Avions de combats indiens : EADS joue sur tous les tableaux

Le Rafale de Dassault et le Typhoon d'Eurofighter sont en finale pour le contrat de 126 avions de combat. EADS est actionnaire des deux constructeurs à 46%.

2 mn

Copyright Reuters

EADS est aujourd'hui le seul à être certain de tirer des bénéfices l'énorme contrat de 126 avions de chasses (voir à terme 200 ou plus) qu'entend signer l'Inde. C'est le clin d'oeil qui ressort de la "short list" de New Delhi quatre ans après le lancement de l'appel d'offres sur lequel avait postulé tous les géants mondiaux du secteur : le Rafale de Dassault et l'Eurofighter Typhoon construit par le consortium Eurofighter vont se retrouver en finale pour rafler un marché de 12 milliards de dollars. Ironie de l'histoire, EADS est actionnaire dans les mêmes proportions (46%) dans Dassault et Eurofighter (aux côtés de BAE Systems, et Finmeccannica). Même si le groupe européen d'aéronautique et de défense européen n'a aucun mot à dire chez Dassault, alors que l'Eurofighter fait bel et bien partie de la stratégie de Cassidian, l'entité Défense d'EADS, basé en Allemagne.

Cette finale pour le gros appel d'offres en matière d'avions de chasse depuis quinze ans est une surprise. "Si l'Eurofighter n'est pas une surprise parce qu'il aurait permis d'établir une liste équilibrée face un avion américain, la présence du Rafale et l'absence d'appareils américains constituent une surprise", explique un analyste.

Match politique

Aucun des deux appareils américains (le F-16 de Lockheed Martin et le F-18 de Boeing) n'a en effet été retenu. "Nous sommes profondément déçus", a réagi l'ambassadeur américain en Inde Timothy Roemer. Un revers de taille après la visite de trois jours en Inde de Barak Obama. Outre les Américains, le russe MIG est passé à la trappe alors que les MIG 21 composent une grande partie de la flotte de l'armée de l'air indiene (avec des Mirages de Dassault). Le Gripen du Suédois Saab aussi.

Derrière le match Rafale-Eurofigther va se jouer celui du politique entre un avion français et un avion européen. "Est-ce l'Inde veut privilégier ses relations avec la France ou avec quatre grands pays de l'Union ? La réponse donnera probablement le nom du vainqueur", explique un expert.

Certains estiment par ailleurs que le gouvernement indien pourrait également intégrer dans son choix le marché des rétrofit de ses avions actuels. "Ce marché pourrait être accordé à Dassault et celui des avions neufs à Eurofighter", n'exclut pas un analyste. Mais la taille de ces marchés sont complètement différents.

Selon les termes du contrat que prévoit de signer l'Inde, dix-huit appareils seraient achetés directement aux avionneurs d'ici à 2012, les 108 restants devant être construits en Inde. Pour autant, la décision finale pourrait prendre du temps. De nombreux appels d'offres dans le secteur sont restés bloqués pendant des années en Inde.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 30/04/2011 à 19:21
Signaler
@ John, tu travaillerais chez Dassault que çà n'étonnerait personne. Tu dérailles complètement. Bien sûr que si que la présence du Rafale est une surprise. Car, les choix sont faits sur des critères politiques et non sur les performances de l'avion. ...

le 06/05/2011 à 10:53
Signaler
Sur le plan technique il a toujours fini premier la plupart du temps, mais sur le plan politique, l'influence de la France n'est plus assez forte pour convaincre et pour offrir des offset sufisament interessant, genre place a l'onu, plus de place a ...

à écrit le 30/04/2011 à 17:54
Signaler
Depuis combien de temps sont déployés nos avions de combat "dernier modèle" en Lybie?, pour quel résultats?, 4 tas de sable? et 3 clôtures de barbelés détruites!. Qui peut donner des chiffres sur les sommes d'argent engloutie pour ces stupidités?. ...

le 10/05/2011 à 21:01
Signaler
Aucun pays ne se prive d'une armée. Mais vous auriez certainement préféré vivre en 1940 ? Cette défaite ne doit-elle pas nous rester en mémoire pour l'éternité ? Si les Français l'ont oubliée en 2011, il faut s'attendre à la revivre (avec un autre pa...

à écrit le 29/04/2011 à 20:09
Signaler
Ils ne suivent guere de pres la competition MMRCA vos experts et analystes ... Qu'il n'y ait pas d'avions americains dans la shortlist est une surprise d'un point de vue politique uniquement, par contre que le Rafale y soit ne surprend pas ... cela f...

le 01/05/2011 à 12:24
Signaler
C'est oublier aussi le fait que l'Inde n'avait pas les moyens de se payer le 2000-5, maintenant que ce pays à les finances pour, les 2000-9 des EAU pourraient fortement les intéresser si le contrat avec le rafale est signé. Et oui, 60 avions de comb...

le 01/05/2011 à 18:51
Signaler
d'abord l'evaluation techniqu ea été fait au merite, ensuite entre les critere politique. mais ce sont les criteres politique qui font la difference. Evaluation Note: Resultat test note / Note Capacité avion plus c'est haut / plus c est bon ...

à écrit le 29/04/2011 à 16:42
Signaler
Acheter des avions de combat est une ineptie pour tous les pays, combien de d'écoles, combien d'hôpitaux peuvent être construits, combien de misère peut être soulagée avec le prix d'une seule de ces machines

le 30/04/2011 à 8:14
Signaler
Frere Damien, votre humanisme vous honore... Mais vous semblez oubliez qu'un pays a toujours une armée chez lui. La sienne... ou celle de son voisin.

le 30/04/2011 à 9:13
Signaler
suis tout a fait d'accord avec frère Damien çà ne devrait pas être la préoccupation du pays !! en Inde y a encore des millions de gens qui n'ont pas accès normalement aux soins sanitaires !! qui ne savent pas encore lire et écrire

le 30/04/2011 à 12:25
Signaler
les raisonnements simplistes du cafe du commerce... mais nous sommes bien loin de vivre dans un monde de bisounours ou seul le bien etre de la population compterait

le 30/04/2011 à 13:23
Signaler
oui mais as tu déjà vu l'armée indienne en guerre !! à part les menaces envers ses voisins et notamment le Pakistan !! je ne vois pas trop cette incitation à la course aux armements !! les leçons de la GM sont vites oubliées ?? quand il s'agit du bie...

le 01/05/2011 à 6:43
Signaler
C'est vite oublier que chez Homo sapiens sapiens les différents se reglent par les armes... Depuis quand le fort se soumet-il au faible parce qu'il a raison ?

à écrit le 29/04/2011 à 15:39
Signaler
L'Eurofighter, n'a rien de très séduisant, horriblement cher, pas encore vraiment équipé ni réellement opérationnel, uniquement intercepteur et pas de version "marine". Si l'Inde achète cet avion il lui faudra acheter d'autres avions pour l'attaque ...

le 30/04/2011 à 9:11
Signaler
ben tu verras , l'Inde achète cet avion vu qu'il y a l'influence Britannique derrière !! malgré les qualités du Rafale

à écrit le 29/04/2011 à 12:16
Signaler
A priori le Rafale ne devrait pas l'emporter bien que techniquement supérieur, sauf à rétrofiter gratuitement les vieux 2000. Dans tous les cas de figure c'est EADS qui gagne. Décision au prochain salon du Bourget.

le 29/04/2011 à 15:11
Signaler
Sauf si la participation d'EADS dans Dassault évolue d'ici la décision des indiens

à écrit le 29/04/2011 à 11:43
Signaler
test

le 01/05/2011 à 0:28
Signaler
ca marche

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.