BAE Systems supprime 3.000 emplois au Royaume-Uni

 |   |  256  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La contraction des dépenses de défense dans de nombreux pays contraint le premier groupe manufacturier britannique à supprimer 3.000 emplois au Royaume-Uni.

Le britannique BAE Systems a annoncé ce mardi qu'il supprimerait 3.000 emplois au Royaume-Uni en conséquence de la baisse des commandes reçues pour ses avions de combat, qui découle de la contraction des dépenses de défense dans de nombreux pays. Le premier groupe manufacturier britannique a précisé dans un communiqué que les quatre pays partenaires du programme Eurofighter - Royaume-Uni, Allemagne, Espagne et Italie - ralentissaient le rythme de production du chasseur Typhoon afin d'en répartir les coûts à plus long terme. Ce processus allège la charge de travail sur les différents sites de production, souligne le groupe, qui continue à chercher des débouchés pour l'avion de combat européen vers l'Inde, le Japon, Oman et la Malaisie.

Déjà 15.000 emplois supprimés en deux ans

La majeure partie des suppressions d'emploi concernera les usines de Warton, dans le Lancashire et de Brough, dans l'East Yorkshire. BAE Systems , qui a déjà supprimé quelque 15.000 emplois dans le monde entier ces deux dernières années, avait annoncé en juillet une baisse de ses bénéfices avant impôts au premier semestre. La baisse des dépenses militaires aux Etats-Unis implique également un étalement de la production du chasseur F-35, à laquelle est associé BAE Systems. Le principal syndicat au sein du groupe, Unite, a promis de faire tout son possible pour atténuer l'impact de la décision de BAE Systems , tout en appelant le ministère de la Défense à agir pour préserver le secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :