Après le Canada, les surcoûts du F-35 posent problème aux Pays-Bas

Les Pays-Bas achèteront moins d'avions de chasse américains que prévu. Au Canada, le programme d'acquisition de cet appareil est gelé

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La question des surcoûts du F-35, l'avion de chasse américain construit par Lockheed Martin bat son plein. Ce dimanche, le ministre de la Défense des Pays Bas, Hans Hillen a indiqué que les Pays-Bas achèteront moins d'avions de chasse que prévu en raison de la hausse de leurs coûts et du fait que l'armée de l'air néerlandaise aura besoin de remplacer moins de F-16 qu'elle ne le pensait. Les Pays-Bas prévoyaient initialement d'acheter 85 F-35, construits par l'américain Lockheed Martin entre 2019 et 2027.

Le ministre n'a pas précisé combien d'avions de chasse seront finalement achetés.

Un gonflement de 9 milliards de dollars de la facture canadienne


Au Canada, qui a commandé en juillet 2010 (sans appel d'offres) 65 exemplaires pour 9 milliards de dollars canadiens (autant de dollars américains), et 16 milliards en tenant compte des contrats d'entretien, la question des coûts fait rage depuis que le Vérificateur général du Canada (la Cour des Comptes locale) a reproché il y a un mois au ministère de la Défense Peter MacKay d'avoir fortement sous-estimé les coûts. Ceci en n'ayant pas « établi les coûts complets sur l'ensemble du cycle de vie » de l'appareil dont les coûts pourraient atteindre 25 milliards de dollars. L'opposition a aussitôt déclenché un tir de barrage contre le gouvernement conservateur.

Surtout, le rapport du Vérificateur a forcé le gouvernement à geler le budget pour l'acquisition des F-35, la plus grosse commande militaire du Canada. Aussi, ce gel pourrait se traduire par une révision à la baisse du nombre d'avions achetés. « Nous ferons l'acquisition du F-35 uniquement si nous pouvons le faire dans les limites de ce budget de 9 milliards de dollars », a déclaré le ministre associé à la Défense nationale, Julian Fantino.


 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 39
à écrit le 10/02/2013 à 19:33
Signaler
en dehors des 2 aspects , politiques et pôts de vins" , la decision des pays europeen (Uk , holland,belgique..) est incomprehensible. regardons le bresil ou l inde. l achat est relie a la fabrication sur leur sol ... c est possible avec dassault, pou...

à écrit le 09/02/2013 à 16:09
Signaler
Je viens de lire les commentaires précédents . Apparrement , certaines personnes ont une dent contre la firme Dassault . Jusqu'à maintenant , c'est devenu la seule firme française continuant à produire des avions de combat nationaux . Permettez-moi d...

à écrit le 09/02/2013 à 15:27
Signaler
Puis-je rappeler que la firme Locheed a été impliquée dans une histoire de pots de vin versés à un membre de la famille royale hollandaise pour l'achat par les Pays-Bas d'avions de reconnaissance maritime fabriqués par la meme firme pendant les année...

à écrit le 27/01/2013 à 22:21
Signaler
Un peu hallucinant de voir les politiques européens jouer contre les pays européens qui ont la technologie nécessaire, et faire plaisir aux USA plutôt que de jouer européen.... L'Europe n'existe pas, les hommes politiques européens ne sont pas à la h...

à écrit le 25/01/2013 à 17:31
Signaler
Voilà à quoi ça mène de vouloir acheter au meilleur prix,sans en passer par la "confrontation" de critères via les A.O...Et de vouloir faire des "économies de bouts de chandelle" ou de ne pas vouloir contrarier l'Oncle Sam...Si seulement Israël ache...

à écrit le 02/05/2012 à 11:33
Signaler
La furtivité évolue beaucoup moins vite que la capacité des radars à engager des cibles à plus de cent kilomètres. Sans parler de son coût (furtivité) qui évolue de manière exponentielle et nécessite des matériaux hors de prix , pas robustes et peu f...

à écrit le 16/04/2012 à 21:34
Signaler
Le F35 qui a ete voulu comme un piege dans lequel attirer toute l'industrie aeronautique europeenne a grand coup de promesse de contrats se retourne contre tous les protagonistes, USA inclut qui vient le couts par appareil gonfler alors meme que ses ...

le 17/04/2012 à 7:51
Signaler
Raison vous avez comme le dicton suivant:" Lightning dans le ciel nordique, cohésion européenne dramatique"...

à écrit le 16/04/2012 à 19:48
Signaler
Quand on ne joue pas le jeu il faut en accepter les conséquences. Les Pays Bas veulent les avantages de l'Europe sans y participer. Les grands programmes militaires américains ne brillent pas par leur respect des budgets prédictionnels...et l'avion n...

à écrit le 16/04/2012 à 16:19
Signaler
un preuve de plus que la "zone euro" ne sert qu'à ouvrir nos frontières aux importations et donc à détruire notre industrie. Il faut être aveugle et sourd pour croire encore à cette Europe bruxelloise et il y en a un paquet d'aveugles (chômeurs en + ...

à écrit le 16/04/2012 à 15:17
Signaler
A l'heure où, dans l'aviation civile, se développe la notion de fonction globale, soit un objectif de bonne tenue du produit aux conditions d'utilisation dont le fournisseur devra chiffrer le coût global, ça me détruit de voir des gus pseudo-acheteur...

le 16/04/2012 à 16:07
Signaler
Mais c'est comme pour les contrats civils. Et hop un EPR qui double son prix, et Hop un hôpital pour lequel il faut un rallonge et ainsi de suite. On a l'impression que les grands acheteurs valident les hausses sans se poser de questions.

le 16/04/2012 à 17:03
Signaler
Ben, ce ne sont pas les "pseudos-grands-acheteurs" qui payent... Il y a les contribuables pour ça !

le 16/04/2012 à 17:52
Signaler
Je suis sceptique sur cette notion de "fonction globale" appliquée aux armées (généralement quand un vendeur de matériel fait du service, il marge fort!) et le parallèle avec le très "dynamique" secteur de l'aviation civile est délicat. Il y a une pr...

à écrit le 16/04/2012 à 13:37
Signaler
@L'auteur: "Les Pays-Bas achèteront moins d'avions de chasse américains que prévue", dans ce cas il faudrait écrire: "prévu".

à écrit le 16/04/2012 à 11:26
Signaler
Bravo les hollandais,vive la solidarité Européenne. Pourquoi ne pas créer enfin un Airbus militaire avec la participation de Dassault et de tous les pays européens, cela permettrait de partager les budgets et de contrer les US qui veulent monopolise...

le 16/04/2012 à 11:54
Signaler
hector, êtes-vous au courant du programme A400 M ? Et du drone Neuron?

le 16/04/2012 à 12:19
Signaler
Ok, mais l'A400 M est un avion de transport et le Neuron un drone. Je voulais parler d'un avion de combat pour vraiment concurrencer les US dans ce domaine, comme Airbus dans le civil !

le 16/04/2012 à 12:52
Signaler
Il est probable qu'il n'y aura plus de développement de chasseurs pilotés d'ici une 30taine d'années. Il faut donc s'orienter vers des vecteurs télécommandés, style drones. Ce qui nous fait plonger dans la fiction, mais qui petit à petit devient réal...

le 16/04/2012 à 14:07
Signaler
Je ne crois pas à la fin des chasseurs pilotés : le pilotage à distance suppose des communications parfaites et non brouillées et je ne vois comment cette condition pourrait être réunie contre un état majeur... Il y a quelques années, les américains ...

le 17/04/2012 à 8:02
Signaler
Grâce au recalage de la centrale inertielle, un drone pré-programmé pourra mener de manière autonome une mission de bombardement d'objectif fixe (indépendance vis-à-vis de satellite.) L'évitement des menaces air-sol et le largages de petits missiles ...

le 17/04/2012 à 13:20
Signaler
en effet, un drone préprogrammé est adapté pour une cible fixe et bien définie (bombardement stratégique de sites industriels ou militaires). Ma remarque portait plus sur le bombardement tactique sur champ de bataille ou le combat aérien. Il faut pas...

le 09/02/2013 à 15:41
Signaler
jusqu'à maintenant les drones ont été utilisé par des puissances majeures contre des pays n'ayant qu'une faible capacité de riposte ( voir l'ancienne Yougoslavie ) ou contre des pays ayant subi une offensive majeure , coordonnée et planifiée ( voir l...

à écrit le 16/04/2012 à 10:16
Signaler
Le F35 me semble avoir fait l'objet d'une piètre gestion des décideurs civils, industriels et militaires US : faire un très bon avion, pas cher, c'est bien, mais il faut faire des choix (par exemple une version de base tout d'abord et après voire les...

le 16/04/2012 à 15:14
Signaler
Ce serait même plutôt à se demander POURQUOI ils veulent acheter autant d'avions, non..?? Regardez l'augmentation d'armements en tout genre de TOUS les pays, et vous aurez la réponse...

à écrit le 16/04/2012 à 9:48
Signaler
On en serait pas la sans l'intransigeance de ... Dassault ! Au final, on se retrouve 3 fois plantés : un avions franco-français qui ne s'exporte pas, un avion européen qui a les capacités opérationnelles d'un fer à repasser et un avion américain qui ...

le 16/04/2012 à 10:48
Signaler
Un bémol: le gouvernement français avait tenté de sensibiliser les pays-bas quant à la préférence d'un appareil européen (en l'occurrence le Rafale) plutôt que de miser sur un appareil américain à l'état de projet à l'époque. N'accusons pas à tord et...

à écrit le 16/04/2012 à 9:32
Signaler
Bravo au pays de la tulipe, celui-ci est bien "solidaire" des autres membres et va investir outre atlantique pour sa défense alors que visiblement, il y a aussi bien en europe!!!!

à écrit le 15/04/2012 à 22:33
Signaler
Et avec leur dette à 100% du PIB et leur déficit encore à 7 ou 8% ils vont devoir sabrer dans leur dépenses militaires ... ce programme risque biensur d'en faire les frais ... Ils vont donc surement eux aussi réduire le nombre d'exemplaire à iso cout...

à écrit le 15/04/2012 à 21:08
Signaler
Encore un petit effort des Etats-Unis pour faire augmenter les prix et les néerlandais annuleront purement et simplement leur commande. On en est plus très loin, et une partie des députés bataves le souhaitent.

à écrit le 15/04/2012 à 20:38
Signaler
La France avait envoyé une proposition aux Pays-Bas pour des Rafales, mais il n'y avait pas eu de suite de donnée. Dommage, à moins d'un retournement de situation...

à écrit le 15/04/2012 à 20:11
Signaler
Voir aujourd'hui les Pays-Bas, à la suite du Royaume-Uni et de l'Italie, remettre en cause, un tant soit peu, le programme F-35 est vraiment une bonne nouvelle pour l'Europe. Ce programme a été conçu dans le seul but de tuer définitivement toute capa...

le 15/04/2012 à 21:04
Signaler
en plus, cet avion n'est toujours pas au point et risque de ne jamais l'être ( logiciel buggé et impossible à mettre au point ). Même les militaires américains n'en ont plus vraiment envie :-)) un gros plantage financier et technologique, ce sont le...

le 15/04/2012 à 21:54
Signaler
Ah bon ? A ma connaissance, le F-22 fonctionne très bien ; ce qui pose problème ce sont ses faibles capacités dans certaines situations très particulières semble-t-il (sa furtivité serait, selon les conditions météo, assez décevante parfois), et bien...

le 15/04/2012 à 22:27
Signaler
Et la version navale du F35 a du plomb dans l'aile (problème de crosse d'appontage inopérante et qu'il faudrait relocaliser ... bonjour les surcouts ...) ce qui risque de mettre a mal aussi les anglais ... ce serait dommage qu'ils soient obligés d'ac...

le 15/04/2012 à 22:50
Signaler
pour l'UK et l'Italie c'est principalement la version navale qui les intéressent du fait du décollage vertical, pour leurs portes avions.

le 16/04/2012 à 5:47
Signaler
Cette ffaire montre plus que jamais que l'Europe a besoin d'une industrie militaire forte. Pour cela il faut que les insdustriels se mettent autour d'une table et que Dassault cesse de montrer son arragonce avec son allié l'Etat avec l'argent du cont...

le 16/04/2012 à 7:16
Signaler
@ The Best: Dommage pour qui? Pour les USA et leur vassal britannique, c'est certain! La majorité des internautes a compris que le F35 a été mis en place pour diviser puis détruire l'industrie aéronautique européenne. Au tour de nos politiques de réa...

le 16/04/2012 à 10:30
Signaler
à Truk : il est évident que si l'on prend des pays comme Pays Bas, l'Italie, Grande-Bretagne, etc...., les budgets sont très contraints! Clairement l'Italie n'a pas les moyens, il font donc l'oublier, quant aux autres les projets d'achats étaient dél...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.