Armement : Renault Trucks et Panhard annonceront-ils leur fusion mi-juillet  ?

 |   |  264  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Selon une source proche du dossier, le mariage entre les deux constructeurs de blindés pourrait être annoncé dans la seconde quinzaine de juillet. Cette opération donnerait naissance à un groupe réalisant 400 millions d'euros de chiffre d'affaires.

La fusion entre les deux constructeurs de blindés let de plates-formes terrestres, Renault Trucks Défense et Panhard, a pris un peu de retard. A priori, pas de souci. Attendue fin juin par le patron de Panhard, Christian Mons, une annonce pourrait finalement être faite "dans la deuxième quinzaine de juillet", explique-t-on à "latribune.fr". "Les discussions progressent bien mais toutes les modalités juridico-techniques de cette opération ne sont pas encore terminées", assure une source proche du dossier, qui estime l?opération réalisée "à 95 %". Il reste également des discussions sur la valeur de Panhard liées à son carnet de commandes.

Nexter dans le viseur

Si les deux groupes parvenaient à s?entendre, cette opération donnerait naissance à un groupe réalisant un chiffre d'affaires d'un peu plus de 400 millions d'euros. Ce qui le placerait derrière Nexter (851 millions d'euros). RTD table sur un chiffre d'affaires de 700 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à 2015, contre 300 millions d'euros en 2011, a déclaré mi-juin au salon de l'armement terrestre Eurosatory son PDG Gérard Amiel. La filiale du groupe suédois Volvo affiche un carnet de commandes de 1,2 milliard d'euros dont les deux tiers en France. "La suite logique est de s?intéresser à Nexter mais ce n?est qu?un des objectifs parmi d?autres", annonce une source proche du dossier. Car avec 400 millions d?euros de chiffre d?affaires, la nouvelle entité serait encore très loin de l?allemand Rheinmetall (2,1 milliards dans la défense) ou de Krauss-Maffei Wegmann (900 millions en 2010), sans parler des BAE Systems et autres General Dynamics.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :