XL Airways persiste dans le long-courrier low cost

La compagnie aérienne va ouvrir deux nouvelles lignes long-courrier à destination des Antilles françaises au départ de Roissy-Charles de Gaulle. Le prix d'appel sera 30 % moins cher que celui de la concurrence. XL Airways s'en va ainsi défier Air France, Corsair et Air Caraïbes.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

"Quand on ouvre une nouvelle ligne, c'est toujours un saut dans le vide pour une compagnie aérienne." Laurent Magnin, président directeur général de XL Airways France, ne croit pas si bien dire. Il a annoncé ce mardi que sa compagnie ouvrira deux nouvelles lignes aériennes à destination de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et de Fort-de-France (Martinique) depuis Paris-Roissy Charles de Gaulle. Les premiers vols commenceront à partir du 15 décembre 2012 à un rythme soutenu. Trois rotations par semaine desserviront chacune des deux destinations.

A titre de comparaison, Air France n'effectue qu'un vol par semaine en direction de la Martinique et de la Guadeloupe depuis le plus grand aéroport français, Roissy Charles de Gaulle, mais assure 13 rotations hebdomadaire depuis Orly. XL Airways ajoute donc deux destinations à son offre low-cost long courrier. La compagnie dessert déjà les Etats-Unis (New York, San Francisco et Las Vegas).

Casser les prix

"Personne ne peut attaquer Air France sur le produit." Laurent Magnin, qui a fondée XL Airways en 2006 sur les cendres de Star Airlines, est persuadé qu'une place existe pour deux nouvelles lignes vers les Antilles françaises. "La destination est très concurrentielle. Mais l'alliance entre Corsair et Air Caraïbes nous offre une opportunité. Car une alliance ne fait jamais baisser les prix." Frapper un grand coup, tel est l'objectif. XL Airways proposera des billets d'avions à partir de 399 euros, soit 30% moins cher que la concurrence. "Les trois opérateurs classiques fondent leur stratégie sur leur produit, au détriment du prix. "

L'idée de XL Airways est de pouvoir proposer des prix attractifs afin permettre aux ménages français de réajuster leur budget vacances. Et de relancer le tourisme des Antilles. La compagnie aérienne cherche aussi à recevoir le soutien de la population antillaise. Les Antilles françaises étant une destination saisonnière, XL Airways table sur la fréquence des vols pour aplanir les écarts entre la haute saison et la basse saison.

Roissy, "ce potentiel"

Le choix de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle n'est pas anodin. "Orly n'arrive pas à la cheville de Roissy, c'est un fait",  estime Laurent Magnin, ex-vice président de Corsair. "Pourquoi les habitants du nord de la France sont aussi mal desservis en vol à destination des Antilles ? XL Airways est là pour apporter une réponse à une demande légitime." En ligne de mire du PDG de la compagnie, la communauté antillaise qui vit autour de Paris et dans le nord.

Olivier Besnard, chargé de mission nouvelles lignes long-courrier chez XL Airways et ancien directeur commercial de Corsair, renchérit : "80% de nos passagers viendront de la métropole, dont une majorité seront des Antillais qui vivent en France et souhaitent rendre visite à leur famille." Au-delà de la zone de chalandise potentielle, c'est le réseau de transport de l'aéroport qui est alléchant pour XL Airways. "Roissy est à 40 minutes en TGV de Lille et de Bruxelles. D'ailleurs la gare TGV de Roissy est en passe de devenir quelque chose d'énorme. L'occasion est à saisir maintenant."

Le long courrier, l'avenir de XL Airways

"Le moyen courrier, ça sent le pâté." Laurent Magnin, qui n'aime pas la langue de bois, a un peu plus levé le voile sur la nouvelle stratégie de XL Airways lors de sa conférence de presse. "L'expérience de la ligne Paris-New York permet d'affirmer que les longs courriers low-cost sont très lucratifs." D'où cette nouvelle étape dans le développement de la compagnie aérienne, qui affiche aujourd'hui près de 300 millions d'euros de chiffre d'affaires et un résultat net de 1 millions d'euros. "Et ce n'est pas dans les destinations niches que l'on fait de l'argent." A l'avenir, XL Airways n'hésitera apparement pas à aller chatouiller ses concurrents sur les "lignes millionnaires", ces destinations qui rapportent.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 19/08/2013 à 22:38
Signaler
À quand la guyane???

à écrit le 06/01/2013 à 16:33
Signaler
a quand des prix valables sur l'ile de la Réunion avec xl

à écrit le 27/11/2012 à 2:03
Signaler
A QUAND LES VOLS ROISSY CAYENNE ???????

à écrit le 07/08/2012 à 15:29
Signaler
Une fois de plus, la fuite en avant... C'est sûr... PERSONNE n'a jamais été créer des "low cost" longs courriers ! Il a fallu attendre ce Laurent MAGIN ! Sir Freddie LAKER doit doucement rigoler ! C'est aussi sûr qu'il n'y a rien à gagner sur les mar...

à écrit le 11/07/2012 à 7:13
Signaler
Le pb de cette compagnie, ce sont les prestations... Récemment sur un vol phuket , ils ont embarque 100 passagers sup au dernier moment et il a donc manqué des plateaux repas ... Mais les hôtesses ont récupéré sur des plateaux les aliments non utilis...

le 23/07/2012 à 11:17
Signaler
C'est le pb des Cies low cost ! ou c'est tout bon ou c'est tout mauvais !

le 27/11/2012 à 23:16
Signaler
D'autre personne sont de votre avis... XL, c'est bien du low cost : http://www.liste-noire.org/compagnies-aeriennes/SE/xl-airways-france/avis/

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.