Selon Airbus, la Chine sera le premier marché de transport aérien du monde en 2031

 |   |  461  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Selon Airbus, la Chine deviendra le premier marché intérieur en 2031, dépassant ainsi les Etats-Unis. L'ex empire du Milieu représentera 10,4% du trafic mondial.

Airbus ne broie pas du noir, loin de là. Même si la conjoncture est morose, l'avionneur européen prévoit une croissance considérable du nombre de passagers et du nombre d'avions mis en circulation au cours des vingt prochaines années. « Alors que le nombre de passagers kilomètres transportés (PKT) était d'un demi trillion en 1971, il est aujourd'hui de 5,1 trillions et il atteindra 12,8 trillions en 2031, » assure John Leahy, son directeur commercial. « Cette croissance sera avant tout assurée par la Chine et de l'Inde, dont le potentiel est important : aujourd'hui, alors que les Anglais et les Américains prennent en moyenne trois fois l'avion par an, un Chinois sur cinq et un Indien sur vingt prennent l'avion chaque année. »

La Chine pèsera 10,4% du trafic mondial en 2031

Airbus estime à 4% la croissance du PKT du milliard de personnes vivant en Europe occidentale, en Amérique du Nord et au Japon d'ici à 2031 et à 6% pour les autres six milliards d'habitants du globe. Le marché intérieur chinois deviendra en 2031 le premier marché mondial, juste devant le marché intérieur américain, avec tous deux 10,4% du trafic mondial.

Hausse de 53% du trafic mondial en 20 ans

John Leahy et Chris Emerson, le vice-président en charge de la stratégie des produits et des prévisions du marché, prévoient une progression du trafic mondial de 53%. Celle-ci n'engendrera pourtant qu'une croissance de 3% de la consommation du fuel. « Outre que les avions consomment de moins en moins, l'usage d'avions plus gros réduit la consommation de fuel par passagers kilomètres, » assure Chris Emerson. « Comme parallèlement les compagnies aériennes ont considérablement réduit leurs dépenses hors fuel au cours des trente dernières années, et qu'elles continueront à baisser à l'avenir, leurs dépenses totales par passagers kilomètres vont se réduire de manière importante au cours des vingt prochaines années. Leurs marges vont donc s'accroître, ce qui les rendra plus résistantes aux crises. »

Plus de 27.000 avions supplémentaires

Concrètement, Airbus estime que 27.347 avions passagers seront acquis au cours des vingt prochaines années : 10.352 remplaceront une partie des 15.556 appareils en activité et 16.995 supplémentaires seront mis en circulation. Un chiffre qui s'élève à 28.200 en comptabilisant les avions destinés au fret et d'une valeur estimée à $4 trillions. Parmi eux, 19.520 seront des monocouloirs de type A320 Neo, 6.970 des bi-couloirs de type A350 et enfin 1.710 des appareils de très grande capacité de type A380. Si les deux hommes n'ont pas voulu se prononcer sur le succès de leur compagnie par rapport à leur concurrent américain Boeing, John Leahy estime « qu'un concurrent chinois sérieux sera opérationnel dans vingt ans mais d'ici là nos deux groupes domineront le marché ».
Tristan de Bourbon

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2012 à 4:54 :
http://petrole.blog.lemonde.fr/2012/08/21/pic-petrolier-deux-vice-presidents-de-total-repondent-a-oil-man/
Avec la prévision de Total c´est pas sûr qu´il y ait encore beaucoup d´avions volants dans une vingtaine d´années.
a écrit le 05/09/2012 à 22:13 :
tu me donnes 1 million d'euros je te fais la même prédiction ; à cette époque la Chine sera le pays le plus peuplé du monde et sera bien évidemment le pays utilisant le plus l'aviation pour ses transports. C'est actuellement le cas des USA. Pas besoin de s'extasier sur une connerie de journaliste
a écrit le 05/09/2012 à 6:21 :
Bien malin qui peut dire ce que sera la situation mondiale dans 20 ans.
a écrit le 04/09/2012 à 21:45 :
Une simple question bégnigne.
Quel sera le prix du carburant à cette époque ?
Réponse de le 04/09/2012 à 22:08 :
300$ le baril probablement
Réponse de le 04/09/2012 à 22:31 :
Le pétrole sera tellement cher qu on ne pourra plus se déplacer, prendre l avion, déjà un billet de 300 euros génère un surcoût de taxes et surcharge de 300 euros.
Réponse de le 05/09/2012 à 9:11 :
La technologie aura évolué et le pétrole ne sera plus qu'un lointain souvenir. Les avions voleront moins, moins vite, et à l'aide du soleil. Les Chinois sont les rois des panneaux photo-voltaïques...
a écrit le 04/09/2012 à 19:40 :
Et la Chine sera le premier constructeur d'avions grâce aux généreux transferts de technologie faits par Airbus
Réponse de le 04/09/2012 à 22:34 :
Des généreux transferts payés très généreusement, mais seulement quelques élites qui en profitent (j'ai extrapolé le cas de transfert de la machine outils française).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :