L'opérateur de satellites Inmarsat claque la porte à Thales et EADS

Le principal fournisseur mondial de services de communications mobiles par satellite a choisi Boeing pour la fourniture de son futur satellite. Au détriment d'Astrium (Eads) et de Thales Alenia Space (TAS).
Michel Cabirol
Un satellite d'Inmarsat
Un satellite d'Inmarsat (Crédits : Inmarsat)

Déception chez Astrium (groupe EADS) et Thales Alenia Space (TAS), qui ont perdu la compétition face à Boeing pour la fourniture du prochain satellite d'Inmarsat, qui opère à ce jour neuf satellites. Notamment de TAS, qui avait gagné une première manche face à Astrium pour avoir le droit de "challenger" Boeing. Une sorte d'America Cup's organisé par Inmarsat pour les trois constructeurs de satellites en course.

Boeing possédait une option

Au final, c'est Boeing (avec sa plateforme 702HP) qui a gagné. Il est vrai que le constructeur américain, qui a déjà fabriqué une série de trois satellites de la nouvelle constellation d'Inmarsat (un contrat de 1,2 milliard de dollars), possédait une option pour la construction du satellite Inmarsat 5 F4. Et cette option était solide.Trois satellites qui seront lancés à partir de Baïkonour par le lanceur russe Proton entre 2013 et 2014.

C'est donc raté pour TAS et Astrium, qui ont pourtant besoin de renforcer leur carnet de commandes en matière de satellites de télécoms. Restent encore deux autres compétitions d'ici à la fin de l'année avec l'opérateur luxembourgeois SES et Eutelsat. Elles risquent d'être féroce.

 Depuis 1979, Inmarsat fournit des communications voix et données fiables à haut débit aux gouvernements, entreprises et autres organisations, avec une gamme de services utilisables sur terre, en mer ou dans les airs.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 04/10/2013 à 14:28
Signaler
la propulsion électrique fait peut être la différence ?

à écrit le 04/10/2013 à 13:36
Signaler
Venant d'une entreprise britannique, cela n'a rien d'étonnant. La NSA aura toute latitude pour espionner...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.