Singapour achète deux sous-marins à ThyssenKrupp Marine System

 |   |  575  mots
Le ministère de la Défense singapourien a finalement choisi ThyssenKrupp Marine System (TKMS) pour l'acquisition de deux sous-marins.
Le ministère de la Défense singapourien a finalement choisi ThyssenKrupp Marine System (TKMS) pour l'acquisition de deux sous-marins. (Crédits : DR HDW)
En dépit d'un forcing politique et commercial, DCNS perd un joli contrat à Singapour. L'Ile-Etat a choisi les Allemands, qui vont vendre deux sous-marins 218SG pour 1,8 milliard d'euros

C'est un gros coup de bambou pour Paris, qui avait beaucoup œuvré pour la réussite de DCNS à Singapour. Le ministère de la Défense de l'Ile-Etat a finalement choisi ThyssenKrupp Marine System (TKMS) pour l'acquisition de deux sous-marins, selon un communiqué publié ce lundi par le ministère de la Défense. Le chantier naval allemand a réussi à vendre deux 218SG, qui ont pris le dessus sur les Scorpène proposés par DCNS.

Les 218SG, qui seront livrés en 2020, remplaceront les vieux sous-marins suédois Challenger construits dans les années 1960 et acquis dans les années 1990. "Les sous-marins de remplacement auront des capacités significativement supérieures et seront équipés de systèmes de propulsion anaérobie" permettant des plongées prolongées, a précisé le ministère dans un communiqué.

Une compétition importante

Pour les deux compétiteurs, cette campagne était très importante. Car c'est d'abord un très joli contrat évalué à 1,8 milliard d'euros pour les deux premiers sous-marins. Au-delà, Singapour fait partie des clients de référence très recherchés par les industriels de l'armement du monde entier. Leur comité d'évaluation est en général apprécié pour le sérieux de leur choix. Enfin, la compétition entre les deux rivaux va se déplacer dans quelques années en Australie, qui reste attentif au choix de Singapour.

Politiquement, le gouvernement s'était mobilisé pour faire gagner DCNS. Notamment lors de la visite à Paris du Premier ministre, Lee Hsien Loong, qui avait rencontré le 28 octobre François Hollande. Ils avaient évoqué l'appel d'offres portant sur les sous-marins. Tout comme le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Lee Hsien Loong était donc reparti avec la conviction de l'engagement total des autorités françaises sur ce dossier. Lors de sa visite, le chef de l'État avait rappelé que Singapour était un "partenaire stratégique" de la France en Asie du Sud-Est et sur la scène internationale.

DCNS pourtant moins cher de 10 %

Depuis le début de l'été, TKMS avait la préférence du comité d'évaluation de Singapour. Après avoir déposé début 2013 une première offre, les deux compétiteurs en ont remis une deuxième au printemps, dite Best offer (BO). C'est là que Singapour a opté pour le groupe TKMS, avec lequel il négocie en exclusivité depuis plusieurs mois. Un succès pour TKMS qu'il doit au patron de TKMS international, Jonathan Kamerman, un homme qui sent pourtant le soufre. Cet ancien contre-amiral de la marine sud-africaine avait en effet choisi puis donné le feu vert dans les années 2000 en tant que chef de projet SITRON au ministère de la Défense à Pretoria, à l'acquisition controversée par la marine sud-africaine de corvettes Meko A200 fabriqués par le chantier naval allemand Blohm+Voss.

Pourtant DCNS, fortement aidé par le gouvernement, avait tenté d'inverser la tendance. La dernière offre du groupe naval français avait semble-t-il au bout du compte fait son chemin dans les esprits à Singapour. Car Paris avait mis tout son poids dans la balance pour inverser la tendance. Et le comité d'évaluation des offres, selon nos informations, avait déjà estimé que la deuxième offre française était supérieure techniquement et financièrement à celle des allemands. DCNS serait moins cher de 10 %  que TKMS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2013 à 15:41 :
DCNS entreprise sous perfusion étatique récolte ce qu'elle semé : marketing archi nul, beaucoup d'incompétence technique, effectifs pléthoriques, rendement global très faible, coûts prohibitifs...les Singapouriens ont fait le bon choix :Deutch Quality !
Signé : un ancien de DCNS
Réponse de le 08/12/2013 à 12:25 :
Lol, ton analyse me fait pitié. Ca doit faire longtemps que tu n'est plus à dcns.
Côté compétence technique, regarde le nombre de pays capables de réaliser des SNLE, des porte-avions, ...
a écrit le 03/12/2013 à 3:09 :
D'ailleurs 1,8 milliards EUR pour deux sous-marins me parraissent beaucoup trop. Ces coûts comprennent quelque chose en plus que juste deux fois le prix d'unité. Pouriez-vous nous éclaircir là-dessus? Un Scorpène n'est pas à 810 mio EUR prix d'unité quand-même. Voyons.
Réponse de le 03/12/2013 à 8:35 :
Ben et les rétro commissions ? Qui c'est qui va se les toucher à Singapour (paradis fiscal) hein ? Ben c'est plus les français ! Takiedine a expliqué pourquoi ...
a écrit le 03/12/2013 à 3:00 :
Mr Cabirol, comme d'habitude vous lancez und demi-information voir même, une nouvelle fois, de la désinformation. Dites-nous en quoi repose la supériorité technique de l'offre "française" par rapport à l'offre "allemande"? Vous êtes journaliste, non? Sérieusement, vous savez que TKMS joue dans une autre ligue concernant ce type de sous-marin. Cellule à combustible, missile auto-défense, lanceur de missile, special ops, non-détectibilité acoustique, thermique et magnétique, etc. Voyons. Et comme d'habitude vous en faites un scénario "français" contre "allemands". Eh oui, les méchants allemands. Il faudrait que vous fassiez du progrès. Il s'agit d'une competition entre deux compagnies. Pas entre deux peuples. L'une privée et l'autre sous influence étatique. Faites un effort journalistique dans le sens de l'information. "Une meilleure offre technique". C'est quand-même fort, hein? Selon d'autres sources la deuxième offre DCNS serait "industriellement" supérieure (transfers de charges de travail). Mais là, il faut chercher sur des pages web en anglais ;-)
Réponse de le 03/12/2013 à 10:53 :
Cher Seb, je vous renvoie aux précédents articles. N'oubliez pas aussi les sous-maris livrés à la Grèce avant de désinformer sur la qualité des produits allemands. Bien à vous. Michel Cabirol
Réponse de le 03/12/2013 à 15:07 :
Cher Seb, je pense que vous travaillez pour une agence e-réputation pour décrédibiliser La Tribune. Rencontrons-nous, j'attends votre appel puisque je n'ai que votre pseudo. Bien à vous. Michel Cabirol
Réponse de le 08/12/2013 à 23:19 :
Merci pour votre commentaire Seb il recarde un peu le débat. C'est très fatiguant de voir les journalistes jouer aux harangueur de foules.
a écrit le 02/12/2013 à 22:45 :
Nous on peut proposer la CAF L'URSAFF LA CSG le RSI le RSA bref une grande spécialité Française mais pour vendre des produits manufacturés avec ce qui reste comme industriel encore en vie , on est Mal !
a écrit le 02/12/2013 à 17:54 :
Il est possible que les allemands soient meilleurs en offset que nous. C'est cela d'avoir une industrie puissante et non en décrépitude ... De plus, on a déjà offert notre techno aux brésiliens et la techno allemande est aussi celle des coréens avec lesquels Singapour a de bonnes chances de coopérer.
a écrit le 02/12/2013 à 17:34 :
La raison est avant tout politique : l'Etat français fait pression pour que Singapour soit classé parmi les pays de la liste noire pour la lutte contre "l'évasion fiscale" mais après essaye de vendre ces produit au dudit état Singapourien : on recueille que ce que l'on mérite quand on ne réfléchit pas plus à ses actions diplomatiques ...
Réponse de le 02/12/2013 à 18:05 :
@Odul : Ah bon? Ça pourrait être une explication... mais alors pourquoi Singapour n'est même pas sur la liste française des pays non coopératifs? Singapour a été retiré de la liste grise des paradis fiscaux de l'OCDE il y a déjà plusieurs années. La France a-t-elle officiellement fait pression pour un changement de statut de Singapour?
a écrit le 02/12/2013 à 16:07 :
Lorsqu'un consommateur a du mal a choisir entre des biens de consommation (par manque d'information) il se réfère généralement aux produits dit de "marque" car il a le sentiment de minimiser les risques d'erreur en agissant par mimétisme. C'est ce qui explique entre autre le succès de la 'marque' Made in Germany, car les produits français, même de qualité. ne sont pas aussi connus des clients notamment dans les pays émergents, Le Marketing/Vente a toujours ete considéré en France comme subalterne par comparaison aux métiers du Chiffre...il n'est jamais trop tard!!!
Réponse de le 02/12/2013 à 16:40 :
Oui enfin, en Inde et au Brésil, entre autres, DCNS s'en est quand même bien sorti...
Réponse de le 02/12/2013 à 18:12 :
Oui mais c'est une succès pour la France, et y en a beaucoup qui détestent ça!
Réponse de le 03/12/2013 à 7:31 :
Pas tant que ça : une poignée de petits aigris qui vomissent sur internet ...
a écrit le 02/12/2013 à 14:43 :
C'est à nouveau un exemple que les industriels devrait faire ce qu'il savent faire, soit fabriquer et vendre des biens. L'état devrait s'occuper de SON travail, soit gérer le fonctionnement de l'état et mettre les bases et le cadre pour le bien-être des citoyens et des industriels.
a écrit le 02/12/2013 à 14:17 :
On n'achète pas à un fournisseur qui risque d'avoir de gros soucis ... Vous achéteriez une Peugeot produite à Aulnay ? Voir juste une Peugeot ?
a écrit le 02/12/2013 à 14:16 :
Soyons sérieux, on achète pas un sous marin comme on achète une voiture, à cause d'une pub ventant la "deutsche qualität". Il y a vraiment des commentaires naïfs! Dans ce genre de contrat, ce sont les considérations politiques, économiques, les transferts de technologie qui priment. En tout cas bonne nouvelle, c'est une entreprise européenne qui a décroché le contrat!
a écrit le 02/12/2013 à 13:54 :
Personnellement, je n'ai aucun avis étant donné que je sera incapable de savoir lequel des 2 sous-marin soit le meilleure. D'ailleurs, seule peut-être une centaine de personne en France seraient capable de le dire étant donné la complexité de cette technologie. Si DCN perdu cet appel d'offre, c'est qu'il y avait peut-être quelque chose que les allemands avaient et que l'on ne pouvait s'aligner.
Bien joué les Deutsch . De notre côté, il va falloir faire mieux pour la prochaine fois.
a écrit le 02/12/2013 à 13:47 :
comme toujours,il nous reste à vendre du camenbert
a écrit le 02/12/2013 à 13:43 :
Comment croire que l'on puisse vendre à Singapour des SM alors qu'on les vend déjà son ennemi la Malaysie?
La France souffre de tant d'incompétence, il faut s'y résoudre, les singapouriens sont moins corrompus que notre lobby militaro politique a bien voulu le croire.
a écrit le 02/12/2013 à 13:15 :
Très bonne nouvelle pour l'industrie européenne.
a écrit le 02/12/2013 à 13:04 :
Notre cher président savait que nous étions coulé sur ce marché c'est pour cette raison qu'il ne sait pas déplacé. Courage fuyons. L'incompétence n'a plus de limite dans ce pays.
a écrit le 02/12/2013 à 12:59 :
Bien joue du cote allemand, la qualite est plus importante que le prix. En Allemagne on parle toujours de qualite et ensuite de prix. Et pas l'inverse.
Réponse de le 02/12/2013 à 13:15 :
Ce n'est pas parce que l'offre française est 10% moins chère qu'elle est de 10% inférieure techniquement. Pourquoi avez vous sauté l'avant dernière phrase dans le texte ? --> "Et le comité d'évaluation des offres, selon nos informations, avait déjà estimé que la deuxième offre française était supérieure techniquement et financièrement à celle des allemands".
Réponse de le 02/12/2013 à 15:26 :
Satisafit, si vous voyagez un jour au pays des Lidl et Aldi, vous y verrez qu'on y achète surtout des produits "gut und gunstig", et le plus localement produit possible...
Réponse de le 02/12/2013 à 19:30 :
Si vous voyagez un jour au pays de Lidl et Aldi, entrez y, et vous comprendrez pourquoi les Allemands qui le peuvent viennent faire leurs courses dans les hypers français.
a écrit le 02/12/2013 à 12:46 :
Si Singapour fait référence dans le milieu pour la pertinence de ses choix, alors pourquoi la sélection de TKMS? Une capacité particulière des sous-marins allemands? Les offset? En raison du lien de TKMS avec les chantiers suédois, vieux partenaire de Singapour? Avez-vous des hypothèses d'explication?
Réponse de le 02/12/2013 à 13:11 :
"Deutsch quality" !
Réponse de le 02/12/2013 à 13:38 :
c'est quoi ce charabia ?
Réponse de le 03/12/2013 à 6:21 :
C'est pour ça que ses commentaires sont foireux : pas allemand son pépère ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :