Au Portugal, les militaires manifestent contre les restrictions budgétaires

 |   |  266  mots
Les protestataires ont notamment dénoncé les coupes budgétaires dangereuses qui ont selon eux un impact très négatif sur leur capacité à remplir leur mission
Les protestataires ont notamment dénoncé "les coupes budgétaires dangereuses" qui ont "selon eux" un impact "très négatif" sur leur capacité à remplir leur mission (Crédits : reuters.com)
Partout ou presque en Europe, les gouvernements diminuent les budgets de la Défense alors que l'Asie se réarme de façon massive. Au Portugal, environ 200 militaires se sont rassemblés afin de protester contre les restrictions budgétaires imposées aux forces armées dans le cadre de la politique de rigueur menée par le gouvernement.

Cela pourrait donner des idées... en France ou ailleurs. Environ 200 militaires portugais se sont rassemblés jeudi à Lisbonne afin de protester contre les restrictions budgétaires imposées aux forces armées dans le cadre de la politique de rigueur menée par le gouvernement. Les trois associations représentatives des personnels militaires avaient lancé ensemble un appel à manifester en fin de journée pour exprimer "le sentiment d'indignation croissante que ressentent la plupart des militaires" face aux mesures inscrites au budget de l'Etat pour 2014.

Les protestataires ont notamment dénoncé les réductions salariales appliquées à la fonction publique, jugées "injustes et dramatiques", et "les coupes budgétaires dangereuses" qui ont "selon eux" un impact "très négatif" sur la motivation des militaires et leur capacité à remplir leur mission. "Les militaires sont dans la rue car l'heure est arrivée de mettre fin à ces politiques qui provoquent la détresse de tous les Portugais, pas seulement des militaires", a témoigné Rogério dos Santos, un fusilier marin à la retraite qui manifestait sous la pluie dans le centre de Lisbonne.

Au tour des forces de l'ordre ?

Sous assistance internationale depuis 2011, le Portugal s'est engagé à mettre en oeuvre un programme d'économies drastique afin d'assainir ses finances publiques. La politique de rigueur défendue par le gouvernement de centre droit est farouchement critiquée par les syndicats, qui peinent toutefois à accroître la mobilisation malgré les manifestations et les grèves organisées régulièrement.

Après les militaires jeudi, les forces de l'ordre organiseront une manifestation nationale le 6 mars prochain à Lisbonne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2014 à 13:26 :
Si les peuples n'ont pas le courage de se revolter alors ,oui que l'armé s'en occupe et arrete banquiers, actionaires, patrons pourris et politique corrompus et qu'ils soit tous juges par des tribunaux populaires
a écrit le 14/02/2014 à 18:11 :
Les problèmes budgétaires de l'infortuné Portugal pourront être facilement résolus "faute de combattants " , comme l'écrivait Victor Hugo , mon écrivain préféré ( avant même Confucius ).
En effet , dans son merveilleux 3 ème roman , il écrivit : " Et le budget fut restauré faute de combattants ".
Sans entrer dans l'exacte exégèse de l'Oeuvre , nous pouvons néanmoins affirmer que Victor Hugo préconisait la dissolution de l'armée dans son entier , ainsi que toutes les affaires y afférentes afin d'élever le budget vers le zénith de la...de... vers le bon endroit.
a écrit le 14/02/2014 à 13:17 :
A quoi sert l'armée?
A taper sur les Syriens ou les Centrafricains et autres Lybiens?
Non merci, supprimons l'armée, et nous vivrons mieux (40 milliards d'économie par an)
Réponse de le 14/02/2014 à 14:58 :
J'ai beaucoup voter sens de l'humour. c'est trop drôle votre comentaire
Réponse de le 14/02/2014 à 15:48 :
Tiens, c'est marrant mais c'était en gros la position du front populaire en 36, on a vu où est-ce que cela nous a emmené...
Depuis que le monde est monde, les sociétés finissent toujours par avoir des conflits militaires et sans armée, on perd.
Réponse de le 14/02/2014 à 19:23 :
Que ferons nous si demain en France et en Europe de petits groupes de gens peu sympathiques et lourdement armés débarquaient .
Qui les repousseraient ?
Je crois savoir : les non-violents .
Et si on s'en prenait à votre famille et à vos biens, que feriez-vous ,que leur diriez -vous?
Dois-je vous rappeler que les Français ont une bonne estime de l'armée ?
a écrit le 14/02/2014 à 12:24 :
Ces militaires doivent être mis au pas.
Réponse de le 14/02/2014 à 18:38 :
Au pas ? A la canne plus tot !!Voire au dehambulateur,ce ne sont que les assoces de retraités militaires,qui manifestent..
Les militaires d'active n'ont pas de raison de se plaindre le gouvernement craint tellement,qu'ils ont ete augmentés il y a quelques temps (soldes et grades)....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :