Bercy a amputé le budget de la défense de 1 milliard d'euros en six mois

 |   |  456  mots
Le ministre de la Défense a gagné la bataille médiatique face à Bercy mais a perdu 1 milliard de crédits budgétaires en six mois
Le ministre de la Défense a gagné la bataille médiatique face à Bercy mais a perdu 1 milliard de crédits budgétaires en six mois (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
1 milliard d'euros de crédits budgétaires en moins pour Jean-Yves Le Drian en six mois. C'est ce que Bercy a supprimé au budget de la Défense entre la fin 2013 et mi-2014. Sans réelle compensation à ce jour, sinon des promesses de recettes exceptionnelles. Bercy peut jubiler...

C'est à ne rien comprendre des arbitrages de François Hollande. Le président de la République avait pourtant réaffirmé le 2 juin "les engagements financiers de la loi de programmation militaire" 2014-2019. Il rappelait alors "le caractère primordial" de l'effort de défense, "afin de renforcer notre influence internationale, protéger nos intérêts vitaux et assurer la sécurité de la France".

Mais le projet de loi finances rectificatif de 2014, présenté mercredi en conseil des ministres par Michel Sapin, ne s'aligne pas vraiment sur cette tendance. Loin de là. Le ministère de la Défense perd 350 millions d'euros (annulations de crédits budgétaires), dont 198 millions au titre du programme 146 (budget équipement) et 132 millions sur la recherche duale (+ 20 millions enlevés aux anciens combattants).

Une compensation qui n'en est pas une...

Cette annulation de crédits serait compensée par une promesse de 250 millions d'euros de recettes exceptionnelles (REX) piochées à nouveau dans le Programme d'investissement d'avenir (PIA)... mais qui était initialement prévue pour compenser l'annulation de crédits de paiement de 650 millions d'euros décidée en fin de gestion 2013. Au total, le ministère de la Défense avait alors arraché fin 2013 à Bercy 500 millions d'euros de REX supplémentaires. Au ministère de la Défense, on précise que l'on discute également avec Bercy pour obtenir 250 millions supplémentaires (REX ou crédits budgétaires).

La promesse des 250 millions de REX supplémentaires déjà obtenus de Bercy iront compenser intégralement les crédits annulés pour la recherche duale (132 millions) et le reliquat (118 millions) vers le programme 146.

1 milliard d'euros de crédits budgétaires évaporés

Bercy peut finalement jubiler. Après avoir perdu la bataille médiatique face à l'Hôtel de Brienne, Michel Sapin a tranquillement gagné en coulisse. Entre la fin de gestion de l'exercice 2013 et le projet de LFR 2014, le ministère de l'Economie a supprimé 1 milliard d'euros de crédits budgétaires à la défense (650 millions fin 2013 et 350 millions en 2014). En revanche, Bercy s'est vaguement engagé sur des recettes exceptionnelles en guise de compensation. Pour le moment, de la monnaie de singe. Et si jamais Bercy jouait le jeu, il manquerait encore 500 millions d'euros.

Que vont faire les militaires et les parlementaires, eux qui s'étaient révoltés contre les coupes exigées par Bercy ? La balle est à nouveau dans leur camp. D'autant que Michel Sapin a appelé mercredi "la discipline" nécessaire au groupe socialiste dans les débats budgétaires, affirmant que si "le dialogue est ouvert", il n'est pas question de "négociation" entre le gouvernement et les députés PS. Et si les militaires rééditaient le coup des gendarmes de 2001... de guerre lasse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2014 à 17:47 :
Arrêter l'argent gaspillé avec la patrouille de FRANCE, les équipes de voltigeurs aériens, les sportifs de haut-niveau dans l'armée, les appartements de fonctions gratuits. Revoir les grilles indiciaires et franchissement d'échelon avec l'allongement de la date de la retraite. On va avoir des Généraux faire la circulation dans les carrefours à ce rythme là.
a écrit le 14/06/2014 à 10:24 :
menteur encore une fois
soit disant budjet stable devant l'assemblee
combien de mensonge allons nous subir
de ces incompetemps rien ne vas incapable du dialogue
promettre des referendum en vue d'election et une fois elu nier leur utilite
voir nier leur valeur quand elle sont appliquer dans d'autre nation
ces apprentie dictateur doive quiter leur fonctions
a écrit le 12/06/2014 à 21:08 :
Bien oui, on baisse encore le budget de la défense.... S'est simple ils ne font pas grève comme éducation national, la SNCF, et les autres... Bien mais il ne faut plus faire de guerre, il n'y a plus de matériel neuf, 20% des matériel fonctionne, nous ne pouvons envoyer nos enfants mourir dans des expéditions colonialisme, sans les équiper correctement. Mr le président a fait un choix, il faudra l'assumer totalement....
a écrit le 12/06/2014 à 15:37 :
Mon cher Michel, ne cherchez pas à comprendre. Il y a bien longtemps qu'il n'y a plus rien à comprendre.
a écrit le 12/06/2014 à 13:55 :
Le pire c'est le que ces coupes portent sur des secteurs qui emploient ou d'avenir.
Ou es la logique.
Les USA sont moins c... ils font autant de dette mais au moins ils font travailler des entreprises. Les armees US sont surequipees et inondent le marche de made in USA.
C'est une autre politique nous on preferent sombrer petit a petit et payer des gens a ne rien faire a coup de RSA et de PPE.
Le jour ou le systeme s'effondrera sous le poids de la dette les USA seront pret, et nous?
Réponse de le 12/06/2014 à 15:41 :
nous sommes dans la situation de l'URSS,de Staline.
l'emploi est un du de l'ETAT,comme le logement,le salaire,la santé.
Il faut se faire une raison ou quitter ce pays,qui est sous le joug communiste qui ne veut pas dire son nom.
a écrit le 12/06/2014 à 12:54 :
1milliard de moins pour la defense ,un de plus pour les intermittents !chouette lors d'un prochain conflit on enverra les comiques au front ...feront ils rire nos ennemis ?Avec le Djamel club peut être seront ils en territoire connu ....
a écrit le 12/06/2014 à 12:10 :
de toute façon il fallait si attendre. D'une manière ou d'une autre ce budget malgré les affirmations aurait été revu à la baisse dans les faits. C'est facile d'agir de la sorte avec la grande muette.
a écrit le 12/06/2014 à 10:48 :
Le ministère de la Défense est le seul qui a réussi à augmenter sa masse salariale avec 40 000 postes en moins. Les causes en sont simples, un sur encadrement que l'on fabrique depuis des années et ensuite de pécules pour mettre ces colonels à la retraite .
a écrit le 12/06/2014 à 10:17 :
La masse salariale tout est là. Bercy attendait de la réduction des effectifs 1 milliard d'euros d'économies. Résultat 1 milliard d'euros de dépenses supplémentaires en masse salariale avec une augmentation du nombre de gradés supérieurs dus à la promotion. On assiste à l'avènement d'une armée mexicaine. Ils sont rusés ces bidasses.
a écrit le 12/06/2014 à 8:05 :
et pquoi ne pas diminuer des gradés d'opérettes et autres écoles dites élites, mais pantouflages et combines familiale ! voilà des économies qui peuvent se compter en centaines de millions
a écrit le 12/06/2014 à 6:32 :
Maintenir un corps d'armée pluridisciplinaire est juste impossible au regard des futurs orientations et de la dette contractée. Si on veut faire de la vraie politique, il ne faut plus dette, pour être indépendant des organismes financiers. D'autre part, il est reconnu mondialement que l'administration française n'est pas efficiente et engloutit malheureusement des milliards d'euros sans une once de discernement. Au moins les règles européennes obligent la France à changer de mentalité, mais trop peu, la France paye encore beaucoup trop d'amendes pour le non respect de règles de droit commun (les droits de l'homme), la pollution (pesticides, qualité eau, pollution de l'air), etc etc, Dans une période économique tendue, ne plus d'amende serait au moins le minimum requis. Donc il y a encore des économies à faire, quitte à se fâcher avec les hauts gradés si nombreux, et le reste de l'administration
a écrit le 12/06/2014 à 4:38 :
Et comme d habitude le corps des inspecteurs des finances de Bercy font la loi aux politiques
a écrit le 12/06/2014 à 3:41 :
lisez sur le site i FRAP sur le nombre de généraux dans l'armée française.
303 en active, 5500 en 2eme section.
l'armée mexicaine......
a écrit le 12/06/2014 à 1:09 :
Drôle de réaction après cet article

Beaucoup semble découvrir que hollande n a pas de parole. Rires !!

Ils sont bien naïf nos militaires !!?
a écrit le 12/06/2014 à 0:02 :
Il n'y plus aucune cohérence entre les décisions prises pour le budget de la défense et les besoins opérationnels. C'est juste pitoyable, le président se contredit 10 jours après son intervention sur le sujet, on coupe dans le budget des anciens combattants seulement 6 jours après les 70ans du D-Day...Une Défense ça se construit sur 20 ans, là les intérêts à court terme priment sans aucune logique, un jour ces gens auront à rendre des comptes auprès des Français.
J'espère sincèrement une réaction musclée de la part d'officiers, quitte à "bousculer" un peu la République.
Par ailleurs, une pensée à nos soldats en OPEX, stay safe !
Réponse de le 12/06/2014 à 7:13 :
Et oui; il a promis une baisse des impôts pour plein de foyer... A votre avis, il la tiendra aussi ou c'est du flan? Comment un gouvernement qui décide de coupe aussi élevé, qui après annonce qu'il ne touchera plus au budget et qui le fait à peine 2 semaine après cette annonce peut encore croire que les français les écoute? Ils enlève eux même leur propre crédibilité !
a écrit le 11/06/2014 à 23:58 :
Incroyable... Mais... Et si devant l'incurie de nos politiques, un général 3 Gaulle charismatique nous faisait une descente de lit avec pepito et reprenait le pays en mains? Moindre mal? Ça ne peut pas être pire en tous cas...
a écrit le 11/06/2014 à 23:33 :
Il revient sur ses promesses après seulement 9 jours ! Flamby ne contrôle même plus ce qu'il dit. Noter bien que els coupes tombent uniquement sur l'investissement et la recherche, c'est à dire l'inverse de ce qu'il faut faire comme économie ...
a écrit le 11/06/2014 à 22:32 :
Il n'arbitre rien du tout !!!
a écrit le 11/06/2014 à 22:22 :
il ne sait pas gérer ! Ou allons-nous ?Pauvre France.
Réponse de le 12/06/2014 à 9:34 :
Vous avez raison mais il faudrait qu'il arrête de bouffer il va imploser. Attention aux dégâts à l'Elysée.
a écrit le 11/06/2014 à 21:33 :
Où ira-t-il chercher l'argent l'année prochaine ? Il a déjà tellement raboté, mais on ne voit aucune réforme structurelle qui garantirait des économies pérennes.
Réponse de le 11/06/2014 à 22:07 :
Ils ne feront rien ! 0 réformes pour sauver le pays de la débâcle, ils vont essayer de tenir jusqu'en 2017 et après ? La situation est intenable mais les membres du gouvernement seront bien au chaud avec leur retraite dorée, les français apprécieront le déclin de notre pays et n'auront plus que les yeux pour pleurer. Trop facile d'attaquer les militaires mais la pléthore d’institutions, pas un mot !
Réponse de le 11/06/2014 à 22:51 :
de plus, nous avons 2 guerres sur le dos! ça fini quand, ces histoires? les soldats devaient être rentrés depuis pratiquement 1 an, mais c'est parti pour durer...Quel homme ^politique, il aura marqué " l'Histoire", celui là !
Réponse de le 12/06/2014 à 19:03 :
le spectre de la Grèce, est là....
a écrit le 11/06/2014 à 21:25 :
Et pendant ce temps, les fondamentalistes de rendent maîtres de l Iraq sans personne pour les arrêter.

Non vraiment, ils sont trop fort ces socialistes
Réponse de le 11/06/2014 à 22:27 :
tomber plus bas que la Grèce, il aurait du démissionner apres son résultat aux Européennes.
Réponse de le 11/06/2014 à 22:40 :
Rapport ?
a écrit le 11/06/2014 à 21:15 :
Les Généraux de la Défense devraient agir de façon la plus musclée possible, sans aucun ménagement, pour récupérer les budgets volés à la Défense au profit de l'intérieur pour nourrir une brassée de CRS transformés en police politique par les incompétents notoires que sont Hollande Valls Sapin ...et leurs tribus sectaires voleurs de la République.
a écrit le 11/06/2014 à 20:43 :
Au régime, comme tout le monde.......
C'est normal, Le drian ne peut pas toujours gagner , il a déjà eu gain de cause pour la région Bretagne, ce qui est bien dommage........................
Réponse de le 12/06/2014 à 7:06 :
Non pas au régime! Le budget de défense était déjà a minima, avec cette amputation supplémentaire la France ne tiendra plus des capacités militaire , donc son rang, sans compter les industries qui de nouveau vont licencier
a écrit le 11/06/2014 à 20:42 :
Il faut mettre les chars sur les Champs Elysées!!!
a écrit le 11/06/2014 à 19:46 :
C'est bien, marchons alors vers un monde où régnera la paix, un monde sans armes et sans guerres, donnons donc l'exemple à ceux qui font la guerre et pas l'amour.
Réponse de le 11/06/2014 à 20:39 :
tu veux une taffe?
a écrit le 11/06/2014 à 19:40 :
1ere étape: réduire la capacité décisionnel et la souveraineté d'un pays en transférant le pouvoir vers une communauté fédéraliste (l'UE). dont les dirigeants (la commission E) ne sont pas élus par le peuple, et n'ont de compte a rendre a personne.

2eme étape: affaiblir la capacité des pays a se défendrent ( le sujet de cet article) en l'obligeant a respecter certaine lois arbitraires basés sur du vent (les 3% de déficit), le tout pour sauver une monnaie tellement forte qu'elle pénalise la grande majorité des pays membres pour leur exportations.

3eme étape: le traité transatlantique qui ouvrira une bonne fois pour toute la porte, et permettra a tous les rapaces de faire leur marché et racheter tous les secteur stratégique de notre pays a bas prix.

4eme étape: La mort, ou bien la révolution du peuple français accompagné d'une sortie immédiate de cette UERSS qui nous plonge dans les Abymes...
Réponse de le 11/06/2014 à 19:54 :
Hollande, Sarko, la caste des enarques et de leurs cousins consanguins eurocrates sont des traitres qu'il faudra juger un jour.
Réponse de le 12/06/2014 à 10:47 :
Sarko n'a pas fait l'ENA
a écrit le 11/06/2014 à 19:15 :
Et vive la parole présidentielle!
Réponse de le 11/06/2014 à 20:32 :
Et dans un même temps on nous annonce une réduction d’impôts pour plus de ménages que prévu... Est ce qu'il y aura vraiment une baisse? Que vaut encore sa paroles?
a écrit le 11/06/2014 à 18:56 :
s'il reste un peu de dignité à LEDRIAN une seule issue : LA DEMISSION
Réponse de le 11/06/2014 à 20:35 :
Quelle idée ridicule. C'est de loin le meilleur ministre de la défense depuis bien longtemps ...
Réponse de le 11/06/2014 à 23:11 :
C'est exact. Mais au moins il marquerait le coup. C'est Bercy qu'il faut mettre à la diète!
Réponse de le 12/06/2014 à 6:39 :
excellente réponse. PEDRO68 se rappelle t il de CHEVENEMENT ? celà avait marqué les esprits à l'époque
Réponse de le 12/06/2014 à 7:05 :
Oui avec les quatre généraux, ils pourraient la donner en mains propre au président lors du 14 juillet en expliquant que par obéissance il n'y aura pas de défilé ce jours là ! Et ce nul part en France, mais que pour célébré les morts pour la France, l'intégralité des militaire feront une commémoration sur leur lieu de travail... Comme ça personne ne pourra dire que les militaires sont en grève et le coup médiatique sera au sommet...
Réponse de le 12/06/2014 à 13:03 :
Oui, il y a le geste, le symbole et puis ... le pragmatisme. Rester est parfois plus difficile que partir mais aussi plus utile. Pour @Jeff, de mémoire, je ne peux pas dire que Chevènement m'ait laissé un grand souvenir en tant que ministre de la Défense.
a écrit le 11/06/2014 à 18:55 :
C'est comme avcc les entreprises : Hollande promet toujours en compensation ... la même chose, 3 fois de suite !!! Et dans l'autre sens, il prend, il prend, et il prend encore !!!
Réponse de le 11/06/2014 à 20:40 :
Ne soyez pas surpris! c'est la règle de base de tout 'bon et vrai' socialiste...et après moi soit le déluge, soit j'ai "acheté" mon nouvel électorat.
Réponse de le 11/06/2014 à 22:54 :
ce que ces messieurs "accordent" d'une main, ils vous le reprennent des 2 !!!!
Réponse de le 12/06/2014 à 9:36 :
Vous êtes rentré du boulot ou de la pêche.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :