La France vise 8 milliards d'euros d'exportations d'armements en 2014

 |   |  386  mots
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, vise 8 milliards d'euros d'exportations d'armes en 2014
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, vise 8 milliards d'euros d'exportations d'armes en 2014 (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, vise 8 milliards d'euros d'exportations d'armes en 2014.

Les exportations françaises d'armement devraient approcher les 8 milliards d'euros cette année après avoir déjà progressé de 40 % l'an dernier, a estimé vendredi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Après 4,7 milliards d'euros en 2012 et 6,3 milliard en 2013, le ministre a dit avoir bon espoir de faire mieux et de "tangenter" les 8 milliards d'euros d'exportations d'armement en 2014.

Jean-Yves Le Drian s'exprimait à Rennes lors d'une rencontre avec des industriels consacrée aux menaces d'intrusion dans le secteur de la défense et organisée par la direction de la protection et de la sécurité de la Défense (DPSD) dont le patron le général Jean-Pierre Bosser, devrait devenir le futur chef d'état-major de l'armée de terre (CEMAT). Sans citer de pays, le ministre a appelé les industriels à la prudence dans leurs communications car ils doivent savoir que leurs concurrents les écoutent et s'en servent pour torpiller leurs appels d'offres.

Le Rafale en 2015 ?

La France devra vraisemblablement patienter encore un peu pour signer un contrat Rafale. L'Inde devrait finaliser les négociations en 2015 tandis que le Qatar, s'il annonce le choix du Rafale le 23 juin, devrait finir les négociations l'année prochaine. Les principaux contrats signés à l'exportation, ou très proche de l'être, sont : quatre corvettes Gowind en Egypte (1 milliard d'euros plus 300 à 500 millions d'armements), dont le contrat a déjà été signé (mais pas mis en vigueur), les deux satellites d'observations (autour de 700 millions d'euros) en discussions avancées avec les Emirats Arabes Unis, un contrat finalisé d'environ 200 millions de dollars au Pérou (satellite d'observation), les 3 milliards de dollars d'équipements militaires et leur maintenance pour le Liban.

Enfin, le Qatar devrait finaliser prochainement un certain nombre de contrats en cours de discussions : avions ravitailleurs, 22 hélicoptères NH90 (de 1,5 à 2 milliards d'euros), dont 10 en version marine (NFH) et frégates anti-aériennes (2,5 milliards d'euros). D'autant que le nouvel émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, a demandé à ses responsables militaires d'accélérer les processus de négociations afin d'équiper au plus vite les forces armées. Airbus Helicopters est également en compétition en Pologne pour la fourniture de 70 hélicoptères multirôles (versions tactique, navale et de sauvetage), un contrat estimé à 3 milliards d'euros. Une décision est attendue prochainement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2014 à 9:54 :
Ils ont également compté la nouvelle arme de destruction massive, les boulettes de paella épicées.
a écrit le 16/06/2014 à 9:11 :
VENDRE des armes pour un pays qui a la bonbe atomique c est comme vendre des jouets dangereux a des enfant qui vont se tuer avec,? C EST DEGEULASSE EST CE SONT DES MILLIONS DE MORTS EN PLUS???
a écrit le 15/06/2014 à 17:24 :
le glaces se vendent au soleil ....les armes pendant les guerres ! tout va bien alors .
a écrit le 15/06/2014 à 6:49 :
On pourrait fabriquer des Audi et des iphones c est plus sympa !!!!

Réponse de le 15/06/2014 à 9:14 :
On ne vit pas tous dans une cité !
Réponse de le 16/06/2014 à 9:56 :
Si j'ai bien compris on trouve des Audi et des iPhones dans les cités.
Réponse de le 16/06/2014 à 19:16 :
Oui et aussi des BMW
a écrit le 14/06/2014 à 16:31 :
la dette de la SNCF c'est 40 milliards ! On est loin de vendre assez d' armes pour faire face au gouffre des régimes spéciaux ......
Réponse de le 16/06/2014 à 9:53 :
Rien à voir avec cet article votre jalousie vous aveugle.
a écrit le 14/06/2014 à 9:39 :
La France cocorico pays des droits de l'homme certes, mais pour que la France puisse avoir cette place dans le monde et défendre ceux qui professe cette foi sur son sol, il lui faut une armée qui la protège, le monde n'est pas un univers Disneyland, et pour pouvoir avoir un niveau opérationnel de défense décent, vu les coupes budgétaires sans précédent, les industries de l'armement, si elles ne veulent être en danger financièrement doivent vendre beaucoup a l'export. Le niveau opérationnel des armées Françaises dépend de la vente export.
a écrit le 14/06/2014 à 9:28 :
"8 milliards d'euros d'exportations d'armes en 2014. " Comme quoi les guerres sont rentables au pays des droits de l'homme.
Réponse de le 14/06/2014 à 11:02 :
Ces prévisions sont irréalisables. Les exportations possible de cette année sont les ventes signés lors des deux ou trois dernières années dû au temps qu'il faut pour produire les commandes. Du coup si ils signes pour des exportations cette année; les pays étrangers ne paieront pas avant 1 ou 2 ans voir même plus avec les retard habituels...
La défense est coincé et ils ne l'avouent pas encore !
Réponse de le 14/06/2014 à 13:47 :
C'est juste ce qu'ils veulent atteindre... Comme l'inversion de la courbe du chômage, c'est mort !
a écrit le 14/06/2014 à 8:06 :
Je suis écoeuré par cette annonce. Combien de dizaines de milliers de morts, de viols et de centaines de milliers de déplacés faut-il pour satisfaire le sanguinaire appétit de l'industrie de la défense? Comment un pays soit disant développé peut-il délibérément entretenir un climat mondial de terreur et créer artificiellement des guerres?
Réponse de le 14/06/2014 à 10:58 :
Ca s'appelle l'"humanité"... On met des dictateurs choisi au pouvoir de plus petits pays que nous en leur faisant croire que ce sont des sauveur et en leur organisant des fausses élection; en Afrique par exemple; C'est d'ailleurs ce que les américains on fait après les deux guerres mondiales chez nous. Pourtant aujourd'hui personne ne s'en rend compte...
Réponse de le 14/06/2014 à 11:54 :
pfffffff
a écrit le 14/06/2014 à 6:17 :
La France, après ses "exploits" en Afrique, fait la promotion de ses engins de la mort... Longue vie à cette nation civilisée et à son bijou Le Rafale...qui fera le bonheur de Dassault.
Réponse de le 14/06/2014 à 11:05 :
Quels exploits?
a écrit le 14/06/2014 à 1:34 :
vendre des armes au meme Qatar qui finance les jihadistes ...;tres bonne idée
a écrit le 13/06/2014 à 23:35 :
kkkkkkkkkkkkk
a écrit le 13/06/2014 à 23:13 :
Ce ne sont que des prévisions. Il faut encre confirmer les contrats.
Ce qui m'interpelle c'est le manque de moyens consacrés au maintien en condition des matériels qui pour certains sont devenus obsolètes mais plus encore les équipements individuels de nos soldats qui ne sont pas adaptés aux missions Mali ou Centre Afrique.
Nos soldats doivent s'équiper sur leurs propres deniers.
a écrit le 13/06/2014 à 23:10 :
le pays des droits de l'homme qui vend des armes pour que les gens s'entretuent, bravo la france, c'est vrai que ce ne sont plus des gaulois qui gouvernent, dommage j'aime tellement la France mais la france de hollande et consorts
a écrit le 13/06/2014 à 20:30 :
S'est pas gagner, car en nouveau matériel, rien de nouveau dans l'aviation, de même pour l'armement terrestre , espérons que la Marine a quelque chose a vendre..... Ensuite les nouveau programme sont retard par manque de budget.... Donc si nous arrivons a nous maintenir nous aurons de la chance....
a écrit le 13/06/2014 à 17:59 :
Un bel espoir pour faire face aux baisses de budget et au piranha Eckert ...
Réponse de le 13/06/2014 à 18:39 :
Et si ces ventes se concrétisent, elles rapporteront combien a la défense? Ce sont les industriels qui vendent et empochent l'argent. Les ventes peuvent seulement faire augmenter le nombre de production de pièces et faire que les pièces de rechange soit moins chere a l'achat pour la défense... On nous vend encore du flan. Ces ventes ne serviront que peu à la défense !
Réponse de le 13/06/2014 à 19:19 :
..." on nous vend du flan "....exact! mais ça reste dans la "normalité", si bien encensée par notre président....
Réponse de le 13/06/2014 à 21:29 :
Il faut plutôt se réjouir de ces contrats et la question n'est pas de se demander ce que cela rapportera à la Défense mais ce que cela rapportera à la France et a son industrie car jusqu'à preuve du contraire le ministère de la Défense ne produit rien sur le plan financier et industriel mais existe grâce au recettes de l'état. Ceci n'est pas péjoratif pour le travail des militaires qui font bien le job, mais il faut de temps en temps recadrer le débat !
Réponse de le 13/06/2014 à 22:04 :
La Défense n'a plus les moyens de se payer des développements spécifiques de nouveaux matériels. Les contrats exports permettent d'amener des fonds aux industriels pour investir et ainsi proposer des nouveaux produits. Je rappelle que la défense s'est engagé avec Dassault pour acheter des Rafales pour maintenir l'outil de production et ce tant qu'il n'y aura pas de contrat export... Du flan peut être en partie mais pas tant que ça.
Réponse de le 13/06/2014 à 23:09 :
De quoi mettre la planète à feu et à sang, vive la France (Marseillaise! lala lala la la..)
Réponse de le 14/06/2014 à 11:10 :
Comme vous le dites, il faut voir ce que ça rapportera à la France et là aussi ce sera pas grand chose. Les grands groupe comme Thalès sont international et pas Français donc les recettes n'arriveront que très peux en France. Au mieux les grands groupes embaucherons quelques personnes pour développer, tester, vendre, et expliquer comment fonctionne leur matériels. Mais pour les chaines de productions, il faut pas se leurrer, la main d’œuvre est moins chère ailleurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :