Emirates signe la commande du siècle : 150 Boeing 777X (56 milliards de dollars)

 |   |  332  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Boeing a annoncé ce mercredi avoir finalisé un contrat avec Emirates en vue de la livraison de 150 futurs 777X, version améliorée du long-courrier vedette 777 de l'avionneur américain.

Emirates et Boeing n'ont pas attendu le salon aéronautique de Farnborough, qui ouvrira ses portes le 14 juillet, pour annoncer la plus grosse commande de l'histoire de l'aéronautique. La compagnie de Dubai a confirmé ce mercredi son intention d'achat passée en novembre dernier portant sur l'acquisition de 150 B777X (115 B777-9X et 35 B777-8X) d'une valeur de 56 milliards de dollars. Cette commande s'accompagne de 50 exemplaires en option qui, s'ils sont exercés, porteront la commande à 75 milliards de dollars.

"Avec cette commande de 150 Boeing 777X, Emirates totalise à présent 208 Boeing 777 en attente de livraison, ce qui crée et assure des emplois dans toute la chaîne d'approvisionnement", a déclaré Sir Tim Clark, le président d'Emirates. "Aujourd'hui, un 777 sur dix que construit Boeing est exploité par Emirates. Nous exploitons 138 de ces appareils efficients pour desservir le monde entier, vers l'ouest, jusqu'aux États-Unis et à l'Amérique latine et, vers l'est, jusqu'à la Nouvelle Zélande et le Japon. Le 777X va nous apporter une grande flexibilité opérationnelle en termes de rayon d'action, d'augmentation du nombre de passagers transportés et d'économies de carburant. Nous sommes impatients d'incorporer ces avions à notre flotte, à partir de 2020"

Dans un communiqué, Boeing précise que la production du 777X devrait débuter en 2017, avec pour objectif une entrée en service en 2020.

Annulation de 70 A350

Après avoir annulé début juin sa commande de 70 Airbus A350, Emirates mise sur l'A380 et le B777 pour son développement. Dans une interview accordée récemment à La Tribune, Thierry Antinori, vice-président chief commercial officer d'Emirates, indiquait qu'en 2020, la flotte d'Emirates devrait atteindre "au moins 250 avions", contre 219 aujourd'hui mais que la taille moyenne des avions allait se situer autour de 400 sièges, contre 350 aujourd'hui et 300 il y a trois ans.

Ce choix permet de croître tout en contournant les problèmes de congestion aéroportuaire et de navigation aérienne et les éventuelles limitations de droits de trafic dans certains pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2014 à 15:29 :
Choix logique. On sait que ce type de compagnie créée par les constructeurs -et leurs financements- a pour but de promouvoir leur capacité à monter en gamme, ce que ne savent pas faire leurs compagnies nationales respectives. En même temps ils tuent massivement les petites compagnies qui restent au nombre d'environ 250 dans le monde. Elles ne peuvent en effet suivre un tel rythme et ne bénéficient d'aucun crédit démesuré. On avait vu Airbus démarrer le processus avec l'A380 et les options du A350. Logiquement les américains prennent la suite puisqu'il s'agit, ne l'oublions pas, d'un partage du marché. Reste la problématique de telles constructions d'entreprises non rentables. Elles n'existent que par l'achat outrancier de nouveaux avions qui à la manière d'un cycle Ponzi, d'une cavalerie risquée repousse les limites à encore plus de démesure et de risque. Il leur faut donc détruire de nombreuses petites compagnie pour prendre leur marché, exiger des "gates" sur les destinations occidentales souvent seules rentables, acheter encore plus d'avions et commencer ... à faire des économies en vue d'un transport low-cost qui ne saurait tarder puisque le monde n'est pas composé que de milliardaires. Il sera très dur d'éviter la faillite à terme. Les commandes en cours au moment de la chute seront perdues, les avions en exploitation ne seront plus payés et les investisseurs perdront leur argent. Un effet systémique opérera peut-être sur le métier car ce type d'acteur est multiple. Ces compagnies auront pourtant bénéficié d'un tarif préférentiel formant une concurrence déloyale. Mais le résultat sera là : elles auront réduit le monde du transport aérien à quelques acteurs et permis aux constructeurs de financer le lancement de leurs gros ou innovants coûteux modèles. Les compagnies occidentales reprendront les "gates" abandonnées et les financiers feront leur affaire de ce maesltrom programmé. Pourtant, tout le monde jouera la surprise.
a écrit le 09/07/2014 à 22:10 :
Goggy
a écrit le 09/07/2014 à 20:06 :
Et ben, là AIRBUS peut avoir des regrets. En effet, on avait tous pensé qu'ils n'avaient pas opté pour le A350 car ils avaient vu trop gros . Et ben NON ! Ils ont préféré acheté des B 777 (qui, au passage, est un excellent appareil , la plus grande réussite de Boeing en performance de vol/consommation ). En tout cas, j'avais cru que Emirates voulait s'offrir les meilleures avions afin d'offrir le meilleur confort à ses passagers avec des A350 nettement plus silencieux , plus moderne et un peu moins gourmand en carburant mais non, Emirates veut aussi faire des économies et ne souhaite pas payer beaucoup plus chère un avion new génération.
Ou alors, il s'agit d'une raison politique, les européens ont décidé de ne plus attribuer de créneaux aériens supplémentaires aux compagnies du GOLFE dans leur aéroports (AIR FRANCE et LUFTHANSA souffrent) et du coup, Emirates a répondu par cette annulation et en achetant plus d'avions au concurrent.
a écrit le 09/07/2014 à 17:31 :
Pourquoi la photo d'un A330 ? coquille ou cocorico déplacé ?
a écrit le 09/07/2014 à 15:37 :
Mettez au moins une photo d'un B777 et non un A330!!!!!!!
a écrit le 09/07/2014 à 14:26 :
Félicitations à Boeing et à Emirates. Le 777X est un véritable killer. Cette bonne nouvelle fermera la bouche à certains qui pensaient que cette commande n'aboutirait pas ha ha ha
Réponse de le 09/07/2014 à 17:23 :
La commande d'A350 avait abouti, aussi...
Réponse de le 09/07/2014 à 19:31 :
Le 777 est un cost killer mais je n'aime pas voyager avec. Beaucoup plus bruyant que l'A380 ou que les A330 / 340. De plus l'avion est souvent aménagé en mode "bétaillère" comme sur Air France avec une configuration 3 x 4 x 3 sièges. Trop dense et pas assez d'espace (mais il s'agit du choix de chaque compagnie je suppose).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :