Rafale en Inde : Dassault de plus en plus proche du nirvana

 |   |  287  mots
Dassault Aviation pourrait signer un contrat en mars 2015 en Inde
Dassault Aviation pourrait signer un contrat en mars 2015 en Inde (Crédits : reuters.com)
New Delhi a annoncé cette semaine que l'offre de l'avionneur tricolore était conforme à l'appel d'offre. Une nouvelle étape importante franchie. Un contrat pourrait être signé en mars 2015.

C'est une nouvelle étape très importante franchie par Dassault Aviation pour la vente des 126  Rafale en Inde. La proposition de l'avionneur français en matière de transferts de technologies (ToT) est conforme aux exigences indiquées dans l'appel d'offre de New Delhi, a expliqué mardi le ministre de la Défense, Shri Arun Jaitley. Et de préciser que le processus de négociations avec Dassault Aviation pour l'obtention du programme de l'avion de combat multi-rôles médium (MMRCA) est toujours en cours. 

"C'est un signe politique du nouveau gouvernement indien vis-à-vis de la France pour lui dire que tout va bien et de ne pas se stresser", explique-t-on à La Tribune.

Un contrat signé en mars 2015 ?

Toute la question est de savoir quand Dassault Aviation va-t-il signer enfin le contrat du siècle, baptisé par les Indiens "Mother of all deals" (la mère de tous les contrats), qui porte sur l'acquisition de 126 Rafale par New Delhi, dont 108 seront produits localement. "En mars 2015" à la fin de l'année fiscale indienne, estime un industriel tout en restant prudent. Ce qui est possible car New Delhi et les industriels tricolores veulent ficeler le dossier pour que le contrat soit prêt fin 2014. "Le job est fait", assure-t-il.

La longue marche de Dassault Aviation et de ses partenaires (Thales, Safran et MBDA) en Inde touche à sa fin. L'Inde est entrée en janvier 2012 en négociations exclusives avec Dassault Aviation pour doter son armée de 126 avions Rafale, un contrat estimé au total à 18 milliards d'euros, armements et soutien compris. Il s'agirait du premier succès à l'exportation pour l'avion de combat français engagé avec succès sur les théâtres d'opérations afghan, libyen et malien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2014 à 19:09 :
Je suis pas sur que l'inde ait envie de se voir jouer le coup du mistral......
a écrit le 09/08/2014 à 1:10 :
Le Rafale est la bête noire pour le Pentagone, les USA et les anglais font depuis 20 ans du lobbying anti Rafale parce qu'ils savent que le Rafale surpasse toute leur aviation de 4ème génération, tout les pays qui avaient choisi le Rafale après les tests ont subi des pressions pour faire un autre choix que le Rafale.
Le Rafale s'il se vend dans le monde mettrait à mal la domination de l'aviation américaine.

Le Brésil avait choisi un avion médiocre parce qu'il a besoin du partenariat commerciale avec les USA, tout les pays qui veulent être dans les petits papier des Washington choisisse un avion médiocre... les suisses ont prouvé par leur tests que le Gripen était moins bon que le F-18.

L'Inde a choisi le Rafale après avoir testé les six avions candidats proposés, l'Inde à besoin d'avoir le meilleur avion omnirole pour rivaliser avec la Chine dans la mesure ou les deux pays peuvent encore se faire la guerre pour des raisons de conflit territoriale.
a écrit le 04/08/2014 à 23:43 :
L'inde est un pays libre et souverain qui a choisi le meilleur avion sur le marche .point barre
a écrit le 27/07/2014 à 15:04 :
pour l'avoir vu voler en compagnie du F 15 , il est nettement meilleur! cocorico. Bon les termes du contrat on aimerait en savoir plus. Attention aux copies!!!
Réponse de le 28/07/2014 à 20:30 :
A côté d'un F-15 notre Rafale national peut même faire belle figure mais si l'on met à côté des SU-34 et SU-35, les plus beaux oiseaux de guerre qui existent, il va passer par un FA-18 avec un peu plus d'élégance et c'est tout.
Réponse de le 07/08/2014 à 16:07 :
@Topol
Le Su-34 est un avion d'attaque au sol, rien à voir. Quand au Su-35 la Rafale a des avantages (à commencer par le radar à antenne active, présent seulement sur le MiG-35 en Russie).
a écrit le 27/07/2014 à 13:42 :
il semble que l'on fait avec nos avions militaires la meme braderie qu'avec nos trains a gande vitesse, on fabrique sure place et 5ans plus tard on a fabrique un nouveau concurrent.
La France vendeuse dans toute sa splendeur!..
a écrit le 27/07/2014 à 10:41 :
faut un peu oublier le Rafale et commencer à travailler sérieusement sur les DRONES au lieu de les acheter aux Etats Unis qui leurs donnent toutes les possibilités de nous espionner
Réponse de le 27/07/2014 à 11:08 :
Faux, il est nécessaire d'aboutir sur ce contrat pour se donner les moyens financiers de développer un ou des drones. L'argent tombe du ciel parfois...
a écrit le 27/07/2014 à 8:09 :
ils ne l achèteront pas ,cet avion est trop sophistique et inapproprié a l Inde,qui est un grand pays qui n esr pas expansionniste ,des missile anti aérien lui suffisent pour sa défense intérieure ,et on vient de voir que les missiles so l'air sont efficaces .
Réponse de le 27/07/2014 à 10:30 :
N'importe quoi...
Réponse de le 27/07/2014 à 11:06 :
Contre un airliner qui n'a aucun moyen de contremesure et une SER de porte avion c'est évident qu'ils sont efficaces!
Réponse de le 27/07/2014 à 12:56 :
Si si ils l'achèteront parce qu'il est justement sophistiqué et performant. Les indiens sont en guerre froide avec le Pakistan et ils ont même des frictions de temps en temps avec la chine et c'est pourquoi, ils veulent s'offrir notre fleuron nationale. De plus, avoir des missiles anti-aérien n'est pas suffisant pour se protéger, il faut aussi faire la police du ciel et pour cela il faut des avions surtout que en ce moment les Mig 21 indiens tombent comme des mouches du fait de leur vétusté.
Réponse de le 21/10/2014 à 10:06 :
Il a raison, les même les djihadistes ont compris qu'il fallait plutôt compter sur l'artillerie lourde et les missiles plutôt que l'aviation, qui est toute aussi désuète que les attentats suicides.
a écrit le 26/07/2014 à 23:52 :
aucun doute, on y est.
à moins d'un accident.
a écrit le 26/07/2014 à 19:03 :
Le peuple indien est un peuple libre,il choisit le meilleur avion sur le marché,il ne se couche pas devant les américains comme les pays bas(de plus en plus bas),comme les belges bientôt ,tous ses petits pays atlantistes qui jouent le double jeu.J'aimerai voir la tronche du rosbif,vive la France!
Réponse de le 26/07/2014 à 22:35 :
Moi aussi, mais tu as oublié de dire que la France se couche elle aussi devant les américains. Vive la France.... le jour où elle pourrait devenir libre des zion-américains.
Réponse de le 21/10/2014 à 10:08 :
La France devant les Américains? Je veux bien le croire, mais seulement devant les Américains? Il ne faudrait pas géo-délocaliser le problème.
a écrit le 26/07/2014 à 18:55 :
@totoff:
Nirvana: Extinction du Karma permettant de s'affranchir du cycle des réincarnations.
Cordialement.
Réponse de le 27/07/2014 à 13:49 :
a chacun sa définition
Réponse de le 27/07/2014 à 13:51 :
Dans le langage familier, nirvāṇa désigne un « bonheur suprême », un plaisir des sens atteint notamment par la sexualité, des objets ou des situations hautement agréables. Il s'agit alors d'un sens dévoyé, à peu près synonyme de plaisir intense, assez éloigné de la notion de paix intérieure.
a écrit le 26/07/2014 à 10:47 :
Nous ne pouvons que nous réjouir si cette affaire aboutit un peu moins de pub politique pour l'instant et en espérant que la commande ne se perde dans des couloirs type bygmalion comme celle supposée du Brésil par notre ex Président un homme de discours pas très fiable. Si le Président actuel n'est pas plus convainquant dans ses discours il est au moins, moins blingbling.
a écrit le 25/07/2014 à 20:48 :
Bien, espérons que tous les efforts de la France serons récompenser...... Le rafale est un bonne avion, opérationnel , qui a fait s'est preuve en opération .... Cela soulagera un peut le budget de la défense, car l'engagement d'acheter 13 avion par ans, est difficilement tenable avec les moyen actuel....
a écrit le 25/07/2014 à 17:49 :
Veuillez, je vous prie, ouvrir un dictionnaire et vous renseigner sur la véritable signification du mot "nirvana". Merci
Réponse de le 25/07/2014 à 19:39 :
Etat de béatitude extrême. Et alors ?
a écrit le 25/07/2014 à 17:12 :
La Tribune aurait pu poster la photo d'un F-22 au lieu d'un Rafale, ce serait plus conformément à sa tradition dans la précision d'images d'illustration. lol
a écrit le 25/07/2014 à 15:02 :
On va peut être en vendre mais comme ce sera à perte on va encore noyés taxer. Bravo Flamby et manolo, l'un pense à son scooter et l'autre au real de Madrid, on est bien dans ce pays.
Réponse de le 25/07/2014 à 19:14 :
L'image du Français râleur, insatisfait qu'importe la situation prend tout son sens avec votre commentaire...
J'espère que les étrangers ont une meilleure image de la France que la vôtre.

Je doute que notre Premier ministre et/ou notre Président soient au cœur des négociations avec les Indiens.
De la même manière, je ne pense pas que Dassault vende un produit à perte
Réponse de le 25/07/2014 à 20:59 :
n importe quoi !
Réponse de le 21/10/2014 à 10:12 :
D'habitude on disait que c'était la faute à Sarkozy. C'est quand même sous son mandat que ce contrat s'était dévoilé? Et vos impôts? Cette histoire de Rafale de budget de l'armée que que sais-je encore n'est que la partie émergente de l'iceberg. Il y a des problèmes un peu mieux cachés qui dégustent nos impôts.
a écrit le 25/07/2014 à 14:41 :
Nous cesserons de vendre des Mistral aux Russes quand les allemands cesseront de leur acheter du GAZ et fermeront leusr pipe-line.
a écrit le 25/07/2014 à 14:38 :
Achetez du curry indien mais pas du fromage hollandais qui roule en F35.. les gogos.
a écrit le 25/07/2014 à 10:34 :
S'il est conclu, le contrat sera-t-il libellé en $ ou en €?
Réponse de le 08/10/2014 à 13:01 :
Ce serait bien intéressant de savoir
a écrit le 25/07/2014 à 10:15 :
Vendre c est bien gagner des sous c est mieux
20 avions fabrique en France !!
Pas sur qu'à la fin on gagne a Max
Réponse de le 25/07/2014 à 11:45 :
Certainement que le transfert est bien négocié et je parierais que c'est sur ce point que la marge sera la meilleure.
De plus, beaucoup de pièces, de moindre valeur, sont déjà fabriquées à l'étranger, 18 seront réalisés ensuite, des kits seront fournis pour assemblage, mais les moteurs, capteurs, radars et autres entités pointues resteront certainement à la charge de la France.
Evidement, l'idéal aurait été d'assembler les 126 dans l'hexagone, mais maintenant tous les deals, même pour les Etats-Unis, se négocient avec une coopération.
La condition étant que des emplois soient créé chez le pays acheteur.
C'est ca, ou rien???
Idem avec les blindés, navires, sous-marins, à partir d'un certain montant et d'une certaine quantité.
Réponse de le 25/07/2014 à 14:58 :
Attention à ne pas être trop naïfs !!! en effet une grande partie des Rafales seront produits en Inde... Mais croyez-vous que ce sera le cas pour les éléments critiques ? non, que ce soit l'armement, les radars, les réacteurs, l'électronique de bord etc... Tout sera fabriqués en France puis exportés en Inde pour l'assemblage final ! Un peu comme pour les sous marins français assemblés en Malaisie. Cordialement
Réponse de le 27/07/2014 à 13:02 :
Tout à fait mon cher inspecteur Columbo. Les indiens ont beau souhaiter un transfert technologique intégrale, ils savent qu'ils ne pourront jamais construire les pièces essentielles et sensibles de l'avion car ils n'ont tout simplement pas les compétences technologiques et l'appareil industriel pour le faire. Certes, ils le peuvent l'avoir si ils le demandent mais là la facture risque d'être multiplié par DEUX ou trois. Donc pas de problème pour notre industrie de pointe et les partenaires du programme Rafales ; Avec ce contrat , THALES et SNECMA vont avoir du travail pour au moins 10 ans vus que c'est eux qu'ils vont continuer à construire les pièces plus complexes et les plus onéreuses des 128 Rafales.
a écrit le 25/07/2014 à 10:07 :
Espérons que cette belle société triomphe. Et les mal-zaibés en seront pour leur frais!
a écrit le 25/07/2014 à 9:45 :
ne veulent pas de Rafales, ils veulent sa technologie pour une bouchée de pain que la France va volontier accepter.
Gageons que ce gouvernement supposé socialiste est capable de mettre à mal pour toujours la confiance des clients s'il tergiverse à livrer le second Mistral à la Russie, "selon l'attitude de Poutine" comme dit notre président, qui oublie que ce n'est pas lui le roi mais le client.
a écrit le 25/07/2014 à 8:28 :
Oui les indiens sont des négociateurs très très affûtés.Mais les arabes et le Qatar pour le rafale jouent merveilleusement bien au jeu du chat et de la souris.
Réponse de le 25/07/2014 à 9:22 :
Vous avez plus rapide que moi pour le commentaire , et le petit jeu ne risque peut-etre pas de cesser au vu des actualités !
a écrit le 25/07/2014 à 8:13 :
La complexité du contrat peut évidement jouer, entre-autres raisons, mais l'Inde est, il me semble championne du monde de longueur dans ce domaine.
Nombreux contrats qui sont en attente de finalisation, en Inde.
Le Royaune-Uni vient, il me semble, d'en finaliser un pour des missiles.
Nous en avons aussi, sur des missiles, en cours, etc.........
a écrit le 25/07/2014 à 8:10 :
Et pendant ce temps les Yankee veulent que la France annule la vente des navires Mistral à la Russie. Le meilleur moyen pour Washington de s'assurer que la France ne puisse plus jamais vendre d'armes à l'export. Qui achèterait des avions ou des navires à un pays qui revient sur ses engagements alors que la commande est déjà payée?
Réponse de le 25/07/2014 à 8:17 :
La moitié est payée, donc si on livre 2 moitiés avant, ca devrait pouvoir être bon?
Je plaisante évidement.
Réponse de le 25/07/2014 à 8:30 :
Les BRICS n'ont aucun intérêt à travailler avec des pays dépendants des USA.
si nous ne livrons pas les Mistrals , il est probable que l'Inde ne commande jamais les Rafales.
Sarko avait fait capoter les contrats avec le Brésil en se pliant aux volontés des USA.
Réponse de le 25/07/2014 à 10:38 :
la France doit impérativement honorer son engagement vis à vis de la Russie concernant la vente des navires de guerre.
Réponse de le 25/07/2014 à 15:09 :
Il faut honorer les contrats du Mistral. De toute façon, si nous ne les vendons pas , ce sera un des faux-derches qui nous le reproche qui le fera. Que les Anglais avec la City qui gère énormément d'intérêts russes et les US s'occupent de leurs oignons.
En ce qui concerne le Rafale, laissons faire les gens de Dassault qui savent ce qu'ils font, en espérant que nos politiques ne s'en mêlent pas trop. On a vu ce que ça donnait avec Sarko 1er
a écrit le 25/07/2014 à 7:50 :
Est-ce que c'est seulement en Inde que de tels contrats se négocient sur de tells durées ? Ou est-ce dû à la complexité du montage industriel pour la fabrication avec les partenaires locaux ?
Réponse de le 25/07/2014 à 8:09 :
Peut-être faut-il se dire que la durée vient surtout de la négociation pour que les industriels locaux puissent s'engager aux côtés (et non derrière) des industriels français ? : ce n'est pas courant et les industriels indiens ont dû attendre la sélection du Rafale pour commencer à appréhender la complexité du produit !
Réponse de le 25/07/2014 à 17:30 :
Non c'est pas ça, c'est que les Indiens sont plutôt végétariens, en Inde la vache est un animal sacré et ils utilisent l'éléphant à la place des grues. Les trains sont vétustes et roulent toujours hyper-bondés, on y voit des usagers même sur le toit des voitures..... ils ont des yogis qui peuvents voler sur des tapis soi-disant magiques. Les rafales c'est juste pour emmerder leurs voisins, c'est ça.
Réponse de le 10/08/2014 à 15:03 :
Les indiens veulent a la fois un transfert de technologie, un montage sur place ET une garantie de Dassault sur les appareils produits sur place. Moralité Dassault a du se montrer très exigeant sur les sous traitants locaux et ça a rallongé les délais. Aller plus vite aurait fait courir un risque financier énorme a Dassault.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :