Acquisition de Renault Trucks Defense : Krauss-Maffei Wegmann impose sa banque conseil

 |   |  290  mots
Steen Associates est une banque internationale très proche du PDG de  Krauss-Maffei Wegmann Frank Haun.
Steen Associates est une banque internationale très proche du PDG de Krauss-Maffei Wegmann Frank Haun. (Crédits : Reuters)
Le PDG de Krauss-Maffei Wegmann, Frank Haun, a imposé son habituelle banque conseil, Steen Associates dans le cadre d'une possible acquisition de Renault Trucks Defense (RTD) par KNDS.

Qui porte la culotte chez KNDS (KMW Nexter Defense Systems), le groupe franco-allemand constitué en décembre 2015 ? Il semblerait que ce soit bel et bien le PDG de Krauss-Maffei Wegmann (KMW), Frank Haun, qui a imposé, selon nos informations, son habituelle banque conseil, Steen Associates dans le cadre d'une possible acquisition de Renault Trucks Defense (RTD) par KNDS. Elle avait conseillé KMW dans le cadre de l'opération de rapprochement avec Nexter.

Curieux choix néanmoins. Car c'est une banque internationale très proche de KMW, qui conseille une opération souhaitée par le gouvernement français entre un groupe franco-allemand (KNDS) et un autre essentiellement français, à la tête des marques RTD, ACMAT, Panhard. Steen Associates va également être amenée à discuter avec l'APE (Agence des participations de l'État), ce qui demande une bonne connaissance des spécificités bien française. Si elle possède bien un bureau à Paris, Steen Associates ne semble pas non plus très connue sur Paris par les banques conseils parisiennes.

Paris pousse RTD dans les bras de KNDS

Le vendeur Volvo, qui souhaite céder sa division "Governmental Sales" (500 millions d'euros de chiffre d'affaires environ en 2015), semble être effectivement très aiguillé par Paris. La France s'opposera à la vente de RTD à un fonds financier - "Nous n'en voulons pas", explique-t-on à La Tribune - ou à un groupe allemand.

Si elle se concrétise, cette simple opération de rachat ne devrait pas bouleverser les équilibres de la structure de gouvernance du nouveau groupe (parité franco-allemande), assure-t-on à Paris. Nexter et KMW, les deux groupes français et allemands spécialisés dans l'armement terrestre, détiennent chacun 50% d'un holding KNDS se trouvant à Amsterdam et régie par la loi néerlandaise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2017 à 15:53 :
LA TRIBUNE pourrait peut-être se pencher sur la carriére de Frank Haun pour éclairer ses lecteurs.
a écrit le 04/02/2017 à 21:01 :
Écoutez le colonel Chamagne sur Youtube. Il explique bien que notre industrie de défense est entrain de passer sous drapeau allemand.
Nous voilà donc avec un quinquennat pour rien, avec trahison de contrat avec la Russie et braderie de notre souveraineté.
a écrit le 01/02/2017 à 6:48 :
Très bien, Renault truck defense (Volvo suédois) est sauvé et redevient français a 50 % en plus de devenir une entreprise de taille mondiale et des usines qui tournent en France !
Réponse de le 02/02/2017 à 10:03 :
des usines en France, sous contrôle allemand...
a écrit le 01/02/2017 à 3:04 :
Et si on revendait dassault à l'Allemagne, hein..?? Vu qu'ils sont aussi une colonie us, nous n'aurions plus aucune défense. Le pied, non..??
a écrit le 31/01/2017 à 18:17 :
Attention, il faut faire la différence entre banque conseil et banque de financement. ..
Réponse de le 01/02/2017 à 9:25 :
@NH77
...La banques conseil, ce sont surtout les montages financiers, l'optimisation fiscale...
a écrit le 31/01/2017 à 17:28 :
Je ne sais pas pourquoi on s'embête, il fallait tout donner. Que de paperasse pour ça. Pendant que nous y sommes, donner aussi DCNS et puis Dassault, on va en faire quoi de Dassault.....Les soldes ne sont pas encore finies !
a écrit le 31/01/2017 à 15:28 :
Quoi d'anormal à utiliser cette banque étrangère, le siège de KNDS étant aux Pays Bas pour des raisons de neutralité et d'optimisation fiscale !!!
a écrit le 31/01/2017 à 15:16 :
donc pour résumer, on avait deux grosses sociétés françaises (ou activité en france dans le cadre de Renault Truck Defense), et on les donne avec les clés de la société à un allemand plus petit qui prend le pouvoir...
Et une fois de plus c'est les hollandais qui prennent le siège...
Elle est pas belle la vie?
a écrit le 31/01/2017 à 14:30 :
"La nouvelle structure serait à 50 % détenue par l'État français et à 50 % par la famille Bode-Wegmann"....Curieux. Flou... et "quand c'est flou, y a un loup". Tout autant le flou concernant Frank Haun dont on ne sait rien. Complètement transparent sur le Net....
a écrit le 31/01/2017 à 14:18 :
Steen associates, c'est Londres...La City, un paradis fiscal. Il est anormal qu'une banque dont le pays est sorti de l'UE se charge d'affaires Franco-Allemandes... surtout s'il s'agit d'entreprises d'armement, où l'on sait que les pots de vin, les rétrocommissions sont la norme. Il serait judicieux de se pencher sur le passé de ce Frank Haun, de son entourage, de ses amitiés politiques. Allez La Tribune, au boulot!
Réponse de le 01/02/2017 à 2:15 :
La transparence et les affaires, ça va pas ensemble. Seulement pour les gueux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :