Airbus Helicopters fait monter à bord un nouveau client

Airbus Helicopters a signé une commande de 10 H125 auprès d'un nouveau client, l'opérateur saoudien The Helicopter Company (THC).
Michel Cabirol

3 mn

Au premier semestre 2020, Airbus Helicopters n'a obtenu que 75 commandes, dont 54 au premier trimestre (contre 123 au premier semestre 2019). Soit une chute de 39%.
Au premier semestre 2020, Airbus Helicopters n'a obtenu que 75 commandes, dont 54 au premier trimestre (contre 123 au premier semestre 2019). Soit une chute de 39%. (Crédits : Airbus Helicopters)

Ce n'est pas le contrat du siècle pour Airbus Helicopters mais, dans ce contexte sanitaire et économique si particulier, il est toutefois très révélateur et symbolique du leadership mondial du constructeur européen sur le marché des hélicoptères (une gamme civile et militaire, présence mondiale, activité équilibrée entre services et ventes d'appareils neufs). Airbus Helicopters a obtenu une commande de 10 H125 auprès d'un nouveau client, l'opérateur saoudien The Helicopter Company (THC), qui appartient au fonds souverain saoudien, Public Investment Fund (PIF). Soit un contrat de l'ordre de 25 millions d'euros. A travers cette acquisition, THC souhaite agrandir sa flotte d'hélicoptères dans le cadre d'un plan opérationnel ambitieux en vue d'introduire de nouveaux services qui vont permettre le développement du tourisme et de l'aviation en Arabie Saoudite.

Selon le vice-président exécutif des activités mondiales d'Airbus Helicopters Ben Bridge, "le H125 est l'hélicoptère idéal pour développer des opérations commerciales dans le Royaume d'Arabie Saoudite car c'est un avion puissant et vraiment polyvalent, particulièrement adapté aux environnements chauds et élevés".

Premier opérateur d'hélicoptères commerciaux du royaume, THC propose des vols privés depuis la mi-2019. Considéré comme un hélicoptère multitâche, le H125 peut transporter jusqu'à six passagers et être facilement reconfiguré pour répondre à des exigences variées. THC les utilisera pour déployer de nouveaux services liés au tourisme et aux travaux aériens tels que le tournage, le remorquage de bannières... et l'arpentage.

Stabilité du chiffre d'affaires d'Airbus Helicopters

Airbus Helicopters a enregistré au premier semestre 2020 un chiffre d'affaires stable à (2,33 milliards (contre 2,37 milliards au premier semestre 2021), la baisse des livraisons à 104 hélicoptères (S1 2019 : 143 unités) étant partiellement compensée par la croissance des services. En revanche, l'EBIT du constructeur a fortement progressé à 152 millions d'euros (S1 2019 : 125 millions d'euros), en dépit d'une baisse des livraisons que compensent un mix de livraisons favorable, principalement sur le segment militaire, et la croissance des activités de services. "Nous sommes sur une bonne dynamique dans les services, qui pèsent près de 50% des prises de commandes en 2019, avait expliqué en février le PDG d'Airbus Helicopters Bruno Even dans une interview accordée à La Tribune.

"Nous avons la volonté, avait-il précisé, de nous engager sur des services pluriannuels à forte valeur ajoutée avec des engagements notamment en termes de disponibilité : contrats H-Care dans le civil (2.240 hélicoptères couverts sur une flotte de 12.000) et dans le domaine militaire à travers des contrats globaux".

La crise économique a toutefois fortement impacté les commandes du constructeur de Marignane au premier semestre 2020. Il a décroché 75 commandes, dont 54 au premier trimestre (contre 123 au premier semestre 2019). Soit une chute de 39%. Le carnet de commandes s'élève quant à lui à 666 appareils (contre 697 à fin juin 2019), en recul de 4%. Enfin, les hélicoptères H160 et H145 à cinq pales ont récemment reçu leur certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA).

Michel Cabirol

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 22/08/2020 à 3:08
Signaler
Les Saoudiens sont peut-être lassés des hélicoptère yankees, qui se sont descendu au Yémen par deux opérateurs au sol. Un avec le lance rockets et l'autre comme poste de tir.

le 04/12/2021 à 17:05
Signaler
pourquoi pas écrire en Français

à écrit le 21/08/2020 à 15:43
Signaler
Assez savoureux de constater encore une fois le manque d'imagination des tetes pensantes de ces groupes a trouver un simple nom. THC, tout un programme, pour les non comprenants, c'est l'acronyme du tetrahydrocanabinol, principe actif du hachich. Fr...

le 21/08/2020 à 20:32
Signaler
Euh... vous n'avez rien compris à l'article. Le nom de la compagnie en question, THC (acronyme de The Hélicopter Company), à été choisit par une compagnie d'origine.. Saoudienne. Rien à voir avec Airbus Hélicopter, c'est seulement un de leur client....

le 22/08/2020 à 8:20
Signaler
Comme écrit par Javk, votre commentaire tombe a plat. Vous auriez pu faire sourire si vous aviez réagi sur le fond public saoudien qui avec son PIF aurait pu avoir son Hercules.

à écrit le 21/08/2020 à 7:47
Signaler
Bon, ce n'est pas pour 10 hélicoptère de plus qui sa vas changer les choses... Surtout que la maintenant ne sera pas simple .. Le sable du désert uses les turbine a grande vitesse... Maintenant se sera peut être l'occasion de developper des filtres ...

le 21/08/2020 à 20:34
Signaler
Oui, surtout des écureuils, de petits monomoteurs légers, ce n'est pas ça qui ça faire bouillir la marmite à Marignane...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.