Airbus Helicopters : le Caracal bondit en Hongrie

 |   |  429  mots
88 Caracal sont actuellement en service
88 Caracal sont actuellement en service (Crédits : Airbus Helicopters)
Le ministère de la Défense hongrois a commandé 16 hélicoptères multirôles H225M. C'est le neuvième pays à faire confiance au Caracal.

N'en déplaise à la Pologne, le Caracal est bel et bien en train de devenir un best-seller à l'exportation. C'est au tour du ministère de la Défense hongrois de commander 16 hélicoptères multirôles H225M équipés du système d'armes HForce en remplacement d'appareils d'origine russe. La Hongrie devient le neuvième pays à faire le choix du H225M, membre de la famille Super Puma. Cet appareil, qui est déjà en service en France, au Brésil, au Mexique, en Malaisie, en Indonésie et en Thaïlande, a été récemment commandé par le Koweït et Singapour. Le H225M, dont 88 exemplaires sont actuellement en service, a récemment franchi le cap des 100.000 heures de vol depuis sa première livraison à l'Armée de l'Air française en 2006.

"Ce nouveau contrat démontre une fois de plus que le H225M, opéré par les clients militaires les plus exigeants dans le monde, est l'appareil multirôle de référence, éprouvé au combat, a estimé le PDG d'Airbus Helicopters Bruno Even, cité dans le communiqué. Les forces armées hongroises pourront s'appuyer sur le tandem H145M / H225M qui leur permettra de couvrir de façon économique un large spectre de missions militaires - du transport utilitaire, transport de troupes, sauvetage au combat, jusqu'aux missions d'attaque légère ».

La commande hongroise est assortie d'un programme de formation et de soutien assuré par Airbus dans le but de garantir à ces appareils le plus haut niveau de disponibilité opérationnelle. Les H225M hongrois, qui seront dotés des plus récentes capacités de communication, seront utilisés pour le transport de troupes (jusqu'à 28 soldats), la recherche et le sauvetage au combat et les opérations spéciales.

Un pas pour l'Europe de la défense, selon Florence Parly

La ministre des Armées, Florence Parly a salué l'acquisition de 16 hélicoptères H225M Caracal par la Hongrie. Elle s'est notamment réjouie de cette décision, qui renforce, selon elle, "l'Europe de la défense aux plans opérationnel et industriel". Pour la ministre, il s'agit "d'une opportunité" pour l'Europe de la défense : "l'interopérabilité entre Européens en est renforcée, la base industrielle et technologique de défense européenne consolidée". Ce contrat fait suite à un précédent marché de 20 H145M acquis auprès d'Airbus Helicopters en juin 2018.

"Le choix par les Européens d'équipements européens est plus que jamais le choix de la responsabilité, de la souveraineté", a-t-elle expliqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2018 à 23:53 :
Quel culot a la Ministre française de la défense par ses mots: '"Le choix par les Européens d'équipements européens est plus que jamais le choix de la responsabilité, de la souveraineté'.
a écrit le 17/12/2018 à 13:57 :
Quand une phrase commence par "tout le monde sait" sans citer de sources, ben j'ai tout de suite un doute sur la véracité de ce qui suit ...
a écrit le 17/12/2018 à 11:14 :
Tout le monde sait que ces engins ne volent pas tres bien et en plus tres cher, a quel prix ca a ete vendu - 99% de remise ?
a écrit le 15/12/2018 à 19:37 :
On n'aime pas Orban ,mais on aime son argent......hehehe
Réponse de le 17/12/2018 à 12:50 :
On aime son argent , apres que l Ue lui est reversé une somme non négligeable , le tient et le mien....
a écrit le 15/12/2018 à 14:53 :
Il Caracal en tête.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :