Après l'annulation de sa commande d'A321 NEO par Airbus, Qatar Airways sort les griffes

Le différend entre Airbus et Qatar Airways vire à la bataille de tranchées, chacun restant campé sur ses positions et lançant des offensives à tire-larigot. Après l'annulation d'une commande par le constructeur, la compagnie diffuse une vidéo en représailles. L'affrontement décisif doit pourtant se dérouler devant la justice britannique en avril prochain.

3 mn

Capture d'écran de la vidéo diffusée par Qatar Airways.
Capture d'écran de la vidéo diffusée par Qatar Airways. (Crédits : Qatar Airways)

En attendant l'affrontement judiciaire, avec une première audience prévue en avril, Airbus et Qatar Airways n'entendent pas faire de trêve. Alors que le constructeur européen confirmait ce matin avoir annulé un contrat portant sur une commande de 50 A321 NEO à destination de la compagnie qatarie, celle-ci a répliqué dans la soirée en publiant une vidéo montrant en gros plan les différents dommages sur le revêtement d'un des ses A350.

Qatar Airways a ainsi réaffirmé que les dommages en question n'étaient pas superficiels et portaient atteinte à la sécurité des vols, justifiant ainsi l'immobilisation de 21 de ses 53 A350. La compagnie estime que ces problèmes de revêtement "exposent et endommagent le système de protection contre la foudre", "laissent la structure composite sous-jacente exposée à l'humidité et aux rayons ultraviolets", et entraînent "des fissures dans le composite et des dommages autour d'un pourcentage élevé de rivets sur le fuselage".

Lire aussi 2 mnAirbus annule le contrat de 50 A321 NEO de Qatar Airways : un rebondissement dans le contentieux sur l'A350

Airbus toujours convaincu de son droit

De son côté, Airbus estime toujours que ces détériorations n'ont pas d'impact sur la sécurité des vols et ne justifient pas d'immobilisation. Le constructeur s'appuie pour cela sur ces propres expertises ainsi que sur l'avis de l'Agence de sécurité de l'aviation de l'Union européenne (EASA), qui a autorité en matière de conception des avions. Celle-ci a déclaré n'avoir à ce stade identifié aucun problème de sécurité sur les A350 qu'elle a inspectés.

Airbus a ainsi rejeté "en totalité" la plainte et reproche à Qatar Airways, entreprise publique, d'avoir influencé son autorité de tutelle pour obtenir l'immobilisation des avions concernés dans le but d'obtenir une indemnisation. Qatar Airways réclame en effet 618 millions de dollars (546 millions d'euros) d'indemnités pour l'immobilisation de ses avions auxquels s'ajoutent quatre millions supplémentaires par jour supplémentaire sans solution. Le Qatar est pour l'instant le seul pays au monde à avoir immobilisé des A350. Airbus, de son côté, reconnaît l'existence de problèmes techniques mais réfute tout problème de sécurité.

Lire aussi 3 mnContentieux sur les A350 : Qatar Airways présente la facture à Airbus (un demi-milliard d'euros)

"Regrets et frustration"

Concernant l'annulation de sa commande de 50 A321 NEO, Qatar Airways a déclaré avoir respecter toutes ses obligations contractuelles. Elle a ainsi estimé que "c'est avec beaucoup de regrets et de frustration qu'Airbus a pris la décision apparente d'étendre et d'aggraver ce différend".

Cette séquence intervient intervient juste après la fixation du calendrier judicaire par la division Technology & Construction de la Haute Cour de justice bitannique, avec une première audience la semaine du 26 avril. Qatar Airways s'est d'ailleurs réjouit de cet agenda, saluant "la décision du tribunal d'accélérer cette question".

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 23/01/2022 à 20:50
Signaler
Refus de vente à un client parfaitement solvable: ça va nous compter combien? Heureusement AIRBUS est une société néerlandaise!

à écrit le 22/01/2022 à 10:49
Signaler
La vidéo diffusée fait froid dans le dos. On a vraiment l'impression que la peinture utilisée est défectueuse, elle n'accroche pas et s'écaille comme une coquille d'oeuf. Clairement il y a un problème d'ingénierie majeur sur cette peinture externe. H...

le 11/02/2022 à 16:25
Signaler
La peinture je crois avoir lu que le client l'avait choisi lui-même. De quoi vient il se plaindre.

le 11/02/2022 à 16:26
Signaler
La peinture je crois avoir lu que le client l'avait choisi lui-même. De quoi vient il se plaindre.

à écrit le 21/01/2022 à 21:36
Signaler
Le Qatar, c'est pas ce pays qui soutient l'islamisme ? A qui on vend Rafale ! Le PSG...on leur laisse 😂

le 22/01/2022 à 11:14
Signaler
Le Qatar, c'est aussi le pays où l'on a signé un accord de "ciel ouvert" sans aucun intérêt pour l'Europe sauf... l'achat de flotte AIRBUS ... si l'Europe remet en cause cette liberté de vol en Europe pour Qatar, la compagnie est morte !!!

le 22/01/2022 à 15:43
Signaler
Oui, mais c'est une partie grace à eux qu'il y'a de l'emploi dans ces secteurs. N'oubliez pas que la France vend des armes aussi à l'arabie Saoudite,aux Émirats Arabe unis et biensure le soutien sans faille au putchiste Égyptien Sissi.

le 22/01/2022 à 17:29
Signaler
La France, "fille ainée de l'Eglise", c'est pas celle qui a soutenu le Christianisme pendant des Siècles ?...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.