Arianespace vole de record en record

 |   |  683  mots
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Arianespace a lancé depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG) avec succès deux nouveaux satellites de télécoms : Sky Muster pour l'opérateur australien nbn (National Broadband Network) et Arsat‑2 pour l'opérateur argentin Arsat
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Arianespace a lancé depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG) avec succès deux nouveaux satellites de télécoms : Sky Muster pour l'opérateur australien nbn (National Broadband Network) et Arsat‑2 pour l'opérateur argentin Arsat (Crédits : © Ho New / Reuters)
Arianespace a réussi neuf lancements en neuf mois. Un record pour sa gamme de lanceurs. Et la société européenne de services de lancement a signé son 14e contrat de l'année.

Et de 9 lancements en 2015, dont 5 pour Ariane 5... "Un record pour la gamme", a souligné Arianespace, qui a opéré 9 tirs en 9 mois. Dans la nuit de mercredi à jeudi, Arianespace a lancé depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG) avec succès deux nouveaux satellites de télécoms : Sky Muster pour l'opérateur australien nbn (National Broadband Network) et Arsat‑2 pour l'opérateur argentin Arsat (Empresa Argentina de Soluciones Satelitales Sociedad Anónima). Ce vol marque en outre le 68e succès d'affilée d'Ariane 5, sur un total de 82 lancements.

La 3e performance de l'histoire d'Ariane 5

"La performance au lancement représentait la 3ème plus forte performance demandée à un lanceur Ariane 5 ECA à ce jour, soit 10,2 tonnes, dont 9,4 tonnes au profit des satellites, sur une orbite de transfert géostationnaire standard", a précisé le maître d'oeuvre d'Ariane 5 ECA, Airbus Safran Launchers (ASL). Pour le patron d'ASL Alain Charmeau, "cette performance exceptionnelle est un des  premiers résultats des améliorations mises en place pour renforcer la compétitivité d'Ariane 5 en attendant l'arrivée d'Ariane 6".

De son côté, le PDG du motoriste italien Avio, Pier Giuliano Lasagni, a rappelé que son groupe avait participé aux 82 vols d'Ariane 5 en fournissant "168 moteurs, deux pour chaque vol en plus des vols de qualification (...) Cela confirme le rôle et le poids d'Avio dans le marché des lanceurs".

Deux satellites de télécoms

Dans la nuit de mercredi à jeudi, Arianespace a lancé le premier satellite de l'opérateur australien nbn. Construit par Loral (SSL) à Palo Alto (Californie), Sky Muster, qui a une masse de 6,4 tonnes au décollage, contribuera à réduire la fracture numérique de l'Australie, en garantissant l'accès à l'internet haut débit à plus de 200.000 Australiens vivant dans les zones rurales et reculées du pays. Il desservira toute l'Australie ainsi que les îles Norfolk, Christmas, Macquarie et Cocos. Sky Muster est la 52e plate-forme géostationnaire construite par SSL (et ses prédécesseurs) à être mise en orbite par Arianespace, dont le carnet de commandes comprend 13 autres satellites du même constructeur.

Construit par INVAP, Arsat-2, qui a une masse de 2,9 tonnes au décollage, est le deuxième satellite de l'entreprise nationale de télécoms argentine Arsat. Ce satellite permettra à l'Argentine de disposer de son propre système de télécoms spatiales en fournissant des services de télévision directe (DTH), d'accès Internet pour la réception sur les antennes VSAT, de transmission de données et de téléphonie IP.  Il offrira ces mêmes services au Canada. Arsat‑2 est le deuxième satellite géostationnaire fabriqué et opéré en Argentine. La société INVAP a été chargée de sa conception et de son intégration, ainsi que de la fabrication de certains de ses composants.

Une année commerciale record

L'année commerciale 2015 sera exceptionnelle pour Arianespace. Avec un nouveau contrat signé avec Arsat, la société européenne de services de lancement a engrangé depuis le début de l'année 14 nouveaux contrats. Elle mettra sur orbite 10 satellites géostationnaires avec Ariane 5, réalisera 21 missions Soyuz en orbite basse pour la constellation internet OneWeb, et opérera trois autres lancements avec Vega pour l'observation de la Terre.

Arsat et Arianespace ont signé un contrat pluriannuel portant sur le lancement d'un satellite de télécoms pour l'Argentine ainsi que deux options. Cet accord stratégique de long terme a été conclu après le lancement réussi d'Arsat-1 en octobre 2014 et à quelques heures du lancement d'Arsat-2. Il couvrira les besoins de l'Argentine en matière de lancements de satellites de télécoms jusqu'en 2023. Arsat-3 sera le premier satellite à être placé en 2019 par Ariane 5 sur une orbite de transfert géostationnaire.

Les deux options concernent deux autres satellites géostationnaires, dont les vols sont prévus sur la période 2020-2023. Ces satellites Arsat complèteront l'offre de services, dont notamment la transmission de données, la téléphonie et la télévision, fournie aujourd'hui par Arsat-1 et bientôt par Arsat-2 ntail de services de télécoms,

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2015 à 0:37 :
Et ouais les gars, made in Europe :)
a écrit le 01/10/2015 à 18:14 :
Bravo pour une des rares sociétés européenne à battre régulièrement le reste du monde dans ce domaine. Ou le moindre grain de sable tourne en un magnifique feu d'artifice. En espérant que ce commentaire ne portera pas la scoumoune à Arianespace. A suivre le 10 Novembre?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :