Armement : le Maroc achète un peu de "Made in France" mais énormément de "Made in USA"

 |   |  689  mots
Le système d'artillerie Caesar de Nexter a séduit le Maroc
Le système d'artillerie Caesar de Nexter a séduit le Maroc (Crédits : Nexter)
Les industriels français ont obtenu au Maroc quelques contrats d'armement, qui devraient être annoncés lors de la visite d'Emmanuel Macron les 12 et 13 février. Mais les industriels américains jouent clairement dans une autre galaxie à Rabat.

Ce sont deux beaux contrats pour les industriels de l'armement français. Selon des sources concordantes, Nexter a récemment signé un contrat de 200 millions d'euros portant sur la vente de systèmes d'artillerie sur camion Caesar (170 millions) et de ses munitions (30 millions). En outre, selon nos informations, le missilier MBDA a vendu en 2019 pour 200 millions d'euros de missiles VL-Mica terrestre. Des contrats qui pourraient être annoncés lors de la visite d'Emmanuel Macron au Maroc les 12 et 13 février prochains.

Kership contre Navantia

En revanche, le chantier naval espagnol Navantia semblait virer en tête pour la vente de deux patrouilleurs Avante 1400 pour un montant évalué à 260 millions d'euros. Mais fin 2019, les relations entre le Maroc et l'Espagne se sont tendues fin 2019 en raison de la décision du Maroc d'étendre son espace maritime. L'armée de l'air espagnole a très vite fait décoller deux F-18 pour survoler les côtes des îles Canaries. Résultat, Kership ne baisse pas pavillon. La filiale de Piriou et de Naval Group propose des OPV Gowind de type Adroit (OPV 90), déjà vendus à l'Argentine (1.450 tonnes). Pour autant, ce projet d'acquisition marocain semble gelé au vu des événements de fin d'année.

De son côté, Naval Group travaille sur un projet de reprise d'infrastructures dans le port de Casabianca, le deuxième du Maroc, afin de réaliser la maintenance des navires militaires marocains (trois corvettes Sigma vendues par le néerlandais Schelde en 2011 et 2012 et la frégate multimissions FREMM vendue en 2008) ainsi que de navires étrangers. Enfin, le Maroc souhaite à terme acquérir des sous-marins et ont déjà consulté les principaux constructeurs comme TKMS, Navantia et Naval Group.

La France, très loin derrière les Etats-Unis

Sur la période 2008-2018, la France a vendu pour 1,8 milliard d'euros d'équipements militaires, dont une frégate FREMM en 2008 (Naval Group) et deux satellites espions en 2013 (Airbus et Thales). Deux très bonnes années pour la France au Maroc où ses industriels avaient atteint des sommets très rares en terme de commandes : 874,3 millions d'euros, puis 584,9 millions. Hormis ces deux années exceptionnelles, les ventes des industriels français au Royaume marocain s'élèvent de façon très modeste à 38,6 millions d'euros en moyenne sur une période de onze ans (entre 2,3 millions en 2017 et 89,9 millions en 2016).

En revanche, le Maroc est un excellent client de l'industrie d'armement américaine, qui s'est frotté les mains en 2019 tant les expressions d'intérêt du Maroc pour les systèmes d'arme "Made in USA" ont été nombreuses et onéreuses. Ainsi, Lockheed Martin doit moderniser 23 F-16 sur les 24 achetés en 2008 pour un montant de près de 1 milliard de dollars (F-16V) et doit assurer la poursuite du maintien en condition opérationnelle des F-16 (250 millions de dollars). Le Maroc a également commandé des munitions pour ses F-16 (209 millions). Surtout, Rabat a décidé de s'offrir 25 nouveaux F-16C pour un montant de 3,7 milliards de dollars.

De son côté, Boeing doit vendre 36 hélicoptères d'attaque AH-64E Apache pour un coût estimé à 4,25 milliards de dollars ainsi que trois hélicoptères CH-47D Chinook (134 millions de dollars). Enfin, Raytheon participe au festin américain avec la vente de missiles antichars filoguidés TOW-2A pour un coût estimé à 776 millions de dollars. Soit un pactole incroyable de 10,38 milliards de dollars en 2019 ! Et si on rajoute 2018, le montant s'élève à 11,6 milliards. Le Département d'État avait approuvé en 2018 la modernisation de 162 chars Abrams pour un coût estimé à 1,25 milliard de dollars (General Dynamics).

L'aide très généreuse de l'Arabie Saoudite

Proches alliés en dépit de quelques tensions au printemps dernier, le Maroc et l'Arabie saoudite explorent désormais l'un des volets de l'accord de défense signé en décembre 2015 : la coopération industrielle. Lors de la 2ème commission bilatérale, qui s'est tenue à Rabat le 3 et 4 décembre dernier, Ryad a annoncé sans plus de détails un plan d'aide pluriannuel de 22 milliards de dollars destinés à soutenir la formation, la logistique et l'industrie locale d'armement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2020 à 9:56 :
Comme l’Algérie qui achète russe, le Maroc achète américain mais ces deux pays ne se gênent pas de nous envoyer en France tous leurs immigrés à entretenir.

Espérons qu'un nouveau gouvernement en France mettes fin à cette escroquerie.
a écrit le 27/01/2020 à 11:18 :
C dommage d'oublier que 2 f16 sur les 23 on était abattue alors 2 moins 23 égale 21 donc si vous plaît arrêter avec votre propagande le Maroc a une armé pourrie comme son pays ils ont une armé pour 5 franchement sérieux le Maroc acheté pour 10 milliards d'euros mais vous raconter n'importe quoi c grave quand même
a écrit le 23/01/2020 à 16:45 :
Quelle misère.... si cette argent va à l'éducation et à la santé des marocains et les algériens font de même, ce serait le paradis en Afrique du Nord, et le luxe de combattre l'extrémisme et le fanatisme par l'éducation, la santé et la prospérité...
a écrit le 22/01/2020 à 21:18 :
Le Maroc n’hésite pas à nous acheter des produits fiables comme les Césars et les missiles quand les prix sont compétitifs et le matériel performant...
Le stock des F-16 vient de l'aide militaire indirecte des USA au Maroc qui n'est pas une inconnue et la plupart des achats sont subventionnés (comme pour Israël) ou avec l'aide faussement désintéressée de l'Arabie Saoudite. De plus en contrepartie les USA ont aussi des bases au Maroc...
L'Apache n'a pas la salle réputation du Tigre et ses taux très bas d'opérabilité en zone désertique et le retour d’expérience du Mali est loin d’être positif... Comme les Australiens qui veulent les larguer rapidement vu les nombreuses pannes récurrentes comparées aux hélicos US... Même la ministre Française, Florence Parly, a tapé du poing sur la table vu les taux minables de disponibilité dans notre propre armée...
Donc rien de scandaleux pour les Marocains qui voient leurs intérêts économiques et stratégiques...
a écrit le 22/01/2020 à 20:12 :
Le maroc achete americain car ces armes ont fait leur preuve contre les armes russes dont dispose l'algerie, c'est pour des raisons purement techniques
a écrit le 22/01/2020 à 10:12 :
il vaut mieux acheter directement au dépôt que dans le magasin....

Et question SAV, il suffit de voir la misère dans l'armée pour finalement s'assurer de l'intendance !!
a écrit le 21/01/2020 à 18:55 :
Une partie de ces contrats reposent sur des remises à niveau ou munitions sur des armements existants. Pour une autre partie les gesticulations entre les différents états et armées des partenaires d'Airbus fait que nous sommes toujours dans l'attente d'accord sur de futurs hélicoptères. Autre point et non négligeable les liens entre l'Arabie et les US, même si ces derniers sont de moins en moins fiable sur leur alliance, ce qui implique que les aides saoudiennes iront vers du matériel américain.
En ce moment les allemands souhaitent changer leur flotte d'hélicos ils vont vers un fournisseur US car Airbus à cause des gesticulations européennes n'a toujours pas le type d'hélico. Beaucoup de commentaires anti marocain mais le premier reproche n'est il à adresser à notre Europe ce truc ce machin, comme disait un ministre des affaires étrangères US l'Europe quel numéro. Nous sommes des nains non pas à cause d'un manque de compétences dans tous les domaines mais un manque de vision politique EUROPENNE.
Réponse de le 21/01/2020 à 20:44 :
L'Allemagne se tourne vers les USA pour remplacer leurs CH47 heavylift car aucun ses deux fabricants européen de voilure tournante (Leonardo et Airbus Helicopter) n'a de machine lourde (>15t MTOW) en catalogue. Et ceci parce que 1) les armées européennes sont incapables de se mettre d'accord sur un cahier des charges commun , et 2) parce que le développement "from scratch" d'un hélico lourd est extrêmement coûteux (au bas mot 5 milliards) et que les États européens n'ont plus les moyens financiers de financer une telle somme. Il est donc bien plus facile et moins coûteux d'acheter du matériel US sur étagères (Chinook ou Super Stallion); et quand ça peut passer via les FMS du Congrès US, les délais de livraison peuvent être très courts alors qu'un développement européen prendrait 15 à 20 ans (Tigre: 22 ans, NH90: 18 ans)...
a écrit le 21/01/2020 à 17:14 :
les entreprises françaises investissent énormement au Maroc; elles forment et font travailler des milliers de personnes; des centaines de milliers de touristes français y passent leurs vacances; des milliers y vivent du fait de la vie beaucoup moins chère qu'en France, sans compter les centaines de milliers de marocains de France qui envoient tous les mois plusieurs centaines de milliers d'euros à leurs familles restées au Maroc. Est-ce que les américains en font autant?
Réponse de le 22/01/2020 à 1:33 :
Oui mais si une guerre éclate entre le Maroc et l'Algerie, il sera impossible pour Paris de soutenir militairement le maroc en tant que fournisseur. Le risque d'escalade est de terrorisme serait trop grand. D'où le choix us qui peut seul jouer l'arbitre dans cette région.
a écrit le 21/01/2020 à 14:26 :
Tout ça financer par le trafic et le blanchiment de banques complices du haschich. Largent n'a pas d'odeur
a écrit le 21/01/2020 à 13:20 :
D'un autre côté, la France n'a pas d'alternative à proposer à l'Apache (la chaîne de production du Tigre est fermée et l'hélicoptère lui même est d'une autre catégorie de poids et d'usage), au Chinook (Zéro alternative en Europe), au F16 (Rafale meilleurs mais dans une autre catégorie de prix d'achat et d'entretien)...donc bon il ne faut pas dramatiser.
Réponse de le 21/01/2020 à 14:41 :
Le Maroc via ses achats US s’achète la bienveillance de ces derniers sur le dossier du Sahara Occidental. Ni plus ni moins.
a écrit le 21/01/2020 à 13:18 :
Depuis des décennies les meilleures universités US ( MIT,HARVARD,STANFORD ...) réservent des places pour études aux plus brillants jeunes marocains ( aux frais des industriels de l'armement et de l'aviation US ) ainsi que des stages dans ces memes entreprises . Et de retour à CASABLANCA , ces marocains renvoient l'ascenseur .
Pourquoi donc la FRANCE est elle incapable de faire de meme ?
a écrit le 21/01/2020 à 11:43 :
Et nous on absorbe son trop plein démographique, ses "mineurs isolés"..etc...
Qu'est qu'on est con!
Réponse de le 21/01/2020 à 12:34 :
Tiens, on n'entendait pas ce genre de propos pendant la colonisation, ni pendant les 2 guerres mondaiel quand le maroc fournissaient des soldats à la France. C'est cureux, non ?
Réponse de le 21/01/2020 à 12:35 :
Tiens, on n'entendait pas ce genre de propos pendant la colonisation, ni pendant les 2 guerres mondiales quand le Maroc fournissait des soldats à la France. C'est curieux, non ?
Réponse de le 21/01/2020 à 12:48 :
He oui, l'influence de ce coin de l'Arabie est forte.
Bcp de fric a la cle.
La France pendant ce temps la, ergotte sur la necessite d'accueil de migrants.
Les minarets poussent comme des asperges.
Vous etes faits, il est encore temps de reagir....
Bonne annee.
Réponse de le 21/01/2020 à 12:53 :
On n'absorbe pas. On importe afin de maintenir l'armée de reserve du capitalisme a un niveau suffisant (10% pour peser sur les salaires trop elevés des francais)
a écrit le 21/01/2020 à 8:59 :
Qu'un pays aussi proche du notre aille acheter ailleurs ce que nous vendons expose aux yeux des gens capables de voir, voulant voir du moins, la faiblesse diplomatique désastreuse de notre pays.

L'impuissance néolibérale.
Réponse de le 21/01/2020 à 11:07 :
Pas la peine d'aller jusqu'au Maroc ! Au sein de l'UE, du fait que les Etats-Unis mettent lapression sur les membres de l'OTAN, regardez combien commandent du matériel américain au lieu de matériel européen.
Réponse de le 21/01/2020 à 12:42 :
l'ue n'est qu'un protectorat américain ; il est très logique que les pays européens achètent aussi le matériel américain .Il en sera de même pour l'approvisionnement énergétique . Un protectorat, c'est un protectorat ...
Réponse de le 21/01/2020 à 13:16 :
" il est très logique que les pays européens achètent aussi le matériel américain"

C'est pire avec le Maroc pays avec lequel nous avons des liens bien plus étroits qu'avec les pays de l'UE !
a écrit le 21/01/2020 à 7:51 :
Et pendant ce temps là l industrie aeronautique francaise créé en zones franches au Maroc des milliers d'emploi low cost. Il me semble qu'il y a là matière à négociation pour que le gouvernement marocain soit un peu plus équilibré dans ses commandes public vers la France
Réponse de le 21/01/2020 à 8:31 :
@Mikeul, le principal problème c'est que le Maroc est dépendante du soutient des US à propos du Sahara occidental car l'ONU semble plus enclin à laisser l'autodétermination du peuple Sahraoui et les US y mettent leur veto en soutiens au Marocains. De ce fait vous comprenez maintenant pourquoi le Maroc achète US et pas énormément Français.
Réponse de le 21/01/2020 à 10:20 :
De quel autodétermination tu parle toi?quant on n'y connais rien on ne dit rien les usa on toujours été contre un nouvel état dans la région et notre sahara fait partie de notre royaume fait des recherches sur les séquestré de tindouf ils se revendique marocain encore un algérien harki
Réponse de le 21/01/2020 à 14:38 :
@fouad
Et pourtant c'est bien l'ONU via sa mission MINURSO (Mission des Nations Unis pour le Sahara Occidental) qui préconise un référendum autodétermination suite à l'avis de la Cour de La Haye. D'ailleurs aucun pays au monde ne reconnait "la marocanité" du Sahara Occidental. Comme vous le prétendiez si les réfugiés se revendiquent marocains alors pourquoi refuser un referendum ?
Réponse de le 02/02/2020 à 15:12 :
@Malika

Le sahara occidentale marocaine restera marocaine que ça plaise au Harkis ou pas.
le Maroc achètera ses armes là où qualité/prix est meilleur.

On préfère faire des affaires avec nos amis français qu avec l ennemi de l'Est qui soutient et arme des séparatistes Sahraouis.

Vive la kabylie libre et indépendante.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :