Armement : un canon révolutionnaire développé par l'industrie européenne

 |  | 625 mots
L'industrie de défense européenne, dont Nexter et Naval Group, développe un canon à rails électromagnétique en mesure de lancer des projectiles hyper-véloces avec précision sur une distance de plusieurs centaines de kilomètres.
L'industrie de défense européenne, dont Nexter et Naval Group, développe un canon à rails électromagnétique en mesure de lancer des projectiles hyper-véloces avec précision sur une distance de plusieurs centaines de kilomètres. (Crédits : Pilum)
L'Agence européenne de la défense a confié une étude sur deux ans à un consortium d'industriels européens, dont Nexter et Naval Group, pour le développement d’un canon à rails électromagnétique innovant.

L'Union européenne a lancé un projet de recherche pour développer un canon, qui révolutionnerait l'artillerie en envoyant à très haute vitesse un projectile sans poudre ou autre propulseur chimique, a annoncé jeudi le consortium sélectionné. Soit précisément un canon à rails électromagnétique en mesure de lancer des projectiles hyper-véloces avec précision sur une distance de plusieurs centaines de kilomètres. "Ce projet, prévu pour durer deux ans, a pour objectif de démontrer que ce type de concept de canon à rails est en mesure de lancer des projectiles hypervéloces avec précision sur une distance de plusieurs centaines de kilomètres", a précisé dans un communiqué le consortium Pilum (Projectiles for Increased Long-range effects Using ElectroMagnetic railgun), sélectionné par l'Agence européenne de la défense (AED). Son financement est "pour l'heure limité" (1,5 million d'euros).

"Pilum démontrera que le canon à rails électromagnétique dispose du potentiel suffisant pour créer une rupture technologique dans l'appui d'artillerie à longue distance. En effet, par rapport à l'ancien canon à poudre, cette nouvelle technologie peut atteindre une vitesse hypersonique augmentant la portée du tir par un facteur de cinq", a expliqué le consortium. La vitesse est considérée comme hypersonique lorsqu'elle dépasse Mach 5 (plus de 6.000 km/h), soit cinq fois la vitesse du son.

Ce consortium est coordonné par l'Institut franco-allemand de recherches Saint-Louis (ISL), qui travaille sur l'accélération électromagnétique depuis une trentaine d'années. Il est composé des groupes Nexter, Naval Group (France), Diehl Defence (Allemagne), Explomet (Pologne), Icar (Italie) ainsi que de l'institut belge de recherches Von Karman, spécialisé dans la dynamique des fluides et la propulsion et du cabinet français Erdyn Consultants. Le projet Pilum fait partie intégrante du programme de recherches Action préparatoire sur la recherche en matière de défense (PADR) financé par la Commission Européenne et géré par l'Agence Européenne de la Défense.

Un projet d'autonomie stratégique de l'Europe

Le principe du canon électromagnétique (ou "railgun") est de poser un projectile sur deux rails au travers desquels passe un puissant courant électrique. Les capacités opérationnelles de ce canon seraient largement supérieures à celles obtenues avec des canons à poudre (environ 200 kilomètres). Compte tenu de l'augmentation de la distance de tir, ce système d'artillerie réduit les risques d'exposition pour les véhicules terrestres, les navires et les équipages. En outre, les militaires n'auraient plus à manipuler des obus ou des missiles bourrés des matières explosives nécessaires pour la propulsion actuellement.

"Dans un premier temps, l'objectif du projet sera de valider le concept du canon en se basant sur des simulations numériques et des expériences scientifiques" avant d'étudier "l'intégration du canon à rails dans des plateformes terrestres et navales", a expliqué le consortium Pilum. Il permettra également de réaliser des avancées dans de nombreux domaines technologiques majeurs, tels que l'aérothermodynamique, les technologies de projectiles, la résistance des matériaux, le stockage et la conversion d'énergie. Une deuxième étape serait le développement d'un démonstrateur, sorte de prototype destiné à démontrer la viabilité du concept, à l'horizon 2027.

En raison de sa supériorité technologique à condition de passer le cap de l'étude, ce concept permettra d'apporter "une contribution substantielle au renforcement de l'autonomie stratégique de l'Europe", a estimé le consortium Pilum. Les Européens ne sont pas les premiers à se lancer. L'armée américaine mène des recherches sur le canon électromagnétique depuis 2005 et y a consacré des dizaines de millions de dollars sans aboutir jusqu'à présent. La Chine est également soupçonnée de chercher à le développer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2020 à 20:24 :
L'eminent Paul Czysz travaillait sur un avion hypersonique pour le USAF dans les annees 60 et disait qu'ils avaient tous les elements pour le faire a cette epoque. Programme annulle quand il etait sur le point de commencer un demonstrateur... Oui annulle en publique, tout le travail necessaire etant fait, pour le USAF d'ensuite deployer leur "Aurore" dont les trainees se voient regulierement au sessus les Etats Unis. Le reste du monde est 50 ans en arriere.
a écrit le 15/06/2020 à 17:06 :
Révolutionnaire bien sûr: c'est reconstruire avec des technologies nouvelles des objets du monde d'avant. Ici c'est la grosse Bertha de 1918 dont la portée dépassait 100km avec une precision de 400m. Efficace, elle a permis de bombarder Paris par dessus les tranchées. La marine américaine est déjà équipée de canons électromagnétiques. Ces canons pourrons nous défendre d'une attaque venant de l'espace.
Réponse de le 16/06/2020 à 11:33 :
Bonjour Boule,
Permettez-moi de corriger une petite erreur historique dans votre commentaire: La grosse Bertha (du nom de la fille du constructeur KRUPP) était un obusier de calibre 420mm beaucoup utilisé sur les forts belges. Il avait une forte puissance mais pas une longue portée. C'est le Pariser Kanone qui ouvrait le feu à plus de 100 km depuis l'Aisne, prés de mon lieu de naissance, avec un tube de calibre 210mm (si ma mémoire est bonne) avec une partie du vol hors atmosphère ce qui permettait cette portée. Il y a eu 2 sites repérés grâce à de longues recherches...
a écrit le 15/06/2020 à 13:19 :
L'Institut franco-allemand de recherches de Saint-Louis fondé en 1958 justement pour trouver LA solution d'un lanceur électromagnétique "révolutionnaire . . . et rien jusqu'à maintenant malgré les milliards engloutis.
Il ne faudrait pas pour autant renouveler le désastre de "PHENIX" qui a été disloqué sans avoir l'idée simple de changer de fond en comble les équipes, mais ça pour des politiques c'est du domaine de l'impossible : leurs cerveaux restent à des niveaux de QI bien trop faibles . . .
a écrit le 13/06/2020 à 23:07 :
Sauf erreur, le fameux canon de 75, de création française, était déjà révolutionnaire; la France est un pays d'artilleurs: Napoléon Ier savait jouer de son artillerie; le général NIVELLE aussi. A l'heure où la fédération russe se vante de missiles impossibles à intercepter et où les USA en mettent à l'étude, ce nouveau canon et les Césars auront certainement leur utilité dès lors que la stratégie n'est plus de destruction massive.
a écrit le 13/06/2020 à 22:31 :
Révolutionnaire ? Le journal est en retard: L'armée chinoise a fait des démonstrations avec il y a 2 ans. Cherchez railgun et canon électromagnétique sur un moteur de recherche.
a écrit le 13/06/2020 à 18:25 :
L'Europe c'est la paix pour d'autre conflit, mais continuons a rêver!
Réponse de le 14/06/2020 à 2:38 :
Bien dit Bah !
a écrit le 13/06/2020 à 18:23 :
Ce n'est pas la technicité des armes qui sont mise en doute mais ceux qui vont les utilisé, A 27, l'UE aura le choix des cibles et l'accord parfait comme pour le reste!!
a écrit le 13/06/2020 à 16:45 :
ces crédits européens sont limités mais bienvenus pour inciter les européens à la coopération. La Chine n'est pas soupçonnée de chercher à développer cette technologie, elle le fait, comme les Etats-Unis d'Amérique depuis des années.
a écrit le 13/06/2020 à 14:57 :
Pour la guéguerre, les gouvernants jettent les milliards par la fenêtre, et puis ils osent prétendre qu'il faut travailler plus et plus longtemps car il n'y a plus d'argent, honteux de la part des pays qui se disent être défenseurs des droits de l'homme.
Réponse de le 14/06/2020 à 2:52 :
@ Ça va pas : En effet, je croyais que c'était le climat, la biodiversité, le plus urgent. Pendant que les fous font joujou, on paiera la taxe carbone par ci, par là, jusqu'à ce que le citron soit desséché.

Et le "puissant courant électrique" émanera des éoliennes et des panneaux solaires que l'on nous supplie de bien vouloir accepter pardi. Comme l'Allemagne en fait partie, elle mettra un peu de charbon.

La défense des droits de l'homme, ils nous la ressortiront lorsqu'ils en auront besoin. Ces droits là ne sont pas pour nous, mais pour eux. Quel droit ont ceux qui n'ont pas de toit, ceux que l'on laisse se noyer ?
a écrit le 13/06/2020 à 14:43 :
Les plus gros canons à poudre tirent à 50 km.Pour quelle precision sur un navire par exp !Là la portée sera de 200 km !On touche quoi à 200 km ,on ne fait qu'arroser à 2 ou 3km à la ronde mais on se croit à l'abrit des canons adverses traditionnels !La prochaine guerre serra une guerre de missile ou ne serra pas ,les missiles sont deja là dans tous les domaines militaires .Certes ,un missile c'est plus cher qu'un obus mais beaucoup plus precis!C'est une nouvelle technologie et il faut etre present c'est tout ,de la vitrine militaire ;En attendant ce sont les nouveaux missiles hypersoniques le nouveau paradigme.Seule la Russie en a d'operationnel ,chinois et americains en sont aux stades des essais et l'Europe vient juste de deployer des credis pour suivre ..... de loin .Le probleme c'est qu'il ne faudrait pas que les russes prennent trop d'avance car leur missile est donné pour 12000km/h et 2000 km de portée et les ingenieurs russes qui l'ont mis au point ne doivent pas se tourner les pouces tous les jours .....Si l'occident annonce un missile hypersonique à 8000 km/h les russes pourraient annoncer un nouveau missile à 15000km/h c'est la course en avant ...............
Réponse de le 14/06/2020 à 16:29 :
La précision terminale ne dépends pas du tir, mais de la précision du guidege final. Les systèmes de guidages s'améliorent sans cesse.
De plus plus une munition est rapide moins elle est de´siquilibrée dans l'air. En Bref rien ne prouve qu'une munition tirée à 200 km sera imprécise.
a écrit le 13/06/2020 à 7:28 :
Génial ! Même l'armement vire à l'écolo. Sinon, le titre est accrocheur mais si on n'en est même pas aux simulations numérique, Vladimir a dix fois le temps de poser son missile hypersonique sur notre nez. Startup nations, faut se réveiller !
a écrit le 13/06/2020 à 3:15 :
Les jeunes n'ont ni la connu la guerre ni aucune guerre, mais je ne comprends pas leurs commentaires "Pacifistes", "la culotte en bas du pantalon". il faut se défendre ou prévoir de le faire, ceci, d'autant que ces projets militaires finissent toujours par avoir des applications industrielles qui créeront de l 'emploi.
a écrit le 13/06/2020 à 3:07 :
Les barbouzes et espions de tous bords vont venir faire du tourisme chez nous en europe, j'espère qu'ils ont pris leur précautions.
Réponse de le 14/06/2020 à 16:31 :
Oui enfin si ils ont envie que leurs chefs les inculpent pour escroquerie.
Cela fait des années que l'institut Saint luis et les am´ßericains travaillent dessus.
Il n'y a surement plus grand chose à espionner aujourd'hui sur le sujet.
a écrit le 13/06/2020 à 0:13 :
Je comprend pas, d'où c'est révolutionnaire ? C'est révolutionnaire de continuer à construire des jouet qui tués des gens.. Au lieu d'avancée dans l'aero spatial pour la découverte, on as vraiment des gens malsain au-dessus de nous, faudrait faire le ménage...
a écrit le 12/06/2020 à 18:29 :
L Europe se prépare à tuer des milliards de personnes pour voler leurs ressources .
Il faut cesser de donner ses ressources humaines et de les obliger à développer des moyens de défense ,y a besoin d argent mais de patriotisme ,l Iran la chine la Corée du Nord et la Russie sont de très bons exemples .
La Corée du Nord est le meilleur exemple même si je soupçonne la chine de les aider pour limiter les capacités techniques et financières de la Corée du Sud .
Je soutiens pourtant la Corée du Sud car il ne faut pas se leurrer mais la chine est un pays inamical et impérialiste qui ne dit pas son nom
a écrit le 12/06/2020 à 17:58 :
Pré l'argent perdu pour rien , les USA travail sur le sujet sans avoir de resultat ... Donc îls y d'autre sujet de recherche à envisager...
D'ailleurs le lazer méga joule ( simulation d'une explosion nucleaire ) n'a rien donner sauf une perde de temps et d'argent ...
Mais bon , îls ne faut pas le dire...
Réponse de le 12/06/2020 à 20:45 :
Faut surtout ne pas dire des choses pas vrais.
a écrit le 12/06/2020 à 16:42 :
Quelle blague !
Une innovation ! Les chinois et les US sont dessus depuis fort longtemps...

Un rattrapage, une chinoiserie européenne, hi hi hi!
a écrit le 12/06/2020 à 15:35 :
Une belle innovation que de grâce ils ne gâchent pas avec l'obsolète "pour la stratégie de défense européenne" qui n'existera pas, on perd un temps et un fric monumental avec cette chimère. L'armée française peut se le réserver, puisque les allemands et les gros canons c'est pas vraiment ça, mais ensuite faut pas chipoter faut vendre à l'étranger.
Réponse de le 13/06/2020 à 9:28 :
Les journees du citoyen doivent etre diablement longues......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :