Défense aérienne : l’Italie rejoint le programme Aster Block 1 NT, la Suède très intéressée

 |   |  756  mots
Le programme Aster est le programme de missile tactique le plus ambitieux en Europe, a estimé le PDG de MBDA, Antoine Bouvier
"Le programme Aster est le programme de missile tactique le plus ambitieux en Europe", a estimé le PDG de MBDA, Antoine Bouvier (Crédits : MBDA)
La France et l'Italie poursuivent leur coopération sur le programme SAMP/T, à travers la modernisation du missile de défense aérienne élargie, l'Aster Block 1 Nouvelle Technologie. La Suède pourrait rapidement acheter ce système de missile antimissile.

Enfin... La France et l'Italie ont enfin scellé après plusieurs mois d'atermoiements de Rome la poursuite de leur coopération sur le programme SAMP/T, à travers la modernisation du missile de défense aérienne élargie, l'Aster Block 1 Nouvelle Technologie (B1NT). Ainsi, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian et son homologue italien Roberta Pinotti ont signé mardi "un arrangement de coopération renforçant le partenariat entre les deux nations", a expliqué le ministère de la Défense dans un communiqué. Grâce à cet accord, l'Italie rejoint la France, qui a lancé ce programme en décembre dernier.

"Le programme Aster est le programme de missile tactique le plus ambitieux en Europe (...). Aster est beaucoup plus qu'un missile, c'est toute une famille de systèmes terrestres et navals de défense aérienne et antimissile, qui est à la pointe des capacités militaires mondiales", a souligné le PDG de MBDA, Antoine Bouvier.

Ce partenariat franco-italien vise à poursuivre le développement conjoint de la version améliorée du missile Aster, dite B1NT. Lancé à l'initiative de la France en décembre 2015, le programme B1NT comprend également la modernisation des systèmes SAMP/T actuellement en service dans l'armée de l'air française et dans l'armée de terre italienne. Ces systèmes se verront ainsi dotés de capacités améliorées, notamment contre les missiles balistiques, constituant des contributions essentielles au programme de l'OTAN dans ce domaine. Thales fournira en coopération avec l'industrie italienne, une nouvelle version du système de conduite de tir et développera un nouvel autodirecteur pour le missile.

Un contrat d'environ 550 millions d'euros

Pour le consortium Eurosam (MBDA et Thales), ce programme représente un contrat d'environ 550 millions d'euros : 300 millions venant de Paris, 200 millions de Rome et 50 millions de Londres. La décision italienne de rejoindre l'Aster B1NT permet à la France de réduire sa participation financière de 100 millions d'euros dans ce programme, passant de 400 à 300 millions. La coopération franco-italienne "permet de conforter la coopération industrielle entre Thales et MBDA au sein du consortium Eurosam, dans une logique industrielle européenne tournée également vers l'exportation", a assuré le ministère de la Défense.

"Cette nouvelle étape est un pallier essentiel pour le missile Aster qui équipe aussi les systèmes navals de défense aérienne pour lesquels le Royaume-Uni, la France et l'Italie sont partenaires depuis plus de vingt ans, a expliqué MBDA dans un communiqué publié mardi. Cette coopération avait été réaffirmée avec la signature en décembre 2015 d'un mémorandum d'entente par les trois nations. L'Aster B1NT devrait équiper les frégates franco-italiennes Horizon (quatre exemplaires), les deux dernières frégates multimissions FREMM ainsi que les six frégates T-45 britanniques.

Une coopération franco-italienne de longue date

Avec cet accord signé mardi, "la France et l'Italie renouvellent leur engagement et leur coopération de longue date sur les systèmes de défense aérienne basés sur le missile Aster", a expliqué le ministère de la Défense. Cette décision témoigne ainsi d'une volonté commune de maintenir "les capacités du système SAMP/T et de son missile Aster au plus haut niveau d'exigence, à même de répondre à l'évolution de l'ensemble des menaces aériennes".

Le système de défense antimissile SAMP/T est capable de traiter tous types de menaces aériennes et balistiques. Il contribue non seulement à la sauvegarde du territoire français, mais également à la protection des forces lors d'opérations extérieures. Il peut suivre des centaines de trajectoires et engager 10 cibles simultanément. Le programme Aster est conduit par la direction générale de l'armement (DGA) pour la France et par le secrétariat général de la défense pour l'Italie (Segredifesa). Ce programme est sous la maîtrise d'oeuvre de l'Organisation conjointe de coopération en matière d'armement (OCCAr).

La Suède très intéressée

Déjà adoptée par 11 forces armées dans le monde, le missile Aster intéresse fortement la Suède, qui pourrait acheter très rapidement ce système de défense aérienne élargie, selon des sources concordantes. "Nous avons des discussions serrée avec les Suédois", précise-t-on. Stockholm pourrait acheter le missile Aster B1NT, puis entrer dans le programme à travers Saab après avoir adhéré à l'OCCAr. Deux bonnes nouvelles pour les industriels MBDA et Thales...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2016 à 13:27 :
Il me semble importante pour les nations europen de develloper des systeme concuranciel au monopole américain de defense de haute technologie.... Ils nous faut un systeme complet type egis ( defense automatique) avec des vecteurs missiles de haute capacité.... Les missile balistique de toute porter sont en service par le monde, il est certain que bientôt cela fera partis de l'armement standard des "états " terroristes.... Ensuite certaine arme de destruction massive ne demande pas de haut niveau technologique pour pouvoir etre develloper.... Important de ne pas baisser la garde....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :