Défense antiaérienne : la France, l'Italie et la Turquie signent une lettre d'intention

 |   |  472  mots
(Crédits : MBDA)
Ankara, Paris et Rome ont signé une lettre d'intention pour renforcer leur coopération dans des projets d'armement, notamment dans le secteur de la défense antimissile.

La Turquie, la France et l'Italie ont signé mercredi une lettre d'intention pour renforcer leur coopération dans des projets d'armement, notamment dans le secteur de la défense antimissile, selon Reuters, qui l'a appris de sources proches du ministère turc de la Défense. La lettre d'intention a été signé à Bruxelles, où le ministre turc de la Défense, Nurettin Canikli, participait à une réunion avec ses homologues de l'OTAN.

Dans un premier temps, le consortium franco-italien Eurosam et les groupes turcs du secteur vont étudier la faisabilité d'un système basé sur le missile SAMP/T produit par Eurosam et déterminer les besoins communs des trois pays, selon Reuters. Un accord qui s'inscrit dans la signature en juillet dernier d'un accord avec les industriels franco-italiens et turcs.

Ankara s'offre le système S-400

Ankara a acheté des missiles russes S-400, ce qui a suscité l'inquiétude de ses partenaires de l'OTAN, avec lesquels les relations n'ont cessé de se dégrader ces derniers mois en raison du conflit syrien et des vastes purges qui ont suivi le putsch manqué du 15 juillet 2016. Mais le président turc Recep Tayyip Erdogan avait estimé que la Turquie était libre d'acquérir le matériel de défense nécessaire à ses besoins. L'accord est, semble-t-il, limité. Il porterait sur la fourniture par Moscou de deux S-400 à Ankara d'ici à la fin de 2018 et la production en Turquie de deux autres systèmes.

Mi-septembre, Ankara a signé avec la Russie un contrat majeur portant sur l'achat de systèmes de défense aérienne S-400, a annoncé Recep Tayyip Erdogan. "Les signatures ont été faites pour l'achat de systèmes S-400 à la Russie", avait déclaré Recep Tayyip Erdogan, cité par plusieurs journaux dont le quotidien Hürriyet, ajoutant: "Un acompte a également été versé pour autant que je le sache".

La Turquie dans le futur système SAMP/T?

La Turquie a toutefois continué à négocier avec le consortium Eurosam (50-50 entre MBDA et Thales) et Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Alliance atlantique, citant le président turc Recep Tayyip Erdogan, a annoncé le mois dernier qu'Ankara envisageait l'achat de systèmes de défense franco-italiens en plus des missiles russes. Un accord préliminaire (HOA ou Head of Agreement) avait d'ailleurs été signé début juillet entre le consortium européen et les industriels turcs Aselsan et Roketsan.

Les trois partenaires devraient développer sur le long terme un nouveau système de défense aérienne sur la base du système du missile Aster (système SAMP/T). La Turquie devra se décider si elle entre dans le programme de modernisation du système de défense Aster 30 Block 1 NT lancé en coopération entre la France et l'Italie. Ou si elle choisit une autre voie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2017 à 7:19 :
Pour ma part je ne trouve pas judicieux d'effectuer des transféré de technologie vers la Turquie.... Bon maintenant il est regrettable qu'ils n'y est pas d'ambition dans les pays europenne.... D'ailleurs il n'y a toujours pas les prémise d'une defense militaire commune au niveau europenne....
Réponse de le 10/11/2017 à 22:10 :
La Turquie a toujours était un pays amis de la France jusqu’à l'arrivé de Mr N.Sarkozy qui avait des contentieux historique avec ce pays.

Sinon aujourd'hui la Turquie signe des contrats d'armement uniquement que si il y'a transfert de technologie, elle a compris avec les années que le moindre embargo paralysait sa défense, du coup avec les transferts de technologie du système ASTER et S400 Russe la Turquie aura l’expérience nécessaire pour développer son propre système un mélange des 2 probablement.

Il y'a beaucoup transfert de technologie sur les projet d'armement avec la Turquie:

L' hélicoptère d'attaque T129 (base de la A129 Italie)
Le char d’assaut Altay (base de la K9 black panthère Corée du Sud)
Le porte hélicoptère ANADOLU (base de la classe Juan Carlos Espagne)
Etc...
Réponse de le 11/11/2017 à 18:09 :
M.Sarkozy est un ami intime de M.Erdogan , faut pas se fier aux médias.
a écrit le 09/11/2017 à 16:34 :
La France aurait TOUT !!!!! à gagner dans des partenariats en tous domaines avec la Turquie. C'est le moment plus que jamais !!! Qui critiquera l'ALLEMAGNE, lorsqu'elle aura tout fait en ce sens ? PERSONNE
a écrit le 09/11/2017 à 14:46 :
Encore un accord qui sera signé avec une dictature.
Réponse de le 09/11/2017 à 15:11 :
Les pays démocratique comme la Suède préfèrent acheter des Patriots américains que des systèmes Franco-Italien:

https://www.google.fr/amp/www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/europe-de-la-defense-la-tres-belle-trahison-de-la-suede-qui-s-offre-le-patriot-757108.html%3famp=1

Vous devriez remercier les dictateurs que vous dite de faire marcher l'industrie de l'armement Française qui rapporte des milliards.
a écrit le 09/11/2017 à 13:05 :
Qui veut la guerre ?
Soit c’est le contrôle par l’argent ?
Soit le contrôle par les armes ?
Syndrome d’un capitalisme malsain inéquitable , corrompue et meurtrière.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :