Ariane 5 confirme sa fiabilité après son tir avorté début septembre

 |   |  389  mots
81e succès d'affilée pour Ariane 5 depuis 2003
81e succès d'affilée pour Ariane 5 depuis 2003 (Crédits : © Ho New / Reuters)
Ariane 5 a réussi sa mission en mettant sur orbite depuis le Centre Spatial Guyanais deux satellites de télécoms, Intelsat 37e, construit par Boeing pour le compte d’Intelsat et BSAT-4a, construit par Space Systems Loral pour le compte de B-SAT.

81e succès d'affilée pour Ariane 5 depuis 2003. Après le tir avorté du 5 septembre, Arianespace a finalement lancé avec succès depuis le Centre spatial guyanais (CSG) les deux satellites de télécoms en attente : Intelsat 37e pour l'opérateur américain Intelsat (près de 6,5 tonnes) et BSAT-4a, un satellite de 3,52 tonnes dédié à la télévision numérique pour le constructeur SSL (Space Systems Loral) dans le cadre d'un contrat clé en main au profit du japonais Broadcasting Satellite System Corporation (B-SAT). Avec ce vol réussi, Arianespace signe le neuvième lancement de l'année : cinq Ariane 5, deux Soyuz et deux Vega.

Avec 9.958 kg de masse nette de charges utiles, le lancement VA239 avoisine le record d'emport atteint en juin dernier lors de VA237 (9.969 kg). A l'issue de cette mission, Arianespace a mis en orbite, depuis le début de l'année, 15 charges utiles, dont 12 vers l'orbite de transfert géostationnaire, pour une masse totale cumulée de 55.440 kg.

"Ce second record de performance en 2017 confirme l'amélioration permanente des capacités d'emport d'Ariane 5, fruit de l'expérience et du savoir-faire des équipes d'ArianeGroup. Nous avons réussi, en huit ans, à augmenter la performance du lanceur Ariane 5 ECA de 1,5 tonne et nous comptons bien renforcer encore cette performance de 250 kg d'ici à 2020", a expliqué le président exécutif d'ArianeGroup, Alain Charmeau.

Deux clients fidèles d'Arianespace

Fabriqué par Boeing, Intelsat 37e est le 59e satellite d'Intelsat à être lancé par Arianespace depuis la mise en orbite d'Intelsat 507 en octobre 1983. Deux autres satellites Intelsat figurent dans le carnet de commandes d'Arianespace (Intelsat 39 et Horizon-3e). "Nous sommes très heureux de la confiance renouvelée d'Intelsat qui, un peu plus d'un an après le lancement double d'IS-33e et de IS-36 et sept mois après celui d'Intelsat-32e/SKY Brasil-1, nous a choisis pour la mise en orbite d'IS-37e, le satellite le plus puissant de sa flotte EPICNG", a souligné le PDG d'Arianespace, Stéphane Israël.

BSAT-4a est le neuvième satellite lancé par Arianespace pour B-SAT. Depuis la création de B-SAT, Arianespace a lancé tous les satellites de l'opérateur japonais. Signe d'une présence inégalée sur ce marché, BSAT-4a est le 29e satellite géostationnaire lancé par Arianespace pour un opérateur japonais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2017 à 20:16 :
tir "avorté" .. écœurant. Vous pouvez pas utiliser les termes normaux comme "tir reporté" "tir annulé" au lieu de faire dans le sensationnalisme racleur de bidet ?
Réponse de le 02/10/2017 à 8:35 :
désolé, mais c' est le terme technique utilisé dans le spatial sur un lanceur qui ne part pas après le décompte passé à 0.
La Tribune ne fait pas de sensationnaliste.
tir reporté existe durant le décompte positif.
Réponse de le 02/10/2017 à 10:02 :
C'est pourtant le terme normal pour désigner techniquement ce qui s'est passé le 5 septembre. Cela n'a rien à voir avec un tir reporté ou un tir annulé. Désolé. Bien à vous Michel Cabirol
a écrit le 01/10/2017 à 14:44 :
Oui on peut le dire très clairement et faire un vrai cocorico européen pour Ariane V qui est un des lanceurs les plus fiables de l'histoire du spatial en europe depuis au moins 21 ans avec le premier vol V501 qui avait abouti à la destruction le 4 juin 1996 à la destruction de la fusée Ariane V. Depuis 20 ans de fiabilité totale pour tous les lancements de satellites donc on peut être très fière de la qualité, de la fiabilité et de la novation de la fusée Ariane V. On peut simplement dire qu'elle est un "peu polluante" mais Ariane V est bien avec les fusées Delta américaines et la fusée russe Soyouz oui Ariane V est une reussite technologique, on attend avec impatiente la suite avec la fusée Ariane VI qui devrait avoir le même succès en terme de lancement de satellites.
Réponse de le 01/10/2017 à 20:26 :
Vous omettez l'échec du vol V517, le premier de la version ECA du 11/12/2002 qui a fini malheureusement dans l'océan. Le vol 517 était le 17e vol du lanceur européen Ariane 5. En route pour le vol VA-240 et les satellites Galileo.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :