Jackpot pour Lockheed qui va vendre 440 F-35 à 11 pays, dont cinq d'Europe

 |   |  604  mots
Les onze pays qui vont acheter le F-35 sont l'Australie, la Corée du Sud, le Danemark, les Etats-Unis, Israël, l'Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, la Turquie et le Royaume-Uni.
Les onze pays qui vont acheter le F-35 sont l'Australie, la Corée du Sud, le Danemark, les Etats-Unis, Israël, l'Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, la Turquie et le Royaume-Uni. (Crédits : Handout .)
Lockheed Martin va décrocher le jackpot (33 milliards d'euros) avec la vente de 440 F-35 à onze pays, dont cinq d'Europe (Danemark, Italie, Norvège, Pays-Bas et Royaume-Uni). Pourtant trois avions de combat européens sont sur le marché. Mais où est l'Europe de la défense ?

Le groupe de défense américain Lockheed Martin est près de conclure un accord sur la vente de 440 chasseurs F-35 à un groupe de 11 pays, dont les Etats-Unis, pour un montant de plus de 37 milliards de dollars (33 milliards d'euros), selon Reuters. Il s'agirait du plus gros contrat de vente du chasseur furtif américain qui sera dévoilé au Salon du Bourget cette semaine, premier avion de combat à y être présenté depuis des années.

Le contrat marquera aussi une nouvelle pratique commerciale consistant à conclure des ventes par lots sur plusieurs années afin de réduire le coût de chaque appareil. Le prix des avions n'est pas encore définitif mais un prix moyen de 85 millions de dollars pièce est évoqué, ont indiqué les sources. Le contrat se décomposerait en plusieurs tranches sur les exercices fiscaux 2018-2020. Un représentant de Lockheed a dit que le constructeur ne faisait pas de commentaire sur les négociations de contrats et que tout accord sur un "achat en bloc" ferait l'objet d'une annonce du gouvernement américain.

Onze pays dont cinq d'Europe

Les onze pays concernés sont l'Australie, la Corée du Sud, le Danemark, les Etats-Unis, Israël, l'Italie, le Japon, la Norvège, les Pays-Bas, la Turquie et le Royaume-Uni. Soit cinq pays d'Europe (Danemark, Italie, Norvège, Pays-bas et Royaume-Uni). Des pays qui une fois encore n'ont pas hésité à tourner le dos à l'Europe pour acheter le F-35 de Lockheed Martin, dont pourtant "le programme et son coût sont hors de contrôle", avait tonné en décembre dernier Donald Trump. Le F-35 est le programme d'armement le plus cher de l'histoire militaire, avec un coût estimé à 400 milliards de dollars pour le Pentagone. En même temps, trois avions européens sont disponibles sur le marché : Eurofighter (Airbus, BAE Systems et Leonardo), Gripen (Saab) et Rafale (Dassault Aviation).

Des représentants de ces onze pays se sont rencontrés la semaine dernière à Baltimore, dans le Maryland, afin de débattre des termes du contrat. Ils ont également visité une installation de Northrop Grumman Corp, qui fournit des équipements pour l'appareil. Cet appareil contribue à hauteur d'environ 37% au chiffre d'affaires de Lockheed Martin.

Encore des problèmes techniques

Cinquante-cinq avions de chasse F-35 de Lockheed Martin vont rester cloués au sol jusqu'à nouvel ordre sur une base de l'armée américaine dans l'Arizona en raison de problèmes avec les masques à oxygène, a annoncé lundi dernier un porte-parole de l'US Air Force. Les vols d'entraînement avec ces appareils ont été annulés vendredi et devaient reprendre lundi mais ils sont désormais suspendus sine die. Ces 55 avions représentent environ un quart des plus de 220 F-35 utilisés à travers le monde. Les vols de F-35 se poursuivent sur les autres bases de l'armée de l'air américaine.

Les responsables de la base de Luke (Arizona) le centre de formation des pilotes de F-35A (version atterrissage et décollage classique), ont décidé de suspendre les vols de F-35 à la suite de cinq incidents dans lesquels les pilotes ont présenté des symptômes de privation d'oxygène, a précisé le Pentagone. Le système de secours d'approvisionnement en oxygène a fonctionné à chaque fois et tous les pilotes ont pu ramener leur appareil sains et saufs. La situation à Luke n'aura "aucun impact" sur la très attendue démonstration en vol de F-35 prévue la semaine prochaine au salon aéronautique du Bourget à Paris, a affirmé à 'AFP le capitaine Mark Graff, un porte-parole de l'US Air Force.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2018 à 17:19 :
Bonjour à tous, et ça n'est pas parce que je suis français que je vais vous dire que le Rafale est largement supérieur au F-35 les américains curieux de savoir et de connaître les performances du Rafale l'on invité en Californie, deux Rafales sont donc partis là-bas pour faire des simulations de combat avec le F-35, résultats 2 Rafales descendus et 6 F-35 descendus, conclusion les américains ont dit que le Rafale était beaucoup trop furtif et nerveux. Ils n'ont pas voulu admettre qu'il était supérieur tout à fait normal pour des Américains. Sachez que le Rafale coûte cher c'est vrai, mais quand on achète une Mercedes on sait qu'on ne va pas payer le même prix qu'une Mazda. Pour moi vos décideurs sont corrompus acheter un avion qui est fabriqué à des milliers de kilomètres de la Belgique alors que le Rafale est à deux pas de chez vous cherchez l'intrus ! Faites votre choix acheter un avion pour la complaisance où acheter un avion pour sa performance moi le mien il fait.
a écrit le 16/08/2017 à 17:03 :
Les pro f35 se gargarisent avec les résultats du dernier red flag sans en connaitre les ROE alors qu'il opérait appuyé par toute une flotte de soutient dont des f22...Lors de l'arrivée du couple rdy /mica sur mirage 2000, ceux ci ont établit des scores bien plus importants encore, et alors ? peut on dire que le 2000 est supérieur au f 16 ? bien sur que non, les autre armées ont adapté des stratégies, voilà tout . Car votre coucou ne peut, comme le disent les généraux us eux mêmes, sortir sans être protégé par des avions de supériorité. En fait vous vous focalisez sur sa furtivité sans admettre que cet appareil n'est pas polyvalent , il ne remplace que le f 117 et le harrier, point barre, il fut incapable de battre un vieux f6 en une quinzaine d'engagements à vue, f16 qui lui est bien swing role, le f18 ? les marins ne veulent pas du f35 qui est mono moteur , le A10 ? soyons sérieux...en fait ce coucou est un mini awacs furtif et rien d'autre, comment feront les acquéreurs qui n'ont pas de f22 ou de typhoon ? sans compter les prix qui ont explosé et la MCO qui sera affolante. la réalité est que c'est un appareil de vassalisation de masse qui impose d'opérer seulement en coalition dirigée par qui d'après vous ?
a écrit le 24/06/2017 à 19:19 :
Et on nous bassine avec "l'Europe Industrielle de la Défense"...mdr.
a écrit le 21/06/2017 à 13:26 :
Les USA ont fait financer ce projet via leurs partenaires ! Ces 5 pays font partie du programme Lockheed Martin F-35 Lightning II notamment la Grande Bretagne (partenaire niveau 1), l'Italie et les Pays-Bas (partenaire niveau 2)...Le soucis c'est qu'il n'y a aucun transfert de technologie ni compensations industrielles pour un coût en augmentation exponentiel. De plus les retours d'expérience ne sont pas satisfaisant indépendamment de l'état d'avancement du projet.
Le numerus clausus baisse pour une facture supérieure.Les sommes investies feront défaut à un futur projet européen !
Je suis étonné que la Pologne n'ait pas fait des courbettes à l'Oncle Sam pour en acquérir, vu que c'est l'état le plus subventionné d'Europe jusqu'en 2020 et qu'ils n'achètent que du made in USA dans le domaine de la défense.
a écrit le 20/06/2017 à 16:08 :
Au lieu de se cacher derrière des soi disant manigances américaines qui torpilleraient les efforts des européens pour constituer une industrie de la défense, les européens ferait mieux de mettre sur pieds un programme de chasseur furtif comme les Russes et les Chinois.
Mais c’est beaucoup plus facile de s’extasier sur les soi disant performances du rafale, chasseur 4G très classique, très moyen et surtout très dépassé, malgré les gesticulations indignées des franchouillards de service.
Et le consortium Eurofighter ? Ou est le chasseur furtif qui aurait du être mis en chantier depuis longtemps ? Quant on voit le temps qu’il faut pour mettre au point des appareils aussi complexes que les chasseurs furtifs, je pense que la partie est jouée. Le F-35 va régner en maitre sur ce créneau pour une bonne décennie.
Réponse de le 21/06/2017 à 0:19 :
Le Rafale a été présenté en 1985 du vivant ! de Marcel Dassault. Sa version modernisée est annoncée pour 2025 : traduisons 2030. Le successeur du Rafale pour 2040 : traduisons en toute certitude 2050-2052.
Réponse de le 21/06/2017 à 7:30 :
Faut-il être aussi naïf pour croire à ce commentaire aussi ridicule avec ces histoire de génération et de furtivité qui sont de la propagande de loockeed donc son zinc n'est toujours pas déclaré bon pour le service, au final c'est le f35 qui est dépassé.
Réponse de le 21/06/2017 à 9:56 :
@ Adri74 Ben voyons, naïf comme la multitude de client qui plébiscite le F-35. Franchement les F-35 bashers sont ridicules. Ca va devenir de plus en plus frustrant pour les adorateurs du rafale.
a écrit le 20/06/2017 à 14:48 :
L'Europe de la défense (C.a.d l'Europe vassale des USA) est en marche! Et dire que l'on va nous bassiner pendant 5 ans sur l'importance de l'Europe et de la défense européenne!
a écrit le 20/06/2017 à 8:12 :
Il n'y aura jamais d’Europe de la défense tant qu'on préféra acheter un avion très cher qui n'est pas opérationnel à un avion européen qui a fait ses preuves.

Le problème est politique et pas militaire.

L'appartenance à l'Europe devrait quelque soit le domaine donner une préférence aux produits européens à qualité égale.

On en est pas là malheureusement;
Réponse de le 20/06/2017 à 16:25 :
Quelles preuves ? Contre Sukhoi et quels Migs modernes, le rafale a-t-il combattu ? Contre quels SAM russes a-t-il fait ses preuves de furtivité?

Le problème est militaire, les lacunes du rafale sont bien connues. Contrairement au F-35 le rafale faisant l’impasse sur la furtivité, ne fait même pas l’affaire sur le papier.
Réponse de le 21/06/2017 à 21:58 :
@ Alias.
Les Americains sont les rois du marketing et de la mise sous amicale pression politique des "alliés" pour acheter leur coucous.
Le F35 est inutile car plus du tout aussi furtif qu'avant face aux nouveaux radars Russes et aux récents missiles S-400 et encore moins face aux S-500...donc obsolète avant de sortir avec des performances classiques égales ou inférieures aux derniers F18, F15 ou Rafale voir SU35 et je parle pas du SU50...Le F22 coûte tellement cher a l'heure de vol que les USA ont décidé de réduire les sorties au strict nécessaire...Les canadiens vont peut être acheter les nouveaux F15S ou les nouveaux F18 en développement pour éviter le gouffre du F35 en ce qui concerne le rapport performance/prix.
Réponse de le 22/06/2017 à 11:03 :
@ alias,

Il est vrai que le rafale n'a pas fait de combat aérien contre des avions russes, à ma connaissance le F35 ou F22 n'ont pas plus d'expérience dans ce domaine. Contre les SAM idem.

Par contre des combats F35 F22 rafale ont déjà eu lieu lors de red flag ou autres exercices. Les résultats n'ont JAMAIS rendu le rafale ridicule!!!!!

Lors des opérations de police du ciel dans les pays baltes les rafales tiennent parfaitement leur rôle.

Quand à la furtivité, je souris voir je rigole. Ce n'est pas parce qu'un avion est "a facettes" qu'il est furtif. Lors de la guerre des malouines un étendard sans contre mesure et sans étude de furtivité devenait furtif grâce à la qualité de ses pilotes. Quand une même société vend le système de l'avion et le système de radar, l'avion est ou n'est pas furtif en fonction de réglage "imposé" lors du conflit.
Vous prenez l'option d'un conflit contre la Russie. Un peu de clair voyance géopolitique fait douter que le prochain conflit impliquant des pays européens soit contre la Russie.
Réponse de le 22/06/2017 à 14:50 :
@ Adri74
Franchement vous me faites rigoler : entre un rafale absolument pas furtif de part sa conception même et un F-35 résolument furtif, je préfère de loin être dans un F-35 ou un F-22. Le rafale ne subsiste que la ou les américains et leur matériel furtif ont déjà assuré la maitrise du ciel. De plus un (1) étendard qui a eu beaucoup de chance n’est évidemment pas une preuve de la qualité du matos français et encore moins de l’inutilité de la furtivité.
Lisez un peu plus attentivement les textes que vous vous empressez de critiquer : je n’ai jamais soutenu que nous ayons à affronter directement la Russie, par contre nous aurons comme par le passé dans les proxy wars à venir du matériel russe en face de nous.
Le rafale n’est absolument pas à la hauteur des défis qui nous attendent, il n’a jamais été prévu pour ca. Le F-35 a été conçu pour cela et a commencé à le prouver lors des red flags.
La France et l’Europe ont complètement loupé le coche de la furtivité et Dassault nous fourgue un avion du siècle passé. Il y la matière à s’interroger sur la pertinence des investissements militaires français.
Réponse de le 23/06/2017 à 17:59 :
Réponse de Alias le 22/06/2017 à 14:50 :
@ Adri74

désolé, mais rafale n'est pas mon pseudo, alors éviter de m'accusez facilement.
et de deux pour finir.
"Le rafale n’est absolument pas à la hauteur des défis qui nous attendent, il n’a jamais été prévu pour ca. Le F-35 a été conçu pour cela et a commencé à le prouver lors des red flags.
La France et l’Europe ont complètement loupé le coche de la furtivité et Dassault nous fourgue un avion du siècle passé. Il y la matière à s’interroger sur la pertinence des investissements militaires français. "

Je pense que c'est vous qui est passer à coté de la plaques, vous aviez aucune preuve du f35 à red flag, puisque vous étiez pas présent et pour le reste du style que la rafale ne sera pas à la hauteur, retournez vous couchez, le f35 avec un seul moteur sera envoyer au tapis dés qui sera probablement toucher pour un missile ou un obus, ce qui sera pas le cas du rafale avec ses deux moteurs.
a écrit le 19/06/2017 à 23:40 :
Monsieur Cabirol, même en Europe certains préfèrent le meilleur ou le moins arrogant.
a écrit le 19/06/2017 à 17:46 :
Des pays europeens se garantissent contre un nouveau napoléon, stalline, hitler
Avec le F35 de superiorité aérienne ils sont tranquille
Réponse de le 19/06/2017 à 20:34 :
Ils sont à la rue car ce produit ne vole pas, même Poutine se fout des technologies des avions américains. .

De plus il fait des pays qui le choisissent des peuples encore plus soumis aux usa ...
Réponse de le 20/06/2017 à 16:28 :
@Edmond Rouston Vous écoutez trop la propagande russe
a écrit le 19/06/2017 à 16:43 :
Il me semble avoir déja lu que certains de ces pays avaient déjà mis des sous dans le programme pour son développement, à parti de là c est logique qu'ils commandent.

Un lien vers un article de Jean Quatremer qui fait le point (et explique par exemple le choix américain systématique des Néerlandais):
http://bruxelles.blogs.liberation.fr/2017/06/07/vers-larmee-europeenne/
a écrit le 19/06/2017 à 15:48 :
Le Danemark est entré dans le programme F35 pour sauver ses quelques entreprises qui fournissent du matériel pour cet avion. L'Italie, elle va payer comment? Le RU, les Pays-Bas et la Norvège ont toujours acheté américain.
Et puis...dans le domaine de l'armement, il y a les rétro-commissions, vulgairement appelées "Pot de Vin".
L'Europe de la défense continue de recevoir du plomb dans les ailes.
Réponse de le 19/06/2017 à 16:07 :
"les rétro-commissions, vulgairement appelées Pot de Vin"... que la France, elle, n'as jamais versé a personne, je suppose...
Réponse de le 19/06/2017 à 20:36 :
Il n' y a pas et il n'y aura pas d' Europe de la Défense et pour cause, ce sont les usa qui pilotent l' Ue mais ça il n' y en qu' un qui vous le dit !!

https://www.upr.fr/conferences/qui-gouverne-la-france
Réponse de le 19/06/2017 à 21:01 :
Vous êtes sur que le Danemark possède le savoir faire pour construire des sous ensembles d'un avion aussi complexe ? Je suis surpris car je pensais que les pays ayant ces compétences se comptait sur les doigts d'une seule main.
a écrit le 19/06/2017 à 14:28 :
Cela a toujours était un faite que du flan .
Je donne mon avis par faiblesse de ne pas avoir eux même l'industrie concernait; faire des achats avec la France surtout la France et la Suède nos avions sont solvables des usa ou russe mais la compétition d'orgueil national des pays européens est plus forte que de s'entendre et cela l'Europe est une marche forcée par les lobby financier, et une minorité des peuples des nations d'europes.
a écrit le 19/06/2017 à 13:31 :
Je ne comprends vraiment pas le choix italien surtout. Avec l'état de leurs finances, ne peuvent-ils pas otpimiser, voire upgrader leur flotte d'Eurofighter ? Je suis perplexe... La GB, elle a pris les F35 version camion à décollage vertical pour ses porte-avions, donc, ils vont au bout de leur raisonnement du non catapulte. Puis les autres européens sont des habitués de l'achat US. Aucune surprise là...
Réponse de le 19/06/2017 à 20:59 :
Les italiens en ont acheté car ils sont partenaires du programme au rang 2. Ils ont construit une usine d'assemblage de F35 en Italie qui va assembler les F35 italiens et une partie des F35 destinés à être vendue en Europe. Ils ont eux aussi investi beaucoup dans ce programme car ils ont estimé lors de la signature que les retombés industriels allait être de 60 % (En gros, pour un F35 acheté à 100 millions de $ , il y aura 65 millions qui seront injectés dans l'industrie italienne en matière de fabrication de pièces détachés , de compensation industrielle etc..) . Bref tout le monde est gagnant, l'Italie qui a judiceusement négocié cette usine et les USA.....sauf que après avoir assemblé leur premier F35 , le gouvernement italiens a protesté envers Lockheed car les promesses de retour industriel n'ont pas été tenus ! Dans la théorie la promesse des 60 % s'est transformé en 22 % dans la réalité ! Mais gros problème, l'Italie comme le Royaume unie ne peuvent plus faire marche arrière car ils ont déjà trop investi contrairement aux Canada.... Sinon, pour les autres pays européens, il est évident que le Danemark, les pays bas et la Norvège n'achèteront jamais autre chose que américain, nous somme bien d 'accord.
Réponse de le 20/06/2017 à 16:32 :
Pour le Canada c’est pas joué. L’option Boeing et son Super Hornet a du plomb dans l’aile
Réponse de le 20/06/2017 à 17:51 :
Upgrader l’eurofighter : illusoire, on n’upgrade pas un chasseur non furtif vers un chasseur furtif, on démarre a zero ou presque.
Les finances : qu’est ce qui vous fait croire qu’une solution eurofighter furtive serait moins chère que le F-35 ?
Non catapulte : il existe une variante F-35C pour la catapulte.
a écrit le 19/06/2017 à 11:34 :
L'Europe se sentira éternellement redevable envers les américains de l'avoir tirée des griffes nazies jadis. Les américains jouent le jeu de la figure tutelaire, mais néanmoins conscients de notre manque total de cohésion,ils nous font payer ce bijou technologique hors de prix en retour.
Réponse de le 20/06/2017 à 17:55 :
Conspiration américaine, pourquoi chercher des explications vasouilleuses.
Et si tout simplement l’offre F-35 était la meilleure du marché?
Réponse de le 24/06/2017 à 19:26 :
@Conspiration
Vu son prix ça m"étonnerait !
a écrit le 19/06/2017 à 11:05 :
Sans l'UE, les américains n'auraient pas réussi à vendre leurs avions? Vous avez des informations à nous communiquer sur ce point?
a écrit le 19/06/2017 à 10:57 :
Ils ne prennent pas d'avions européen car il n'en existe pas d'équivalent. CQFD
Réponse de le 19/06/2017 à 14:55 :
Certes ...
http://www.opex360.com/2013/06/18/un-f-22-raptor-en-mauvaise-posture-face-a-un-rafale/

Tu es un expert toi ça se voit tout de suite ...
Clou ? tu n'en vaut pas...
Réponse de le 20/06/2017 à 16:36 :
C’est aussi simple que ca : on peut toujours attendre la rafale qui descend 15 chasseurs 4G sans jamais avoir été détecté.
a écrit le 19/06/2017 à 10:51 :
Elle est belle l'Europe...
a écrit le 19/06/2017 à 10:48 :
Et ben le F35 sera un jour au point c'est certain mais à quel prix ?

Les européens qui ont fait le choix du f35 ont sûrement plombés leurs budget de défense pour 60 ans.
Souhaitons que le f35 soit vraiment bon mais quid de la supériorité aérienne pour ces pays ?

Le F35 ça fait cher la police du ciel..
Enfin wait and see une fois l'appereil en ligne il faudra pouvoir financer la maintenance.

Apparement c'est déjà un problème de payer la maintenance des F16 pourtant largement amortis alors les F35 j'espère qu'ils ont un support longue durée gratuit.

On a eu peu de retour du dernier exercice aux USA qui utilaisait pour la première fois desF35. A priori ils ont servi d'Awacs light mais pas à grand chose d'autre....
Réponse de le 20/06/2017 à 16:46 :
Le rafale vaut autour des 100 millions $, le F-35 autour de 85 à 115. Pour un appareil de conception aussi vieillotte, le rafale n’est même pas bon marché.
Réponse de le 20/06/2017 à 20:58 :
"Le rafale vaut autour des 100 millions $, le F-35 autour de 85 à 115. Pour un appareil de conception aussi vieillotte, le rafale n’est même pas bon marché."

Renseigné vous avant de dire des imbécilités pareil, gros babley.
Réponse de le 21/06/2017 à 10:04 :
@ Adri74 Réaction typique d’un commentateur qui n’a aucun argument et qui cache sa médiocrité derrière un langage outrancier. Pitoyable.
Réponse de le 21/06/2017 à 15:16 :
"
@ Adri74 Réaction typique d’un commentateur qui n’a aucun argument et qui cache sa médiocrité derrière un langage outrancier. Pitoyable."

Ah oui , et cet argument,c'est de la médiocrité aussi, lisez bien, ceci, vous ressortir moins médiocre.

http://www.portail-aviation.com/2017/03/le-veritable-prix-du-f-35.html
Réponse de le 22/06/2017 à 15:00 :
@ Adri74
Toujours aussi élégant dans votre prose à ce que je lis. Attention l’ulcère vous guette.
Vous aurez beau trépigner comme vous voulez, le prix de vente du F-35 y compris hors USA, varie de 85 à 110 millions. Ce qui d’ailleurs permettrait à la France d’en acheter au lieu de dilapider l’argent de nos impôts en rafales vétustes.
a écrit le 19/06/2017 à 10:26 :
Asselineau et tous les euroseptiques avaient bien raison...
L'Europe est sous la coupe US et ne sert qu'à nous dépouiller.
Nous serions bien plus performants en sortant de ce piège.
Réponse de le 19/06/2017 à 11:33 :
Ouais bon, en même temps nous n'avons rien payé sur ce coup...
Réponse de le 19/06/2017 à 13:53 :
Heureux de vous l'entendre dire !!!!
Réponse de le 19/06/2017 à 14:08 :
Ahhh si vous le dites!
Réponse de le 20/06/2017 à 17:59 :
Quant on n'arrive pas à s'imposer, on peut toujours chercher un bouc émissaire comme l'Europe au lieu de se remettre en question.
L'offre rafale ou eurofighter n'est peut-etre pas si géniale que ca.
a écrit le 19/06/2017 à 10:19 :
Bonjour
a écrit le 19/06/2017 à 7:47 :
oui nos cher dirigeants font l'europe
mais quand ont leur graisse les poches.
peut importe d'où vient l'argent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :