La gendarmerie pourra-t-elle payer les loyers de novembre ? Pas sûr

 |   |  508  mots
Si les crédits destinés au paiement des loyers ne sont pas dégelés, la gendarmerie ne sera plus en mesure de les payer à partir de novembre.
Si les crédits destinés au paiement des loyers ne sont pas dégelés, la gendarmerie ne sera plus en mesure de les payer à partir de novembre. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
Les crédits destinés aux loyers sont gelés... Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve souhaite que la mise en réserve soit levée et que les crédits encore gelés soient dégelés d'ici à la fin de l'année.

La gendarmerie pourra-t-elle payer ses loyers? Pas sûr. Car les crédits destinés aux loyers sont gelés... Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve souhaite que la mise en réserve soit levée et que les crédits encore gelés (112 millions d'euros en autorisations d'engagement, 99 millions en crédits de paiement) soient dégelés d'ici à la fin de l'année, a expliqué la semaine dernière devant les députés le patron de la gendarmerie, le général Richard Lizurey. "S'ils ne le sont pas, nous ne serons plus en mesure de payer les loyers à partir de novembre, ce qui serait évidemment préjudiciable à nos bailleurs. Mais nous avons bon espoir que ce dégel ait lieu", précise le directeur général de la gendarmerie nationale.

Habituellement les mises en réserve ne concernent que les dépenses en investissement de matériels. "La mise en réserve de crédits pour des dépenses obligatoires a été une surprise", souligne le général Lizurey. Pour autant, il se montre relativement satisfait de cette initiative, qui pourrait être tactique. Pourquoi ? "C'est pour nous une vraie opportunité de réaliser les effectifs dans l'année. C'est un choix gouvernemental que je considère comme positif car cela nous permet de recevoir dans les unités en septembre des matériels commandés en début d'année", précise-t-il.

"L'affectation aux dépenses obligatoires des crédits mis en réserve nous a en tout cas permis de lancer dès le début de l'année des commandes de matériel, de sorte que nos unités voient arriver dès à présent des véhicules neufs", fait remarquer le directeur général e la gendarmerie nationale.

3.000 véhicules neufs

La gendarmerie va recevoir pour la première fois depuis longtemps 3.000 véhicules neufs. "C'est exceptionnel, estime-t-il. Il faut que l'effort s'inscrive bien sûr dans la durée afin que nous puissions renouveler le parc de véhicules". Aujourd'hui, sur quelque 30.000 véhicules de la gendarmerie, 3.800 devraient normalement être réformés mais sont maintenus en service faute de véhicules pour les remplacer. "L'effort va se poursuivre en 2017 à hauteur de 65 millions d'euros, et je pense qu'une telle trajectoire nous permettra de résorber notre stock de véhicules en instance de réforme", espère le général Richard Lizurey.

"S'agissant des moyens, je serais tenté de dire qu'ils sont en adéquation avec la menace mais que, si nous en avions plus, ce serait encore mieux", fait-il valoir.

Avec la livraison des 3.000 véhicules neufs, deux types de véhicules vont être sortis de la flotte classique. D'une part, ceux qui font l'objet d'un marché de location, essentiellement pour les unités de recherche, et, d'autre part, les véhicules banalisés, dont la gendarmerie dispose dans la durée et qui ont une immatriculation militaire administrative mais des plaques civiles enregistrées dans le système d'immatriculation des véhicules (SIV).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2016 à 12:03 :
L'état nous a prouvé qu'il préfère se servir du pognon pour les migrants économiques !!
a écrit le 28/10/2016 à 12:03 :
L'état nous a prouvé qu'il préfère se servir du pognon pour les migrants économiques !!
a écrit le 27/10/2016 à 14:32 :
Est-ce que le ministre des finances veut faire les paiements l'années prochaine afin de respecter le budget de 2016? Donc les promesses pour les policiers ce sera pour l'année prochaine?
Réponse de le 27/10/2016 à 17:03 :
@Toto: ça, c'est bien possible. Ils magouilleraent les chiffres pour paraitre et glisser la pilule empoisonnée aux suivants. Quant aux promesses, que valent-elles, franchement :-)
a écrit le 27/10/2016 à 14:05 :
De toutes les façons les Gendarmes ont abandonné une des principales missions : la protection des personnes et des biens. Ils sont malpolis et hostiles du regard et du parler dès l'entrée dans la brigade.
a écrit le 27/10/2016 à 12:51 :
Ils ne risquent rien, car la loi prévoit qu'on ne peut pas expulser les gens en hiver :-) :-)
Réponse de le 10/11/2016 à 23:56 :
même les gens.......darmes?
a écrit le 27/10/2016 à 11:06 :
RENFORCE LES MOYENS DE LA POLICE EN CES TEMPT DIFICILLE DEVIENT URGENT CAR LA VIOLENCE DEVIENT DE PLUS EN PLUS FORTE? CAR NOS JUGES ET MAGITRATS SONT TROPS LAXISTE ? POUR BEAUCOUP DE CITOYENS LA PEUR DOIT REVENIR DANS LE CAMPS DES DELINQUANTS ET DES TUEURS ?POUR CELA IL FAUT AUSSI CHANGE LES LOIES TROPS LAXITE SUR LES PETITES CONDANATIONS? QUITTE A LA FRANCE A CONTRUIRE D AUTRES CENTRES PENITANCIER???
Réponse de le 27/10/2016 à 13:04 :
Go en Corée du nord si t'as peur de sortir dans la rue
Réponse de le 27/10/2016 à 13:25 :
Si tu veux dire que les magistrats sont trop laxiste avec les forces de l'ordres, tu n'as peut-être pas tord... Tabasser des gamins, des journalistes ou des passants aux abords des manifs ne mérite effectivement pas l'impunité. C'est d'ailleurs l'escalade de la violence sous l'occupation qui a motivé l'émergence de la résistance Française. L'escalade de la violence aux USA fait que le nombre de policiers tués est un des plus élevé de la planète. Les puissants ne s'estiment pas concernés par les leçons de l'histoire, et cela a toujours causé leur perte.
Réponse de le 27/10/2016 à 13:28 :
La vérité est plutot que la France n' a jamais été aussi calme, des banlieue pratiquement plus paisible que les centres ville.. les policiers n' ont aujourd'hui qu' unique but que de lutter vainement, voir hypocritement contre le trafique de drogue que tout le monde aujourd'hui se pose des question sur la poursuite de cette prohibition inefficiente sanitairement et financièrement .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :