Soupçons de corruption : Airbus fait appel à un trio d'experts

 |  | 306 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Regis Duvignau)
Airbus, visé par plusieurs enquêtes sur des soupçons de corruption, a annoncé lundi la création d'un panel de trois experts indépendants pour aider à s'assurer que l'entreprise respecte bien les lois.

Le groupe aéronautique fait l'objet de plusieurs enquêtes, dont une en Autriche sur des faits de corruption et de fraude lors de la vente de l'avion de combat Eurofighter et visant, entre autres, Tom Enders.

Airbus fait aussi l'objet d'une enquête menée au Royaume-Uni par le Serious Fraud Office (SFO) pour des soupçons de fraude, de pots-de-vin et de corruption liés à des consultants tiers, des faits qui ont aussi conduit en France le parquet national financier (PNF) à ouvrir sa propre enquête préliminaire.

"Pour intégrer de manière durable des comportements irréprochables dans toutes les entités de notre entreprise, nous devons examiner de près à la fois nos systèmes et notre culture", a justifié le directeur général d'Airbus Tom Enders dans un communiqué.

"C'est la raison pour laquelle nous avons désigné des experts indépendants hautement qualifiés pour nous remettre en question et nous guider."

Deux anciens ministres parmi les trois experts

Dans ce comité figurent Lord Gold, avocat britannique ayant notamment "examiné les politiques globales de (mesures) anti-corruption de Rolls-Royce à la suite de soupçons de corruption dans différents pays", Noëlle Lenoir, ancienne ministre française déléguée aux Affaires européennes, et spécialiste du droit à la concurrence, droit public des affaires et règlementations économiques, et Theodor Waigel, ancien ministre allemand des Finances spécialiste des questions de rémunération, de gouvernance et de conformité aux lois.

"Ils auront accès à tous les niveaux de l'entreprise et rapporteront au président exécutif (Tom Enders) et au conseil d'administration d'Airbus sur la façon de poursuivre l'amélioration des processus, des politiques, de l'organisation et de la culture de 'compliance' (conformité aux lois et règlements, NDLR) d'Airbus", note le communiqué.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2017 à 10:39 :
P.S.: et le troisième "experts indépendants hautement qualifiés" est... avocat.
a écrit le 22/05/2017 à 10:37 :
"des experts indépendants hautement qualifiés"

Deux anciens ministres indépendants et hautement qualifiés !? Antagonisme majeur.

Vous avez raison, il faut toujours glisser une blague ou deux ça fait toujours du bien sachant que "l'humour est la politesse du désespoir."

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :