Zodiac décolle en Bourse après des rumeurs de rachat par Safran

 |   |  383  mots
Ces informations sont publiées alors que Zodiac Aerospace vient de dévoiler des résultats plutôt encourageants avec notamment un message rassurant sur les retards affectant l'activité sièges qui ont plombé le groupe ces derniers mois.
Ces informations sont publiées alors que Zodiac Aerospace vient de dévoiler des résultats plutôt encourageants avec notamment un message rassurant sur les retards affectant l'activité "sièges" qui ont plombé le groupe ces derniers mois. (Crédits : © Paul Hackett / Reuters)
Valorisés respectivement à 25,26 milliards pour Safran et 6,22 milliards d'euros pour Zodiac aux cours de Bourse actuels, les deux groupes constitueraient en cas de fusion l'un des plus grands équipementiers aéronautiques européens.

L'action Zodiac s'est envolée vendredi à l'ouverture de la Bourse de Paris à la suite d'informations de presse indiquant que Safran envisagerait de lancer une offre de rachat sur le fournisseur d'Airbus et de Boeing. L'agence de presse Bloomberg a rapporté jeudi que Safran envisageait de faire une offre sur l'équipementier, cinq ans après une première tentative avortée.

A 09h13, le titre Zodiac s'affichait en hausse de 12,50% à 21,46 euros alors qu'à l'inverse, l'action Safran était en retrait de 3,21% à 60,67 euros.

Valorisés respectivement à 25,26 milliards et 6,22 milliards d'euros aux cours de Bourse actuels, Safran et Zodiac constitueraient en cas de fusion l'un des plus grands équipementiers aéronautiques européens dans un secteur mûr pour une consolidation, comme l'a montré la tentative de rachat de l'américain United Technologies par son compatriote Honeywell International HON.N, abandonnée le 1er mars.

Ces informations sont publiées alors que Zodiac Aerospace vient de dévoiler des résultats plutôt encourageants avec notamment un message rassurant sur les retards affectant l'activité "sièges" qui ont plombé le groupe ces derniers mois.

"Pas à l'ordre du jour"

Interrogée par Reuters, une source proche de Safran a toutefois calmé les marchés, celle-ci affirmant qu'une offre de Safran sur Zodiac Aerospace n'est "pas à l'ordre du jour". Un porte-parole de Zodiac Aerospace a affirmé jeudi soir que le groupe n'était pas à vendre. Safran a pour sa part fait savoir qu'il ne commentait pas les rumeurs de marché.

L'action Zodiac, qui s'était envolée dans les premières transactions à la Bourse de Paris, a nettement réduit ses gains après les déclarations de la source proche de Safran. À 11h29, l'action Zodiac n'était plus en hausse que de 5,85% à 20,19 euros, tandis que le titre Safran avait réduit ses pertes, s'affichant en recul de 1,95%, à 61,46 euros.

Dans une interview accordée à la lettre d'information bi-mestrielle AeroDefenseNews datée du 21 avril, le président du directoire de Zodiac Oliver Zarrouati a déclaré être interrogé depuis 2010 sur un potentiel rachat de l'entreprise. Commentant :

"Je vous répondrai 'pas plus, pas moins aujourd'hui que jamais'. Nous sommes une société cotée. Il y a des bonnes raisons pour lesquelles nous avons su rester indépendants et ces bonnes raisons sont toujours vraies."

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :