H&M ajuste son plan d'expansion 2010

L'enseigne suédoise H&M ouvrira 20 magasins de moins que prévu cette année. Le géant de la mode dit vouloir s'adapter à la conjoncture économique en Europe du Sud.

1 mn

(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

"Certains projets ont été abandonnés, d'autres retardés. Tout simplement, il n'y a pas assez de bonnes alternatives. Mais il y en aura en 2011-2012", a-t-il précisé. L'Italie, l'Espagne, le Portugal, la Grèce sont concernés. La France, où, le mercredi 6 octobre, H&M inaugurera un magasin gigantesque sur les Champs Elysées à Paris, en fera également les frais.

 

La prudence de l'enseigne suédoise doit aussi être analysée au regard de ses contre-performances. Les résultats trimestriels de H&M ont déçus. Certes, son bénéfice net a cru de 23% au troisième 2010, à 461,7 millions d'euros. Son chiffre d'affaires a progressé de 14% à périmètre courant (+11% à périmètre constant), atteignant 2,9 milliards d'euros. Mais la rentabilité de H&M s'est érodée. Car l'enseigne a baissé ses prix. Sa marge brute s'élève à 60,5% sur la période, soit 1,1 point de moins qu'un an plus tôt.

 

Or, la hausse des prix des matières premières, dont le coton, risque d'affecter encore ses marges. "Si l'on considère l'augmentation des coûts à laquelle le groupe devra faire face au cours des six prochains mois, la tendance est inquiétante", commente Simon Irwin, analyste chez Liberum Capital cité par Reuters. D'où la volte-face de H&M. L'enseigne suédoise, qui exploite 2.078 magasins dans 37 pays, va cependant ouvrir pas moins de 140 nouveaux points de vente au cours du quatrième trimestre 2010.
 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.