Laurent-Perrier veut remettre sa marque au centre du groupe

La marque doit passer de 60% à deux tiers des volumes pour remonter le prix moyen des bouteilles du groupe, tombé à 16 euros.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Depuis quelques mois, Laurent Perrier tente de tourner la page de l'ère Stéphane Tsassis. Ce président du directoire, ancien de Guerlain arrivé au tout début de la crise, a osé faire des coups promotionnels en mettant en avant les marques discount du groupe (Jeanmaire à 10 euros et Castellane et Oudinot, entre 15 et 17 euros). Parti en mai dernier - officiellement pour raisons personnelles, officieusement pour mésentente avec les deux actionnaires majoritaires, filles du fondateur disparu en novembre -, il est depuis remplacé par Michel Boulaire, ancien de LVMH et consultant dans le champagne. "Je veux remettre la maison en ordre et Laurent Perrier au centre", confie-t-il à la Tribune.

 

La marque Laurent Perrier (plus de 30 euros la bouteille), qui a beaucoup perdu de sa superbe pendant la crise, doit selon lui rapidement repasser de 60% à 75% des volumes de la maison familiale. L'international, qui représente 65 % des ventes et plus de 70 % pour la seule marque Laurent Perrier, est aussi au centre de son attention. "En plus des pays historiques, comme ceux d'Europe de l'ouest et d'Amérique du nord, je veux défricher de nouveaux terrains en Asie ou demain en Amérique latine", continue-t-il.

 

Pourtant, le travail sera long. Entre avril et septembre, la croissance des volumes vient à 70% des marques secondaires et à 20% seulement de Laurent Perrier. A force de promotions, le prix moyen des bouteilles vendues par le groupe a chuté à 16 euros. Et les investissements en publicité, de 15 millions d'euros cette année, sont identiques à ceux de l'exercice précédent. Sur ce premier trimestre, le chiffre d'affaires augmente de 23,2%, à 81,2 millions d'euros et la marge opérationnelle recule de 1,5 point, à 12,3%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.