La Chine dénonce la concurrence déloyale de l'Europe dans le vin

 |   |  577  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REuters)
Les viticulteurs chinois demandent une enquête sur les importations de vins européens. Bruxelles avait en juin demandé un renforcement de la lutte contre la contrefaçon.

L'Association chinoise de l'industrie des boissons alcoolisées a demandé au gouvernement d'enquêter sur les importations de vin en provenance d'Europe, estimant que les subventions européennes portaient préjudice aux producteurs nationaux, a rapporté lundi l'agence officielle Chine Nouvelle. L'association professionnelle chinoise a exhorté le ministère du Commerce à vérifier si le vin en provenance de l'Union européenne (UE) constituait un préjudice pour le marché intérieur.

"Presque chaque producteur de vin chinois a subi l'impact de l'Union européenne", a déclaré Wang Zuming, un responsable de l'association, cité par Chine Nouvelle. "L'UE accorde diverses subventions à son industrie vinicole, mettant les producteurs chinois dans une situation désavantageuse", a ajouté M. Wang. Ce dernier a confirmé à l'AFP que son association avait formulé une demande officielle auprès du gouvernement, tout en refusant de faire de plus amples commentaires. Personne n'était joignable dans l'immédiat au ministère du Commerce.
 

La consommation de vin en Chine a été multipliée par 11 en un an

Jusqu'à récemment, l'essentiel du vin chinois était issu d'une production de masse et de faible qualité, mais de plus en plus de bons vins chinois font leur apparition sur le marché, relèvent les experts du secteur. Tandis que la consommation domestique explose. Selon l'Organisation internationale de la vigne et du vin, la Chine a consommé 17 millions d'hectolitres en 2011, contre 1,5 million d'hectolitres l'année précédente.
 

Cette demande d'enquête chinoise peut ressembler à une réponse du berger à la bergère. Bruxelles a lancé en juin les hostilités en s'irritant des contrefaçons dont est victime, en Chine, le vin européen. "Je pense qu'en septembre nous serons en mesure de signer un protocole de coopération dans la lutte anti-contrefaçon. C'est particulièrement important pour nos vins et nos spiritueux, qui représentent la part la plus importante de nos exportations (de produits agricoles) vers le marché chinois", a déclaré mi juin à Pékin Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture.
 

30 propriétés du Bordelais rachetées par des Chinois

Le marché chinois est inondé de contrefaçons de grands vins. Les premières victimes de ce vaste trafic sont les crus français, les plus réputés, en particulier les châteaux du bordelais. Le montant annuel des exportations de vins et spiritueux européens vers la Chine dépasse 1 milliard d'euros et, même s'il est difficile d'évaluer les pertes dues à la contrefaçon, certains estimations évoquent des centaines de millions d'euros.
 

Le château Lafite, célébrissime en Chine où il évoque tradition et raffinement à la française, est particulièrement copié. Selon Romain Vandevoorde, un importateur de vin à Pékin, "il y a plus de Lafite 1982 en Chine qu'il n'en a été produit en France". Les autorités de Shanghai ont récemment saisi plus de 4.000 fausses bouteilles de château Lafite, selon un responsable du ministère chinois du Commerce.
 

Chinois et grands crus français ne se font pas toujours la guerre. Fin juin, le géant chinois de l'agroalimentaire Bright Food a annoncé son entrée à hauteur de 70% au capital du négociant indépendant en grands vins de Bordeaux Diva Bordeaux. Depuis quatre ans, les investisseurs chinois s'implantent dans le vignoble bordelais. Plus d'une vingtaine de propriétés bordelaises sont d'ores et déjà passées sous la coupe de fortunes chinoises, et ce nombre devrait être porté à 30 fin 2012.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2012 à 18:07 :
Là c'est très fort, être accusée de dumping avec des vins provenant de France à plus de 50? la bouteille! Le snobisme a de beau jour devant lui et nos produits de luxe aussi. Pour le vin le problème de nos viticulteurs c'est le réchauffement de la planète.
a écrit le 21/08/2012 à 15:45 :
Je ne vois pas pourquoi les Chinois se gêneraient... :-)) Au point où nous en sommes tous... Certains espéraient que la France, bientôt sans industrie, pourrait rester une terre vouée à la production de denrées agricoles de qualité...
a écrit le 21/08/2012 à 14:30 :
il est impossible d'acheter du terrain dans un certain nombre de pays si on n'est pas de la nationalité, ce que je trouve pertinent (tahillande..). Avec 1900 milliards d'excédent (ils gérent mieux que nos politiciens à la noix qui dépensent ce qu'ils n'ont pas et nous envoie ensuite l'addition), la chine achète énormément de surfaces agricoles en Afrique et s'intéresse aux vignobles français, sans compter es fleurons de l'industrie. je suis pour une loi sur la patrimoine national, en particulier sur le foncier. l'idéologie de la libre concurrence et du commerce a des limites qu'il faut savoir borner.
Réponse de le 21/08/2012 à 16:23 :
Si on suit votre logique , a ce moment que la France rende les différentes parcelle de terre qu elle a acheté en Afrique et ailleurs pour exploiter ces pays, notamment pour l'exploitation pétrolière. Et oui il faut vivre avec son époque, les 30 glorieuses sont terminées, et la Chine fait exactement ce que la France et d'autres grandes puissances ont fait,chacun son tour.
Quand le psg , le Martinez à Cannes et d'autres grands festiges francais sont rachetés par les qataris ou chinois, le gouvernement francais a pas de soucis à vendre avec exonération!! et les 30 dernieres années les grandes entreprises francaises sont tenus par des fonds de pension américaines cela gêner personne!!
Réponse de le 21/08/2012 à 16:43 :
A ce mince détail près - mais capital - que les USA, l'Europe etc. sont des démocraties et qui reconnaissent les droits de l'homme...
Réponse de le 21/08/2012 à 18:33 :
si j''évoques des principes c'est bien sûr pour qu'ils soient bien sûr réciproques, et qu'ils s'appliquent aux français. On peut signaler aussi le principe anglos axon où on achète une maison que pour 99 ans !. Concernant le pétrole, il s'agit en général de concessions allouées à des entreprises moyennant finances pour exploiter le sous sol, les entreprises ne sont pas à ma connaissance propriétaires du sol. Ce n'est pas parce que la passé est jonché d'erreurs qu'il faut bétement les reconduire, mais analyser ce qui peut être rationnel. Que les chinois achétent de terres françaises en masse en on verra s'il ne va y avoir de vives réactions ! quand à l'ouverture des capitaux que vous signalez, la conséquence ets effectivement que l'entreprise peut être détenue par des capitaux qui exigent des intérets au delà du raisonnable, ça me parait une dérive. Il y a des entreprises en commandite simple qui n'ont pas ces problèmes, c'est une sage précaution, mais pour se développer, il faut des capitaux !! l'ouverture du capital est une solution pour drainer des capitaux rémunérés par les dividendes, l'emprunt peut permettre de mieux maitriser l'évolution. situation étrange où en transposant : vous achetez votre maison avec un emprunt, mais quelqu'un peut reprendre l'emprunt et prendre la propriété !! (cf OPA), je trouve effectivement dangereux. l'autre solution peut être que les salariés deviennent actionnaires, mais chacun veut les avantages mais pas les risques ! il me semble utile de repenser ces principes et bien sûr à les appliquer de façon symétrique.
a écrit le 21/08/2012 à 14:21 :
Il sera très intéressant d'examiner les suites données à cette affaire. Par sa dictature et une concurrence déloyale forcenée et illégale, mais encouragée par "l'occident", la Chine a réussi à se hisser désormais en première puissance mondiale économique (aussi bien quant à la production qu'aux réserves de change). Va-t-elle désormais, tout aussi illégalement imposer ses positions de force pseudo juridiques mais véritablement illégales pour imposer sa dictature économique - puis politique - au reste du monde ?
a écrit le 21/08/2012 à 14:16 :
Décidément, les chinois ne manquent pas d'air...
a écrit le 21/08/2012 à 14:12 :
L'Europe peut se préparer à se pencher en avant et à tousser...Prête à acceuillir la Chine...
a écrit le 21/08/2012 à 13:36 :
Les Chinois boivent de plus en plus pour oublier qu'ils vivent dans une dictature qui fait tache dans un monde qui aspire partout au respect des droits de l'homme !
Réponse de le 21/08/2012 à 16:53 :
Et nous on vit pas dans une dictature peut etre? La démocratie, ce n'est rien d'autre que la dictature des puissants sur les autres, aidés par les politiciens corrompus....
Chacun sa dictature camarade mais au final le résultat est le même...
Réponse de le 21/08/2012 à 17:10 :
Ben non, il y a quand même de sérieuses différences. A commencer par le fait qu'en Chine, vous ne pourriez pas écrire ce que vous rédigez là. Et croyez bien que je le regrette : j'aimerais qu'il y ait des régimes bien plus avancés que les nôtres (occidentaux).
a écrit le 21/08/2012 à 12:53 :
Fait important à noter, la Chine n'a toujours n'est toujours pas reconnue par le statut "d'économie de marché" par l'OMC, dumping, Yuan maintenu à un niveau artificiellement bas et en parité dollar, contrefaçon et vol de technologie... les mesures protectionnistes de la part de la Chine sont nombreuses. Dans une logique court-termiste l'Union Européenne a voulu commercer avec la Chine en y voyant que les bénéfices, mais sans considérer le retour de bâton. La mondialisation ne peut marcher que dans un monde plat comme l'écrivait le journaliste Thomas Friedman, mais malheureusement nous voyons bien au combien ce n'est pas le cas. L'Europe devrait s'inspirer d'un protectionnisme américain.
Réponse de le 21/08/2012 à 14:22 :
"L'Europe devrait s'inspirer d'un protectionnisme américain" : trop tard. Il fallait le faire il y a dix ans.
Réponse de le 21/08/2012 à 18:48 :
tout à fait d'accord avec Thomas, ou ouvre les vannes si les niveaux ne sont pas trés différents, sinon ça créé des inondations. Les idéologues du tout conccurence de bruxelles et nos politiques auraient du avoir le courage de dire qu'en commerçant avec ces pays, on avait une chance de promouvoir le futur mais avec une réduction immédiate des salaires de 30% pour rester compétitif, sinon on allait se mettre dans le rouge et de façon durable. Mais non, tout va bien, les chinois produisent 3 fois moins cher, mais ça ne va rien changer !!! toute entreprise n'a pas d'autre choix que de délocaliser plutôt que de fermer, à moins que les français achétent français !!! mais comme chacun est schyzo, on se donne bonne conscience avec plein de principes, mais on achéte chinois, c'est la cata !! est ce qu'on n'aurait pas que ce qu'on mérite ?
a écrit le 21/08/2012 à 11:45 :
Lorsque l'on voit le protectionnisme de la chine suffit de regarder sur les taxes douanières ou les marchés publics, il serait temps que les technocrates de Bruxelles en fassent de mêmes par la réciproque...
a écrit le 21/08/2012 à 9:56 :
C bien que la chine met les pieds dans le plat,comme ca les europeens pourront denoncer la concurence deloyale faite par la chine dans quasiment tout les autres domaines
a écrit le 21/08/2012 à 9:18 :
Et le yen artificiellement maintenu bas, qui détruit tout les emplois industriels européen ?
Ca, ça pose pas de problème ?
Réponse de le 21/08/2012 à 10:57 :
Ce qui pose problème c'est que vous semblez confondre la devise japonaise (Yen) avec celle chinoise (Yuan/Reminbi).
Réponse de le 21/08/2012 à 15:37 :
correction faite, oui, la sousévaluation du Yuan est une concurrence déloyale, mais on se tient par la barbichette. Foret de ses 1900 milliards d'excédents commerciaux, la chine a acheté une partie de la dette américaine et française, dont on peut leur taper sur les doigts, mais avec un marteau en coton ! il va falloir trouver la voie d'une évolution gagnant gagnant.
Réponse de le 21/08/2012 à 16:33 :
gagnant gagnant ??? parce que vous pensez que la Chine veut partager ?? le régime est une dictature pour son peuple, vous pensez qu elle pense a la vie des europeens ? mdr. elle prend partout ce qu elle peut prendre, en france les vins , produit de luxe , et les autres pays comme usa ,allemagne , la technologie etc ....
Réponse de le 21/08/2012 à 18:42 :
le régime est ce qu'il est, mais j'ai vu un reportage intéressant qui explique comment les dirigeants sont triés sur le volet, et la chine progresse vite malgré des difficultés intérieures énormes et qui ne seraient pas gérés par nos politiciens incapables de toute gestion rationnelle ! si on en reste à la vision des principes, oui ils n'ont pas la démocratie, mais la démocratie nous sert à quoi si ce n'est valider une apparence et la gestion étroite entre les lobbys, les syndicats, l'administration, le système politique.. au détriment des travailleurs qui paient tous leurs excès ? les chinois sont trés pragmatiques, on est dans une concurrence mondiale et ils savent ajuster en fonction de l'évolution potentielle, le gagnant gagnant est ce qu'on arrive à obtenir quand on est en crédible,
a écrit le 21/08/2012 à 7:10 :
C'est l'hopital qui se fout de la charité !!!!! Ils ne manque pas de culot ces chinois !!!!
Réponse de le 21/08/2012 à 8:02 :
@juste lol: chacun défend son pré carré, y compris les Chinois. Je ne vois donc pas où est le culot par rapport aux autres.
Réponse de le 21/08/2012 à 12:25 :
Le culot, c'est que les chinois se plaignent de dumping de la part de l'Europe. On croit rêver !
a écrit le 20/08/2012 à 21:13 :
Trop fort c est chinois ! Decidement il ont tout compris !
a écrit le 20/08/2012 à 20:00 :
Les Chinois qui se plaignent de concurrence deloyale aupres de l'OMC, on aura decidement tout vu. C'est le maroilles qui dit au camenbert, tu pues

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :