30 millions d'euros : l'amende infligée à Bonduelle pour entente

 |   |  285  mots
L'entente a concerné les ventes aux détaillants partout en Europe pendant plus d'un an, a soiligné le commissaire européen en charge de la Concurrence, Joaquin Almunia, insistant sur la nécessité de protéger les consommateurs européens contre les pratiques anticoncurrentielles. (Photo: Reuters)
L'entente "a concerné les ventes aux détaillants partout en Europe pendant plus d'un an", a soiligné le commissaire européen en charge de la Concurrence, Joaquin Almunia, insistant sur la nécessité de "protéger les consommateurs européens contre les pratiques anticoncurrentielles". (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
L'entreprise de conserves française a été condamnée par la Commission européenne pour avoir participé à une entente illicite sur les prix des champignons.

Les champignons coûtent cher à Bonduelle. L'entreprise française, spécialisée dans la transformation industrielle de légumes, vient d'être condamnée à payer 30 millions d'euros d'amende. La Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, lui reproche notamment d'avoir pris part, avec deux autres groupes présents dans le secteur des conserves, à une entente sur les prix pendant plus d'un an.

Dans un communiqué, la Commission précise:

"Les entreprises Lutèce, Prochamp et Bonduelle ont participé à une entente visant à coordonner les prix des champignons en conserve en Europe et à s'en partager la clientèle".

Tout consommateur a pu subir les effets de l'entente

L'entente concernait la vente par appels d'offres, sous une marque de distributeur, de champignons en conserve à des grossistes en produits alimentaires et à des clients professionnels, tels que les entreprises de restauration. Elle a duré de fin 2010 à début 2012.

Le commissaire européen en charge de la Concurrence, Joaquin Almunia, a précisé que cette entente, "dont le but but était d'éviter une chute des prix, a concerné les ventes aux détaillants partout en Europe pendant plus d'un an. Cela signifie que, potentiellement, tout consommateur a pu en subir les effets". Il a insisté sur la nécessité de "protéger les consommateurs européens contre les pratiques anticoncurrentielles":

Bonduelle le plus sévèrement sanctionné

L'amende s'élève au total à 32 millions d'euros. Bonduelle est le plus sévèrement sanctionné, le néerlandais Prochamp ayant escompté "seulement" 2 millions d'euros.

Son compatriote Lutèce a échappé à toute amende pour avoir révélé l'existence de l'entente, a expliqué l'exécutif européen.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2014 à 14:56 :
Pourquoi le français paye 30 Millions d'Euros de pénalité.
Un Hollandais 2 et un autre hollandais 0
Bonduelle dindon de la farce (aux Champignons) ???
Réponse de le 27/06/2014 à 8:35 :
Celui qui a dénoncé l'entente ne paye pas de pénalités (la "récompense" du délateur...!) et Bonduelle est sanctionné plus fortement, parce qu'il aretiré un intérêt plus important que les 2 autres de cette entente.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :