Ikea poursuit ses investissements et prévoit d'ouvrir un magasin dans Paris

 |   |  338  mots
Concurrencé par les spécialistes du prêt-à-porter qui se lancent sur le terrain de l'ameublement, le Suédois a ouvert en juin un magasin au centre d'une zone piétonne de Hambourg, en Allemagne.
Concurrencé par les spécialistes du prêt-à-porter qui se lancent sur le terrain de l'ameublement, le Suédois a ouvert en juin un magasin au centre d'une zone piétonne de Hambourg, en Allemagne. (Crédits : reuters.com)
Le groupe suédois, numéro un mondial de l'ameublement, a réalisé un chiffre d'affaires stable de 2,385 milliards d'euros, dans un marché en crise. Il prévoit l'ouverture de 10 nouveaux magasins dans l'Hexagone d'ici à 2020.

Ikea vend toujours, malgré la crise dans le marché de l'ameublement. Le géant suédois a même annoncé lors d'une conférence de presse mardi 14 octobre qu'il allait maintenir ses investissements en France.

600 millions d'euros d'investissements

Malgré le contexte actuel, le groupe vise l'ouverture de sept magasins sur trois ans et la création de 1.300 emplois, pour un montant total de 600 millions d'euros d'investissements.

Ikea, qui compte 30 établissements en France et en vise 40 d'ici à 2020, a déjà investi 100 millions d'euros au cours de l'exercice écoulé, avec l'ouverture d'un magasin à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) et la rénovation de son magasin de Lomme (Nord). Les ouvertures de Mulhouse (Alsace) et Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) sont programmées pour 2015.

La filiale française du numéro un mondial de l'ameublement, soucieuse d'accroître l'accessibilité de ses produits, a par ailleurs déclaré réfléchir à l'ouverture d'un magasin dans Paris ainsi qu'à des systèmes de casiers dans les gares ou les stations-service des grandes villes, qui permettraient aux clients de récupérer leur marchandise commandée sur Internet.

Augmentation du trafic en magasin

En 2013, la part de marché d'Ikea France est restée stable à 17,9%, devant ses deux grands concurrents Conforama (propriété du sud-africain Steinhoff ) et But, qui se situent à 14,5% et 11% respectivement.

   | Lire Les magasins Fly s'apprêtent à un grand démantèlement

L'enseigne a réalisé dans l'Hexagone un chiffre d'affaires stable de 2,385 milliards d'euros à l'issue de son exercice 2013-2014 clos à la fin août, alors que le marché a perdu 2,9% en 2013 et 2,5% sur les six premiers mois de 2014 selon l'Institut de prospective et d'études de l'ameublement (Ipea).

Le groupe a maintenu ses ventes grâce à la bonne tenue des rayons salle de bains, chambre d'enfant et textile. Surtout, il a réussi à inverser la tendance de son trafic en magasin, qui a augmenté de 2% en 2013-2014 grâce à des prix plus bas - le groupe y a investi 30 millions d'euros - le renouvellement de ses assortiments et le lancement de collections éphémères.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :