Le volailler Doux se consolide avec l'entrée au capital du Saoudien Almunajem

 |   |  224  mots
Le groupe produit actuellement un million de volailles par jour, soit près d'un tiers de la production française.
Le groupe produit actuellement un million de volailles par jour, soit près d'un tiers de la production française. (Crédits : reuters.com)
Le groupe saoudien représente l'un des principaux clients au Moyen-Orient du volailler Doux. Un accord conclu lors du redressement judiciaire prévoyait la participation du groupe Almunajem dans le capital à hauteur de 25%, mais celui-ci n'avait pas jusqu'à présent concrétisé cet engagement.

Le groupe saoudien Almunajem, importateur exclusif des produits Doux en Arabie Saoudite, va entrer dans le capital de la société de Châteaulin (Finistère) à hauteur de 25%, a annoncé lundi 21 octobre la direction de l'entreprise.

Le groupe "a informé les présidents du conseil de surveillance et du directoire de Doux SA de sa décision de convertir sa créance et de souscrire à une augmentation de capital représentant in fine 25%", précise-t-elle dans un communiqué.

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a salué cette décision dans un communiqué, jugeant qu'elle constituait "une nouvelle étape très importante dans la consolidation et la pérennisation de la filière française d'export de volaille".

Un accord prévu lors du redressement judiciaire

Le tribunal de commerce de Quimper (Finistère) avait mis fin à la période de redressement judiciaire de Doux en novembre 2013 après l'engagement de D & P, la holding de la famille Calmels, de reprendre les activités du groupe à hauteur de 52,5%, la famille Doux conservant alors 22,5% des parts.

L'accord prévoyait également la participation du groupe Almunajem dans le capital à hauteur de 25%, mais celui-ci n'avait pas jusqu'à présent concrétisé cet engagement.

Désormais, le capital du groupe va se répartir entre D & P pour 75% et Almunajem pour 25%, précise le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2014 à 11:28 :
Pourquoi les Saoudiens ne tentrent pas dans le capital de GAD !!!
a écrit le 22/10/2014 à 10:37 :
ce sont les passagers du titanic qui deplore que le navire qui vient les secourirs soit un bateau seoudiens
a écrit le 21/10/2014 à 20:29 :
Mais il faut bien lire l'article avant de mêler les religions l'article dit que l'arabie est le premier importateur de poulets dou supposant qu'il importe 25% de poulets et il entre dans le capital 25 % et sauve l'entreprise de faillite donc le 25% de capital ne permet pas le controle de l'entreprise alors vous êtes jamais content c'est qui compte c'est de sauver dou et les saudiens mangeront leurs poulets
Réponse de le 21/10/2014 à 22:05 :
On a le droit encore de poser des questions ici en France ? Ou alors on a juste le droit à des coups de fouets ou à un coup de sabre si on ose l'ouvrir, comme dans certains pays qui n'aiment pas cette liberté d'expression.
a écrit le 21/10/2014 à 17:30 :
Encore une marque française que sera achetée par des étrangers…. à la fin ce sera la France qui sera plumée, pas les "milk cheiks".
a écrit le 21/10/2014 à 15:58 :
Super le poulet a trouvé un pigeon à plumer.
a écrit le 21/10/2014 à 15:35 :
L'avenir c'est le tout hallal, puisqu'on vous le dit, vous ne l'aviez pas encore remarqué à cause du politiquement correct qui a envahi ce pays de bisounours
Réponse de le 21/10/2014 à 16:39 :
la xenophobie se porte bien france..
dés qu'il y a un nom pas tres catholique comme par exemple (mittal) les internotes a l'affut ce lache....
et apres ont pleure sur le deficit français de 100% !! ???
Réponse de le 21/10/2014 à 18:05 :
Ho mon dieu ! Je vais manger du hallal sans m'en rendre compte ! Si ca se trouve, je vais même faire le ramadan sans m'en rendre compte ! Et même les 5 prières ! Sérieusement, pas de panique, manger du halal ne fait pas de vous un musulman.
Réponse de le 21/10/2014 à 19:30 :
Et ne pas manger de hallal cela ferait de mauvais musulmans ? A t on encore le choix ou le droit de s'exprimer dans ce pays sans etre qualifié automatiquement de fasciste par les bien pensants beni oui oui ? Ou alors doit on se soumettre plus simplement au politiquement correct des politiciens francais soumis devant l'argent du Qatar et l'Arabie Saoudite.
Réponse de le 22/10/2014 à 9:56 :
je vous rappel que c'est un sujet economique ....
si vous vouler deversser votre haine de l'autre allez sur le forum de minute..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :