Adidas finalise la vente de Reebok pour 2,1 milliards d'euros

L'équipementier sportif allemand a mis définitivement un terme aux synergies qu'il tentait de bâtir depuis 2006 avec la marque américaine. Mis à genoux par la crise Covid-19 en 2020, Reebok ne valait plus que 803 millions d'euros au bilan du groupe en fin d'année.

2 mn

Reebok avait été racheté par Adidas pour 3,8 milliards de dollars (3,24 milliards d'euros au cours actuel) en 2006.
Reebok avait été racheté par Adidas pour 3,8 milliards de dollars (3,24 milliards d'euros au cours actuel) en 2006. (Crédits : Grigory Dukor)

L'opération est évoquée dans le secteur des marques de sport depuis 2014. C'est sept ans plus tard qu'Adidas a annoncé jeudi avoir conclu la vente de sa marque Reebok à Authentic Brands Groups (ABG) pour un montant pouvant atteindre 2,1 milliards d'euros. En février, la marque annonçait la sortie du périmètre d'activité de la marque sportive de Boston, qui, selon une source bancaire, pouvait alors être valorisée 1 milliard d'euros. Avec Authenic Brands, société de gestion de marque qui gère une trentaine de marques d'habillement (dont Aéropostale et Forever21) ainsi que le magazine spécialisé Sports Illustrated, Adidas triple donc la mise.

Le groupe américain paiera en grande partie en liquide et la transaction devrait être bouclée au premier trimestre 2022, après l'approbation des autorités compétentes, a précisé le groupe allemand dans un communiqué.

Reebok avait été racheté par Adidas pour 3,8 milliards de dollars (3,24 milliards d'euros au cours actuel) en 2006 avec pour ambition de défier Nike, le numéro un mondial du secteur.

La cession doit permettre à l'Allemand de recentrer ses activités et de tourner la page d'un investissement qui n'a jamais répondu à ses attentes.

"C'est un honneur de se voir confié la poursuite de l'héritage de Reebok", a pour sa part commenté Jamie Salter, fondateur et président d'ABG, qui gère notamment les marques de mode JCPenney et Brooks Brothers.

L'effet irréversible du Covid-19

Sur fond de pandémie de Covid-19, les ventes de Reebok ont baissé de 7% au troisième trimestre 2020 à 403 millions d'euros, après avoir chuté de 44% au cours des trois mois précédents. Fin 2020, Reebok ne valait plus que 803 millions d'euros au bilan du groupe après plusieurs dépréciations comptables.

Pourtant, en 2019, le chiffre d'affaires de Reebok avait encore augmenté de 2%, à 1,75 milliard d'euros, mais une petite partie des 23,6 milliards d'euros de l'ensemble du groupeAdidas a précisé dans un communiqué que la vente n'aurait d'impact ni ses perspectives financières de l'exercice en cours, ni sur les objectifs à cinq ans présentés en mars. Le groupe d'Herzogenaurach (sud) vise désormais une croissance annuelle de 20% des ventes et un bénéfice net entre 1,4 et 1,5 milliard d'euros.

A la Bourse de Francfort, le titre Adidas prenait +2,23% à la clôture de la séance jeudi.

(Avec agences)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 13/08/2021 à 14:30
Signaler
Vivement que Marty McFly revienne du futur pour nous faire profiter de la technologie Reebok car le temps est clairement trop long pour le consommateur.

à écrit le 13/08/2021 à 14:21
Signaler
Les américains de chez Reebok ont réussi à pomper 3 milliards de dollars US (cf. moins value) aux allemands de chez Addidas c'est dire que la gamme Rebook Pump fonctionne encore! (au moins dans la finance)

le 15/08/2021 à 10:04
Signaler
Normal les allemands qui sont les tortionnaires des pays européens sont les pantins des américains, monsanto en ayant été une preuve.

à écrit le 13/08/2021 à 6:21
Signaler
Belle plus value, on est loin des montants de l'epoque du tapie, vendeur de vent.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.