Burger King autorisé à racheter les 405 restaurants Quick de France

 |   |  283  mots
Pendant dix ans, Burger King ne pourra pas conclure de contrat de franchise avec le restaurant Quick d'Ajaccio, seule zone exclue du rachat pour préserver un équilibre concurrentiel.
Pendant dix ans, Burger King ne pourra pas conclure de contrat de franchise avec le restaurant Quick d'Ajaccio, seule zone exclue du rachat pour préserver un équilibre concurrentiel. (Crédits : Jacky Naegelen/Reuters)
L'Autorité de la concurrence a levé jeudi le dernier verrou à l'acquisition qui doit permettre à Burger King de devenir le numéro deux du marché de la restauration rapide en France.

C'est désormais officiel, les 405 restaurants Quick de France vont passer sous la bannière Burger King. L'Autorité de la concurrence a annoncé jeudi qu'elle autorisait le rachat de l'enseigne de restauration rapide belge, levant le dernier obstacle à cette opération.

Le groupe Bertrand, actionnaire majoritaire de Burger King France, avait annoncé fin septembre qu'il ouvrait "des négociations exclusives" pour acquérir Quick auprès de Qualium Investissement (groupe CDC, Caisse des dépôts et consignations). Le montant de l'opération n'a pas encore été annoncé.

Numéro deux de la restauration rapide

L'opération devrait faire de Burger King le numéro deux du marché de la restauration rapide en France, derrière McDonald's. Début octobre, l'agence de notation Moody's avait jugé "positif" ce projet de rachat.

"Burger King France anime sur le territoire français un réseau de trente restaurants à l'enseigne Burger King dont dix sont détenus en propre et vingt sont exploités par des franchisés. [...] Le groupe Quick anime un réseau de quatre cent cinq établissements de restauration rapide en France dont la très grande majorité est exploitée en franchise", rappelle l'Autorité de la concurrence dans son communiqué.

Pas d'atteinte à la concurrence, sauf en Corse

"L'opération n'entraîne pas d'atteinte à la concurrence sur le territoire national, à l'exception de la zone d'Ajaccio en Corse", a indiqué l'Autorité. Elle précise que l'exploitant du Quick d'Ajaccio dont le contrat sera résilié pourra rejoindre une autre enseigne, ce qui maintiendra une situation concurrentielle équilibrée sur ce segment de marché.

Pendant dix ans, Burger King France ne pourra pas conclure de contrat de franchise avec ce restaurant.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :