Burger King se targue d'un "très fort succès commercial" en France

 |   |  496  mots
Au total l'enseigne au célèbre Whopper a créé 2.000 emplois en 2014 dans l'Hexagone et prévoit de recruter 4.000 personnes en CDI pour 2015.
Au total l'enseigne au célèbre Whopper a créé 2.000 emplois en 2014 dans l'Hexagone et prévoit de recruter 4.000 personnes en CDI pour 2015. (Crédits : reuters.com)
La chaîne de fast-food américaine affiche un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en France en 2014. Encore loin des recettes générées par Quick et McDonald’s, l'enseigne a toutefois l'intention de gagner des parts de marché. En s'appuyant sur l'ouverture de quinze restaurants en 2015.

L'enseigne américaine Burger King, de retour en France depuis fin 2012 sous l'aile du groupe de restauration Bertrand, a annoncé vendredi 3 avril avoir réalisé plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014. C'est encore très peu comparé aux recettes de Quick et McDonald's dans l'Hexagone - même si les résultats de ce dernier ont chuté en 2014. À titre de comparaison, ces deux enseignes ont réalisé respectivement 801 millions d'euros et 4,35 milliards d'euros en 2012.

Mais pour sa première année de réimplantation en France - en 2013, seuls deux points de vente avaient été ouverts -, Burger King repose sur le chiffre d'affaires de 21 restaurants seulement.

"Nous servons en moyenne un peu plus de 2.000 clients par restaurant et par jour, ce sont des chiffres qui sont très atypiques dans l'univers de la restauration et qui sont la marque d'un très fort succès commercial qui nous dépasse un petit peu", a déclaré à l'AFP Jocelyn Olive, directeur général de Burger King France.

20% des parts de marché en 2023

Au total l'enseigne au célèbre Whopper a créé 2.000 emplois en 2014 dans l'Hexagone et prévoit de recruter 4.000 personnes en CDI pour 2015. La plupart des recrutements se feront sous la forme de contrats de 24 heures par semaine, mais sont assortis d'une stratégie de promotion en interne.

Burger King a annoncé il y a seize mois un ambitieux plan de développement en France avec un objectif de 20% de parts de marché sur le hamburger en 2023. Pour ce faire, le groupe compte disposer de 400 restaurants d'ici 10 ans. Pour rappel, Quick possédait, en 2013, 379 enseignes en France.

Quinze nouveaux restaurants en 2015

Après s'être développé en majorité dans les grandes villes et avoir "testé la marque" dans les villes moyennes en 2014, Burger King France compte accélérer son déploiement. Des points de vente devraient être ouverts dans une quinzaine de nouvelles localités en 2015, comme Toulouse, Nantes, Strasbourg ou Poitiers.

L'enseigne mise beaucoup sur le format du "drive" qui, à terme,sera présent dans 70% des établissements de Burger King en France. Elle compte par ailleurs ouvrir davantage de restaurants en franchise pour atteindre 30% du total.

Un développement colossal ?

Pour Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil, spécialisé dans la restauration, ces chiffres paraissent "étonnants". "Cela fait une moyenne de 4,7 millions d'euros de chiffre d'affaires par restaurant et par an, ce qui est colossal dans ce secteur d'autant que l'euphorie des premiers jours me semble aujourd'hui révolue. McDonald's et Quick, qui sont là depuis 30 et 35 ans, font eux respectivement 3,3 et 2,2 millions d'euros de chiffre d'affaires par magasin et par an", assure-t-il.

Mais peut-être faut-il nuancer ce développement. Car comment comparer l'activité des 21 restaurants du "roi du burger" en France, dont certains sont implantés dans des lieux très fréquentés - comme la Gare d'Haussmann Saint-Lazare à Paris ou l'aéroport Marignane de Marseille - avec celle des 1.285 points de vente McDonald's ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2015 à 11:06 :
Big Mac so much better ...!!

30 mn de queue par un burger au resto de St Lazare un truc de malade!
a écrit le 03/04/2015 à 22:38 :
A quand un BK au Val d'Europe? :-)))) I <3 BK
a écrit le 03/04/2015 à 17:41 :
Oui, en France on a le choix entre mcdo, Quick, burger king et la boîte de conserve servie par la brasserie du coin.
a écrit le 03/04/2015 à 16:31 :
ou ils ne payent pas d'impôts !!!!!
a écrit le 03/04/2015 à 14:39 :
Un ami canadien me souffle à l'oreille, en rigolant : "La France, pays de la haute cuisine ou du fast-food plutôt ? on y voit que des MacDo's et des Burger Kings partout." Et moi je n'en avait rien à lui dire. C'est triste…
Réponse de le 03/04/2015 à 14:49 :
Qu'en France on a le choix... Pas toujours chez eux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :