Inflation : le prix des produits d'hygiène et d'entretien risque de flamber

Colgate-Palmolive, le géant américain spécialisé dans les gels douches, dentifrices, savons et autres produits du quotidien, craint que la hausse du prix des matières premières et des coûts logistiques dure. Face à cela, la firme annonce répercuter cette hausse en partie sur le portefeuille des consommateurs.

3 mn

Colgate-Palmolive s'inquiète face à la flambée du prix des matières premières et des coûts logistiques.
Colgate-Palmolive s'inquiète face à la flambée du prix des matières premières et des coûts logistiques. (Crédits : Jeff Christensen)

Après les snacks et les boissons de Pepsico, les prix des produits d'hygiène et d'entretien vont-ils également augmenter ? Le géant américain du secteur, Colgate-Palmolive, a indiqué que la flambée des coûts des matières premières risquait de se répercuter sur le portefeuille des consommateurs, et ce, partout dans le monde.

Il a en effet prévenu vendredi, à l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, qu'il pourrait continuer à gonfler le prix de ses dentifrices, gels douche et autres produits du quotidien à cause de la hausse de ses dépenses d'exploitation.

"Nous prévoyons que les coûts vont rester élevés lors des prochains trimestres et nous restons focalisés sur le financement de la croissance de nos revenus, y compris via de nouvelles hausses de prix", a averti Noel Wallace, le PDG de l'entreprise, cité dans un communiqué.

Au troisième trimestre déjà, le groupe avait augmenté le prix moyen de ses produits de 3% par rapport à l'an dernier, avec des hausses plus marquées en Amérique Latine (+5,5%) et en Afrique/Eurasie (+3,5%).

M. Wallace a insisté les incertitudes liées à "la pandémie de Covid-19, les perturbations de la chaîne d'approvisionnement et la volatilité de la demande des consommateurs et du cours des devises".

Des résultats solides malgré la période

Néanmoins, malgré la période, les ventes du groupe ont grimpé en Amérique Latine (+8%), se sont stabilisées en Amérique du Nord (+0,5%) et en Asie-Pacifique (-0,5%) entre juillet et septembre. Seuls l'Europe et l'Afrique Eurasie ont légèrement diminué leur consommation (-1%).

Colgate-Palmolive a réalisé une performance financière solide au troisième trimestre avec un chiffre d'affaires de 4,41 milliards de dollars, proche des attentes du marché. Le bénéfice net du groupe quant à lui atteint 681 millions de dollars. De plus, le spécialiste du dentifrice, savon et autres produits d'hygiène et d'entretien, a laissé ses prévisions sur l'ensemble de l'année inchangées avec une hausse de ses revenus nets attendue entre 4% et 7%.

Colgate-Palmolive fait ainsi le choix de ne pas trop rogner sur sa marge, quitte a répercuter la hausse des matières premières, des coûts de transports et des salaires sur le consommateur.

C'est le choix de nombreuses autres entreprises, à l'image de Pepsico qui annonçait le 5 octobre que les prix de ses produits allaient probablement augmenter au moins jusqu'à au premier trimestre 2022.

Les prix mondiaux des produits alimentaires ont en effet fortement progressé, atteignant en mai leur niveau le plus haut depuis septembre 2011, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Les huiles, le sucre et les céréales notamment ont connu la plus forte hausse. Le sucre a augmenté de 35,99% en un an, et le blé de 26%. Toutefois cela n'a pas empêché non plus Pepsico de converser une bonne santé financière. Au troisième trimestre de son année comptable, qui s'est terminé le 4 septembre, le groupe a en effet dégagé un chiffre d'affaires de 20,2 milliards de dollars, là où les analystes s'attendaient à 19,4 milliards.

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 31/10/2021 à 2:33
Signaler
J'achete bcp de produits francais, italiens et plus generalement d'europe. J'observe que non seulement les prix ne bougent pas depuis des mois, certains baissent. Pourquoi me direz-vous ? Simple. La parite des monnaies, l'euro baisse en valeur. L'inf...

à écrit le 29/10/2021 à 16:29
Signaler
C'est logique que ce soit le client qui paie ou n'achète pas, si la fantaisie lui prenait (se méfier des consommateurs, parfois ronchons). Une marge ça se conserve, voire s'amplifie, il faut bien vivre. J'avais acheté du PQ double épaisseur paquet d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.