« Un tiers des adhérents au Fashion Pact utiliseront dès 2021 plus de 50 % d'énergies renouvelables » (François-Henri Pinault, Kering)

 |  | 665 mots
Lecture 3 min.
« Au moment de la création du Fashion Pact, 80% des adhérents n'avaient pas de plan d'action sur la biodiversité. Dès fin 2020, tous auront mis en place dans leur entreprise une stratégie et des plans d'action » dans ce domaine, assure François-Henri Pinault, Pdg de Kering, numéro deux mondial du luxe.
Depuis le G7 de Biarritz en 2019, le groupe mondial du luxe Kering a déjà réuni 60 entreprises et 250 marques du secteur de la mode et du textile autour du Fashion Pact. Une initiative qui ambitionne de réduire l'impact environnemental du secteur de la mode en particulier et du textile en général, et d'atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050. Au Forum Zéro Carbone 2020, organisé le 11 décembre par "La Tribune" et la Ville de Paris, le PDG de Kering, François-Henri Pinault, en a dévoilé les premières avancées et engagements concrets.

Usage de pesticides et de produits chimiques pour la production des matières premières, coton ou autres, transport qui émet des gaz à effet de serre... la mode contribue elle aussi aux émissions de CO2 et endommage la planète. Face à ce constat, Kering, le groupe mondial de luxe, propriétaire des marques Gucci, Balenciaga, Saint-Laurent, Boucheron, a été chargé par Emmanuel Macron, en avril 2019, de regrouper des entreprises du secteur autour d'une réflexion collective sur la réduction de leur impact environnemental.

C'est ainsi qu'est née « Fashion Pact », une initiative dévoilée en août 2019 au G7 de Biarritz, qui vise à atteindre la neutralité carbone du secteur à l'horizon 2050 et rassemble nombre d'entreprises autour de trois thématiques d'action : le changement climatique, la biodiversité et la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2020 à 15:50 :
Et les perturbateurs endocriniens ? Ben ouais mais c'est qu'il y en a a beaucoup de dégâtŝ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :