Nouveau suicide chez Renault malgré le plan d'urgence

Après la vague de suicides il y a trois ans, Renault avait mis en place un plan d'urgence pour améliorer les conditions de travail dans l'entreprise. Pourtant un nouveau drame vient de se produire.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Renault subit un nouveau suicide d'un de ses employés. Un ingénieur du Technocentre a mis fin à ses jours mercredi. Ce centre d'ingénierie avait déjà connu, fin 2006-début 2007, les suicides de trois salariés.

En octobre 2006, un ingénieur s'était jeté du cinquième étage d'un immeuble, deux autres avaient mis fin à leurs jours dans les mois suivants. Après le troisième suicide, le parquet de Versailles avaient ouvert une enquête qui s'est soldée par un classement sans suite car "l'infraction de harcèlement moral n'était pas suffisamment caractérisée".

Néanmoins, la société Technologia, cabinet d'expertise agréé par le ministère du travail qui a été récemment envoyé auprès de France Telecom, a réalisé une enquête sur les conditions de travail dans l'entreprise. Pierre Nicolas (délégué CGT de Renault Guyancourt) a récemment déclaré dans Le Monde que "l'enquête de Technologia a révélé que 30% des salariés du technocentre souffraient de "job strain" (tension au travail). C'est trois fois plus que le moyenne".

Renault a donc mis en place un plan d'urgence en 2007 qui, notamment, limite les horaires et forme les managers à la détection de risques psychosociaux. Depuis fin 2008, un psychologue se rend sur le site. De plus, les salariés peuvent prendre rendez-vous auprès de Pluridis, société spécialisée dans le programme d'aide aux salariés.

L'incompréhension est d'autant plus grande pour Patrick Pélata, directeur général délégué de Renault : "depuis trois ans, nous avons mis en place des mesures importants dans l'entreprise (…) Nous n'avions jamais revu autant en profondeur les dispositifs d'accompagnement et de soutien, notamment en structurant cette démarche autour d'un plan d'amélioration des conditions de vie et de travail des équipes".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 15/01/2010 à 9:29
Signaler
Bonjour à tous Je cherche l'avocate, qui s'est ou qui s'occupe encore de défendre les droits des collaborateurs de Renault. Je suis retraité de Renault, j'ai subit ce qu'on appelle harcèlement moral. J'ai je crois un cas intéressant a lui soumettre. ...

à écrit le 22/10/2009 à 5:23
Signaler
ce n'est pas en poussan vos emploier a se suicider que vous(fran.tel.) pourrer avoir par la suite de nouveau employer plus compettan.

à écrit le 12/10/2009 à 18:10
Signaler
vive las vegas

à écrit le 12/10/2009 à 18:08
Signaler
je pense que pour Renault c'est le moment de se réveiller . Améliorer les CONDITIONS DE TRAVAIL pour les salariés. Sortez vos cartes et a vous de jouez ;-) et tout se passera bien.

à écrit le 12/10/2009 à 12:19
Signaler
MESSAGE DE PATRICK PELATA SUITE AU DECES A SON DOMICILE D?UN INGENIEUR DU TECHNOCENTRE. Le jeudi 8 octobre 2009, la direction de Renault a appris le décès d'un collaborateur du Technocentre de Guyancourt, qui a mis fin à ses jours la veille à son d...

à écrit le 11/10/2009 à 21:08
Signaler
Mon père laisse derrière lui un fils, une fille et surtout une femme qui l'aimait plus que tout. Je vous prierais donc de ne pas porter de jugement sur un acte qui ne vous regarde en rien, et dont les raisons sont bien moins drôles que vos traits d'h...

à écrit le 11/10/2009 à 11:52
Signaler
Bande de vautours... Vous devriez avoir honte de cracher sur des gens comme ca...

à écrit le 10/10/2009 à 15:38
Signaler
il y a dans ce pays de plus en plus de gens qui n'ont pas de travail et qui auraient de bonnes raisons de penser au suicide

à écrit le 10/10/2009 à 15:22
Signaler
moi je connais quelqu'un qui à acheté une renault et qui est au bord du suicide hé oui elle tombe toujour en panne.(tu achetes renault tu fini en vélo).

à écrit le 10/10/2009 à 1:17
Signaler
les départs volontaires chez Renault ont évité d'autres suicides

à écrit le 09/10/2009 à 21:24
Signaler
Les familles vous ont lu. Et croyez moi, mon père ne vivait pas "dans du coton" et avais bien les pieds sur terre, même trop finalement. Je remercierais donc tous ces moralisateurs du dimanche, de s'occuper de leur chaumière, plutôt de venir cracher ...

à écrit le 09/10/2009 à 19:41
Signaler
Le problème de la détection au travail (toutes leurs mesures, là) c'est qu'on ne voit rien venir si le salarié est DISCRET, s'il parle peu, et cela par nature... Et croyez bien que si on parle de ce suicide (juste avant une nouvelle nomination quand ...

à écrit le 09/10/2009 à 17:35
Signaler
Le problème n'est pas à proprement parlé le stress du travail, c'est bien plutôt le manque de reconnaissance des collaborateurs s'étant aussi fortement impliqué dans des projets, le manque de valorisation. Ce phénomène vient de ce Management à la "...

à écrit le 09/10/2009 à 15:14
Signaler
il faudrait que François se presente et dis quel travail il faut, si tout au moins il travail avec des chef au dessus de lui ... Franchement c'est déplacé ...

à écrit le 09/10/2009 à 15:14
Signaler
Il y a plus de 10 000 cas de suicide recensés, et le chiffre réel est probablement de 13 000 (DREES - http://www.sante.gouv.fr/drees/etude-resultat/er488/er488.pdf). Les conditions de travail font souvent partie de facteurs aggravants. Est-ce une ra...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quel tact TOTOR et FRANCOIS ! J'espère que les familles concernées ne vous liront pas.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je suis entièrement d'accord avec François. Comment faisaient ceux qui travaillaient dans les mines? France Telecom, Renault, La poste, la SNCF pauvres travailleurs!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Aucun patron ne mérite qu'on se se suicide pour lui mais vos commentaires, Francçois, sont simplement déplacés. c'est à vous d'ouvrir les yeux!!! je n'aimerai pas être votre collègue de travail...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
François vous êtes le parfait petit chefaillon qui mène à la baguette ses subordonnés. Avec vous c'est "marche ou crève". Bravo vous avez une mentalité de m.... Je vous informe au cas où vous ne liriez pas la presse étrangère qu'au Japon pays où l'o...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"des dispositifs d'accompagnement et de soutien"... Sympa ... parce que je connais une vingtaine de personnes qui vont en avoir sérieusement besoin dans les semaines qui vont suivre ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je travaille dans une des entreprises concernées par ces évènements : j'espère que Totor et François s'essaient à l'ironie et qu'ils ne pensent pas vraiment ce qu'ils disent : dans le cas contraires, ce sont vraiment deux beaux salopards, abrutis en...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
par rapport aux commentaires de TOTOR et FRANCOIS, je souhaite juste préciser que l'article mentionne le suicide d'un père de deux enfants. Un peu de respect des autres n'a jamais fait de mal. Le fond est peut être exact, mais il faut mettre la forme...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Réponse à François: Personne n'est à l'abri...Meme pas toi...!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je suis un ancien salarié de Renault (durant 30 ans), j'ai travaillé longtemps au Technocentre et maintenant je me suis formé à la gestion du stress et je suis psychothérapeute. Ce qu'il faut savoir, c'est que le suicide de quelqu'un, c'est qu'il n...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je ne sais pas si nous vivons dans du coton mais Francois travaille et vit sans soucis ou a peut être une vision du monde bien fermée sur lui même! Ce n'est pas le cas de tout le monde.Si certains ont la force de se suicider, beaucoup souffrent de st...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"Strugle for life" François l'américain! Va bosser chez les Chinois!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Qu'est-ce que c'est que tous ces déprimés qui vivent dans du coton et ne peuvent plus regarder le monde extérieur en face ? Strugle for life, c'est la règle partout. Je suis persuadé que chez France Telecom, ce n'est pas pire qu'ailleurs... Ou alors,...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.