Malgré ses déboires, Toyota résiste... pour l'instant

Le premier constructeur mondial d'automobile a annoncé ce jeudi un retour aux bénéfices au troisième trimestre. Il prévoit également de relever ses prévisions annuelles malgré la crise mondiale des rappels de ses véhicules qui va lui coûter très cher.

2 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Toyota, le premier constructeur mondial a annoncé, ce jeudi, à l'occasion de la publication de ses résultats un retour aux bénéfices au troisième trimestre de l'exercice 2009-2010. Pour les trois mois d'octobre à décembre, il a enregistré un bénéfice net de 153,2 milliards de yens soit 1,16 milliard d'euros, contre une perte nette de 164,7 milliards un an auparavant.

Les comptes du constructeur ne sont pas encore affectés par la crise des défauts techniques sur beaucoup de ses modèles qui se sont multipliés, l'obligeant à rappeler des millions de voitures, en Asie, aux Etats-Unis et en Europe, et qui se poursuivent, y compris désormais sur célèbre Prius hybride "écolo", son véhicule phare. Ces problèmes provoquent la chute du titre Toyota à la Bourse de Tokyo. Et ils pourraient lui coûter au total 1,4 milliard d'euros.

Toyota a même relevé ses prévisions financières annuelles. Le groupe s'attend désormais à finir l'exercice 2009-2010 sur un bénéfice net de 80 milliards de yens (610 millions d'euros) contre une perte nette de 200 milliards initialement prévue. Il anticipe une  perte d'exploitation annuelle de 20 milliards yens au lieu des 350 milliards attendus auparavant.

Le résultat d'exploitation de Toyota est aussi de retour dans le vert avec 189,1 milliards (1,43 milliard d'euros) contre une perte de 360,6 milliards pour la même période de 2008-2009, pour un chiffre d'affaires en hausse de 10,2% sur un an.

Le constructeur précise que les rappels, liés à une pédale d'accélérateur et des tapis de sols susceptibles de provoquer des accélérations intempestives, pourraient se traduire par 100.000 ventes en moins sur l'année en cours.

Malgré ces problèmes, le groupe a relevé sa prévision de ventes mondiales annuelles à 7,18 millions de véhicules, contre 7,03 millions jusqu'à présent. En Amérique du Nord, son premier marché, il table sur 2,05 millions de ventes, soit 80.000 de plus qu'auparavant. Ces chiffres incluent la filiale de camions Hino Motors et celle de petits modèles Daihatsu.

Le relèvement des prévisions n'a pas rassuré les investisseurs qui attendaient les résultats de Toyota après la clôture des marchés. A Tokyo, le titre du constructeur a fini la séance en nette baisse de 3,53%. Toyota a également entraîné les actions de ses filiales à la baisse : l'équipementier Denso a ainsi abandonné 6,26% et l'assembleur Toyota Auto Body 1,08%.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 10/02/2010 à 7:12
Signaler
TOYOTA a certainement fait des erreurs dans l'approvisionnement de ses pièces. Pièces fabriquées en Chine ? Mais le problème est qu'il s'agit de pièces de sécurité comme les freins, l'accélérateur, le volant. Là, il y a vraiment un grave problème de ...

à écrit le 04/02/2010 à 14:42
Signaler
@FredLux: parfois on prend de l'avance à cause d'un problème technique... L'américain moyen n'a pas envie de savoir pourquoi il a un problème, il se plaint, est procédurier et mène volontiers une action conjointe en justice. J'aimerais avoir accès à ...

à écrit le 04/02/2010 à 8:46
Signaler
Cette campagne de dénigrement de Toyota est monté de toute pièce, même si effectivement il doit y avoir un problème à la base. Je pense que GM essaye par tous les moyens de grapiller des part de marché aux US alors même que Toyota a une maitrise et u...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.