Les constructeurs allemands dominent le salon de Detroit

Volkswagen, Audi et autres Mercedes font une démonstration de force, par la qualité des stands et des voitures, les discours ambitieux de leurs dirigeants. Sur le devant de la scène: la VW Passat version américaine et l'Audi A6.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Au salon de Detroit, on ne voit qu'eux. Les constructeurs allemands occupent une partie conséquente de la surface d'exposition et semblent écraser leurs concurrents par la richesse de leurs stands, la qualité de leurs véhicules, l'optimisme conquérant de leurs dirigeants. Ils détrônent les Japonais, dont seule frappe la discrétion. Certes, les firmes germaniques occupent moins de 8% du marché américain. Mais leurs ambitions sont nettes.

Volkswagen frappe ainsi un grand coup en dévoilant sa Passat américaine, un modèle spécifique plus long d'une dizaine de centimètres que la version européenne, avec des moteurs différents, comme des cinq et six cylindres indispensables outre-Atlantique.  Le gros six cylindres offre ainsi 280 chevaux, ce qui le rend très compétitif face aux berlines américaines et japonaises concurrentes. "Engineered in Germany, made in the USA", affirme le slogan. "La production de cette voiture démarre actuellement à Chattanooga. Nous comptons en fabriquer 50-60.000 cette année et 150.000 à terme avec deux équipes", explique Frank Fischer, directeur de cette nouvelle usine du Tennessee. Ultérieurement, la production d'"un 4x4 est possible". Les chaînes sont prévues en tous cas pour trois modèles différents. En attendant, la Passat américaine, lancée à la mi-août 2011 à un prix de 20.000 dollars (modèle de base), sera aussi fabriquée en... Chine. Une façon de réaliser des économies d'échelle. L'usine américaine est la première aux Etats-Unis pour Volkswagen depuis la fermeture du site de Westmoreland il y a 25 ans. C'est un élément  stratégiqueclé pour la marque, qui veut tripler ses ventes aux Etats-Unis à 800.000 unités en 2018.

Sa filiale haut de gamme Audi n'est pas en reste. A Detroit, elle présente sa nouvelle grande A6. Signe de son intérêt pour le marché américain, où elle veut doubler sa présence à 200.000 unités. Cette berline séduit par ses lignes équilibrées, sa qualité de fabrication et sa technologie avancée. 20% de sa structure est en aluminium, ce qui lui permet de gagner 80 kilos. Un allègement intéressant. La version diesel 2,0 TDi n'émettra d'ailleurs que 129 grammes de C02 au kilomètre. La valeur d'une berline compacte ! Une version hybride pour le marché américain est aussi exposée à Detroit. L'industrialisation éventuelle d'une Audi aux Etats-Unis est à l'étude.

Le stand Mercedes impressionne aussi. La firme, qui a accru ses ventes aux Etats-Unis de 18% à 225.000 unités l'an passé (avec Smart), met l'accent sur ses diesels "propres" avec une limousine S à gazole hyper-sophistiquée. BMW, qui fait tourner à plein son usine américaine de Spartanburg avec la localisation de son nouveau 4x4 X3 auparavant fabriqué en Autriche, présente son prestigieux cabriolet 6.

Mais cette démonstration de force n'empêche pas les constructeurs germaniques de souffrir... d'une mauvaise rentabilité en Amérique du nord, à cause notamment de l'euro fort. Volkswagen, qui y a cumulé de lourdes pertes, "vise un retour au profits en... 2013", pas avant, assure Jonathan Browning, patron local de Volkswagen. "Il nous faut être beaucoup plus profitable aux Etats-Unis", lâche pour sa part Dieter Zetsche, président de Daimler (Mercedes). Une façon claire de préciser que Daimler ne l'est guère outre-Atlantique aujourd'hui.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 20/01/2011 à 7:22
Signaler
On ne peut dominer partout, il faut en laisser aux autres aussi. L'Italie, elle ne domine en rien elle, si quand même le soleil et le sourire mais on ne peut pas acheter grand chose avec. Ce qu'il faut c'est penser européen, parce-que aucun pays de l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.