Toyota, futur partenaire de PSA dans son usine du Nord ?

PSA serait en discussion avec un constructeur automobile asiatique, peut-être Toyota, pour reprendre l'activité de Fiat dans son usine Sevelnord d'Hordain (entre Valenciennes et Cambrai).

2 mn

Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)

Toyota pour remplacer Fiat? Le constructeur italien doit se retirer en 2017 de son partenariat avec PSA sur le site de Sevelnord. Pour le remplacer, le groupe automobile français serait en discussion avec le japonais Toyota. Ensemble, ils s'associeraient pour monter des véhicules en commun dans cette usine située dans le Nord. Pour l'heure, les deux entreprises n'en seraient qu'au stade des discussions, selon l'AFP qui cite des sources proches du dossier. Interrogés par La Tribune, les responsables de Toyota en Europe n'ont pas souhaité faire de commentaire, tout comme PSA Peugeot Citroën, contacté par l'AFP.

"La seule certitude que nous avons, c'est que c'est un (groupe) asiatique", "suffisamment costaud" pour rendre le site "pérenne et faire des investissements conséquents", a précisé à l'AFP Ludovic Bouvier, délégué CGT à Sevelnord. Ce dernier évoque également Mitsubishi et ajoute que le choix de Toyota "est plus que plausible". Le choix du nouveau partenaire devrait être officialisé en juin, selon lui.  Même analyse pour Jean-Pierre Delannoy, responsable CGT Métallurgie Nord/Pas-de-Calais. Ce dernier estime qu'il s'agirait d'une "stratégie logique". "Toyota a tout un réseau d'équipementiers performants autour de son usine de Valenciennes", qui pourrait être utilisé par PSA, alors que son équipementier Faurecia se rapprocherait de l'usine Renault-Douai, a-t-il expliqué.

PSA cherche un partenaire

Le constructeur français avait annoncé en mai dernier la fin de son partenariat avec Fiat, une décision prise à l'initiative du constructeur automobile italien et qui pose la question de l'avenir des 2.800 salariés de l'usine Sevelnord. Cette usine d'assemblage implantée à Hordain, près de Valenciennes, fabrique les monospaces Peugeot 807, Citroën C8, ainsi que les véhicules utilitaires Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Fiat Scudo. Près de 80% des modèles produits le sont pour PSA et seulement 20% pour le groupe italien.

Sevelnord n'est pas concerné par l'alliance que vient de conclure PSA avec l'américain General Motors et son président des marques Frédéric Saint-Geours avait indiqué début mars être toujours à la recherche d'un allié pour ce site.

Toyota, peu habitué à reprendre des usines

De son côté, Toyota produit depuis plus de 10 ans sa petite citadine Yaris dans son usine d'Onnaing, près de Valenciennes, à une trentaine de kilomètres de Sevelnord. Traditionnellement, le groupe japonais préfère bâtir de nouvelles usines plutôt que de reprendre des sites déjà en activité.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.