Alger pourrait annoncer l'arrivée de Renault après le 6 mai

 |   |  612  mots
Renault en Algérie Copyright AFP
Renault en Algérie Copyright AFP
Alger accuse Renault de faire traîner les négociations sur l'implantation d'une usine de voitures dans le pays. Mais le constructeur français et le gouvernement algérien auraient trouvé un accord. Ils ont préféré différer l'annonce officielle après le 6 mai pour ne pas interférer sur la campagne électorale.

La confusion règne sur le projet d'implantation d'une usine Renault en Algérie. Le ministre algérien de l'Industrie, Mohamed Benmeradi, avait accusé le 25 avril le constructeur français de faire traîner les négociations et de refuser le site de Jijel, sur la Méditerranée à 360 km à l'est d'Alger (voir latribune.fr). "Les discussions ont pris plus de temps que prévu. Le partenaire étranger (Renault) a considéré que le lieu proposé pour l'implantation de l'usine est loin du bassin d'emploi approprié et qu'il n'offrait pas les opportunités nécessaires", avait déclaré Mohamed Benmeradi.

La presse algérienne avait tout de suite conclu à l'échec des négociations entre les deux parties. Deux jours plus tard, le 27 avril, coup de théâtre. Une source anonyme de chez Renault assurait à Reuters qu'en Algérie, "la signature d'un accord pourrait intervenir début mai". La direction du constructeur français refuse de confirmer, en précisant que les discussions se poursuivaient avec Alger. Toutefois, Renault a bel et bien refusé le site proposé par le gouvernement algérien jugé trop "excentré et marécageux". Le constructeur automobile attend officiellement une nouvelle proposition de lieu des pouvoirs publics algériens.

Un accord annoncé après le 6 mai

Selon nos sources, Renault et le gouvernement algérien auraient trouvé un accord pour l'implantation d'une usine de fabrication de voitures de la marque au losange mais ils auraient différé l'annonce officielle après le second tour de l'élection présidentielle française le 6 mai. Le contexte électoral et de crise économique en France n'est pas favorable à l'annonce d'une nouvelle délocalisation de Renault dans un pays du Maghreb. Le constructeur français a déjà inauguré sa première usine africaine d'une capacité de 400.000 voitures par an à Tanger au Maroc en février dernier. Renault avait été critiquée en France après cette inauguration.

Pour le constructeur français, refuser d'installer une petite usine de 75.000 unités par an en Algérie risque de lui coûter cher. Pour trois raisons. La première est liée à l'importance du marché. Le constructeur français détient 25 % du marché local (400.000 nouvelles immatriculations en 2011), en pleine croissance, en raison des augmentations de salaires octroyées aux fonctionnaires depuis 2011, de la forte demande et des aides gouvernementales destinées à aider les jeunes à créer de petites entreprises. Ainsi, durant les trois premiers mois de 2012, les importations algériennes de véhicules ont progressé de 17 % pour atteindre 102.720 véhicules. En valeur, le marché a fortement progressé de 21,55 %, passant de 800 millions d'euros durant le 1er trimestre 2011 à 977 millions d'euros durant la même période de 2012.

Représailles du gouvernement algérien

Par ailleurs, en cas de refus, Renault ne sera pas à l'abri de représailles de la part du gouvernement algérien qui soupçonne déjà sa filiale locale de laisser ses bénéfices en France en surfacturant ses voitures importées. "Renault pourrait être poursuivie pour surfacturation de ses voitures importées dans le cas où il refuserait de répondre favorablement à la demande du gouvernement algérien d'installer une usine de fabrication en Algérie", explique une source proche du dossier.

Enfin, dernière raison, le gouvernement compte durcir davantage les conditions d'importation des véhicules et autoriser le crédit automobile uniquement aux voitures fabriquées localement. L'allemand Volkswagen a présenté en octobre 2011, un projet d'installation d'une usine de fabrication en Algérie. Ce qui pourrait représenter une grave menace pour Renault en Algérie si ce projet concurrent voyait le jour. Pas sûr pour autant qu'il y ait la place pour deux usines surplace.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2012 à 23:19 :
bizar quand meme renauld construit une usine a tanger capacite de production 400000 voiture marché algerien 2011 400000 voitures chercher l erreur ?
a écrit le 03/05/2012 à 21:58 :
Vous etes étonné?
Bah moi, si j'etais chef d'entreprise et que j'aurais le choix entre la France, ses 35h, ses syndicats, ses greves, ses cotisations social, ses impöts, ses arrets maladies,
Et un autre pays, bah j'hesiterais pas à partir à l'étranger.
Nous en France on a trop tiré sur la corde social et on le paie.
a écrit le 03/05/2012 à 14:00 :
Faut- il acheter europeen ou arabe? c'est la question qui ne se pose pas..C'est la meme chose...l'alternatve est d'acheter chez les tricolores allemands BMW.AUDI-VW..
a écrit le 03/05/2012 à 10:54 :
C'est bizzar... preuve encore une fois que le gouvernement Algérien est corompu et dépendant de l'ex colon.
Alors qu'au maroc ou la marque au losange ne commercialise pas autant de voitures qu'en Algérie ils ont eu droit à une usine de 400 000vehicules.En Algérie 75 000vehicules pour 100 000vendu donc l?Algérie reste toujours dépendante de l'importation (pour renault).
Vivement que le projet de VW se concrétise et qu'on surtaxe les voitures françaises qui -rappelons le- sont un gouffre financier pour leurs acquéreurs (manque de fiabilité, SAV innéxistant ou sous-traité à des bricoleurs opportuniste, rapport qualité/prix médiocre). Tandis que VW (même si sa filiale Algérienne SOVAC appartient à des généraux tout comme celle de renault) est nettement plus organisée avec de la pièce détachée uniquement d'origine et facilement traçable (made and imported from Germany) pas comme peugeot qui fait de la pièce d'origine mais made in china ou imported from turquey.
a écrit le 03/05/2012 à 10:28 :
On ne construit pas des usines uniquement pour satisfaire un régime autoritaire et sa propagande. L'URSS et son économie planifiée ne sont plus de mise; place à la réalité économique et Dieu merci Renault a choisi l'endroit lui offrant le plus de garanties de stabilité, le moins de corruption(pots de vin) et le plus stratégique géographiquement parlant.
a écrit le 03/05/2012 à 9:12 :
Surcapacités de production en Europe chez Renault et ce constructeur construit des usines à la périphérie de l'Europe en Turquie, au Maroc et demain en Algérie ..
Les voitures produites seront bien sur vendues essentiellement en Europe incapable de mettre en place des taxes efficaces , cherchez l'erreur.....
a écrit le 02/05/2012 à 21:07 :
Alger pourrait annoncer l'arrivée de Renault après le 6 mai /C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme, ttintintinnnnn. Bentôt en concert à Alger.
a écrit le 02/05/2012 à 21:07 :
"Les importations de l?Algérie durant le premier trimestre de l?année en cours restent dominées par les marques françaises, toutefois les importations de Sovac (concessionnaire de Volkswagen, Audi, Seat et Skoda) ont connu un boom avec +87,51%, passant de 4 347 à 8 151 unités."(Cnis) trois premiers mois 2012.
"Le groupe Renault et la marque Peugeot, qui ont connu des reculs de leurs ventes au premier trimestre en France et en Europe, réalisent toujours de bonnes performances en Algérie, occupant respectivement la 1ère et la 2ème place." Informez vous avant de poster des commentaires sans liens sérieux
a écrit le 02/05/2012 à 20:20 :
Quelle arrogance. Incapable de fabriquer une chaussure, le gouvernement algérien discute sur l'implantation d'une usine de voiture.
Réponse de le 02/05/2012 à 22:22 :
Quand on est en crise,on cherche des marchés qui sont riches. Je crois que la France est en crise ?!Pauvre France.. :(
a écrit le 02/05/2012 à 18:05 :
Après le Maroc voici l'Algérie. Pas de 35 heures ni de CGT
a écrit le 02/05/2012 à 18:05 :
l'information n'est qu'un éternel recommencement , cette info ça fait 5 ans que je le vois dans tous les médias des deux cotés de la méditerranée .
je pense que les algériens ne sont pas si bêtes ils ont compris que c'est juste pour les élections .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :