2,65 milliards d'euros : le prix payé par Fiat pour être seul au volant de Chrysler

 |   |  220  mots
Fiat prend le contrôle de Chrysler grâce à un accord trouvé mercredi entre les deux constructeurs automobiles.
Fiat prend le contrôle de Chrysler grâce à un accord trouvé mercredi entre les deux constructeurs automobiles. (Crédits : reuters.com)
Le groupe automobile italien a annoncé mercredi avoir conclu un accord pour acquérir la totalité des parts de son allié américain, dont il possédait déjà près de 60%.

3,65 milliards de dollars (environ 2,65 milliards d'euros). Voici la somme que le groupe automobile italien Fiat versera au fonds de pension Veba, détenteur de 41,5% du capital de Chrysler, pour prendre le contrôle à 100% du constructeur américain, dont il détenait déjà près de 60%.

1,75 milliard de dollars au comptant

Dans le détail, 1,75 milliard de dollars (1,27 milliard d'euros) sera versé au comptant, a indiqué Fiat dans un communiqué. Le reste sera fourni sous forme de dividendes extraordinaires versés par Chrysler à ses actionnaires et dont Fiat donnera sa part à Veba. Le texte précise en outre qu'aucune augmentation de capital n'est prévue de la part de Fiat pour financer l'opération.

"Un constructeur automobile unique au monde"

Un accord historique dont se félicite Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat et président de Chrysler. Selon lui, il permettra "de créer un constructeur d'automobiles global, avec un bagage d'expériences, de points de vue et de compétences unique au monde, un groupe solide et ouvert".

Un enthousiasme que partage John Elkann, président de Fiat, cité dans le communiqué:

"J'attends ce moment depuis le premier jour, depuis que nous avons été choisis en 2009 pour contribuer à la reconstruction de Chrysler".

Pour l'heure, l'opération tant attendue devrait être réalisée d'ici le 20 janvier 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2014 à 17:50 :
Pourvu que les clients en profitent : déclinaisons multiples de la 500, sensualité de la Giulietta, avancée technique avec les moteurs multiair .Reste à renouveler la Bravo et la Grande Punto que FIAT semble laisser à l'abandon.
a écrit le 03/01/2014 à 20:32 :
bravo SERGIO je pense que le grouppe FIAT est un grand generaliste il construitdu robot au poid lours voitures de luxes 4 x4 machines agricols PSA et atres prenez exemple
a écrit le 02/01/2014 à 16:34 :
Ca me fait penser à une chose, à une époque nous étions fournisseurs de Fiat, et puis une décision étonnante du pdg de cesser les relations.
puis sont arrivés les projets laguna3 et fiat 500, contre toute attente on a choisi la laguna qui a fait un flop chez les sous-traitants alors que d'évidence la fiat 500 serait un must.
Après on peut parler comme on veut, mais les dirigeants Français sont sourds imbus de leur personne et incompétants, c'est dommage pour les salariés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :