Toyota : amende de 1,2 milliard de dollars pour un défaut technique mortel

 |   |  492  mots
Un défaut observé sur certains véhicules de la marque Lexus pourrait être la cause d'accidents mortels survenus en 2010 aux Etats-Unis. (Photo : Reuters)
Un défaut observé sur certains véhicules de la marque Lexus pourrait être la cause d'accidents mortels survenus en 2010 aux Etats-Unis. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
Les autorités américaines enquêtaient depuis quatre ans sur un problème d'accélération subite observée chez certains véhicules du groupe japonais. C'est la pénalité la plus lourde jamais infligée à un constructeur automobile dans ce genre d'affaires.

Le constructeur automobile japonais Toyota Motor a accepté de verser 1,2 milliard de dollars aux Etats-Unis pour avoir "trompé" les consommateurs américains sur les problèmes d'accélération inopinée de certains véhicules de sa marque haut de gamme Lexus, a annoncé mercredi le ministère de la Justice américain. Un accord qui permet au groupe d'échapper aux poursuites pénales.

Les autorités américaines enquêtaient depuis quatre ans sur ce défaut technique, qui pourrait être la cause d'accidents mortels survenus en 2010 aux Etats-Unis. Les soupçons d'une responsabilité des véhicules Toyota étaient tels que le constructeur nippon avait été contraint à rappeler quelque 10 millions d'automobiles. Sa réputation s'en était retrouvée fortement ternie.

Pédale d'accélération coincée par le tapis

La justice américaine avait alors mis en cause le constructeur nippon pour avoir minimisé l'ampleur de ces problèmes. Dans plusieurs cas litigieux, la pédale d'accélération était coincée en position basse et la voiture continuait d'accélérer contre la volonté du conducteur.

Dans un premier temps, le régulateur de vitesse avait initialement été mis en cause, mais l'enquête a montré que ces accidents étaient plus probablement dus au tapis de sol de la voiture venant coincer la pédale.

"Le groupe a admis avoir induit en erreur les consommateurs américains en dissimulant (ce défaut) et par des prises de position trompeuses", a indiqué dans un communiqué le ministère, qui précise qu'il s'agit de la pénalité la plus lourde jamais infligée à un constructeur automobile dans pareille situation. Toyota a également fourni des "données inexactes" au Congrès devant lequel son PDG, Akio Toyoda, avait dû venir présenter des excuses en 2010.

Toyota sous haute surveillance des autorités

Ce coûteux règlement ne permet cependant pas à Toyota de refermer le dossier, le constructeur faisant encore l'objet d'autres contentieux au niveau de certains Etats américains. Le ministère a par ailleurs indiqué qu'il maintenait des accusations de "fraude informatique" contre le groupe, qui pourraient toutefois être abandonnées si Toyota respecte ses obligations envers les autorités américaines.

Aux termes de l'accord, un organe indépendant de contrôle doit notamment être créé afin de "contrôler et d'évaluer" les mesures de sûreté prises par le constructeur et la manière dont elles sont communiquées au public.

"Nous avons effectué des changements fondamentaux dans nos opérations au niveau mondial afin d'être une entreprise plus réactive et de mieux être à l'écoute des besoins de nos clients", a affirmé Christopher Reynolds, l'avocat-conseil de Toyota Motor North America.

Cet accord financier intervient alors que les autorités américaines viennent d'ouvrir une enquête sur des rappels tardifs de voitures par General Motors pour une affaire de clés de contact défectueuses qui serait liée à 13 décès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2014 à 14:27 :
Aux US attaquer est la meilleure défense mais il s'agit là d'une vue à court terme.
a écrit le 20/03/2014 à 9:28 :
Voilà ce qui arrive quand on fait du commerce avec les US. Judiciarisation à outrance et protectionnisme. L'Europe est en négociation avec les US pour libérer les échanges. Marché de dupes dans lequel l'Europe sera le dindon de la farce américaine.
a écrit le 20/03/2014 à 9:28 :
Voilà ce qui arrive quand on fait du commerce avec les US. Judiciarisation à outrance et protectionnisme. L'Europe est en négociation avec les US pour libérer les échanges. Marché de dupes dans lequel l'Europe sera le dindon de la farce américaine.
a écrit le 20/03/2014 à 2:06 :
Vous me faites rigoler. C'est toujours à sens unique.
A propos de GM et des véhicules qu'il vient de rappeler pour défaut d'airbag entre autres, la presse parle de 303 morts liées... je n'ai pas entendu parler d'enquête, d'amende ou de condamnation. Si?
a écrit le 19/03/2014 à 22:44 :
Ses amendes c'est négligeable chez Toyota et chez GM, numéro 1 et 2 mondiaux.
Je ne vais pas pleurer.
a écrit le 19/03/2014 à 22:25 :
parions que gm sera mieux traité que toyota

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :