Automobile : la France lanterne rouge du marché européen

 |   |  355  mots
Le marché automobile européen affiche une hausse de 6,5% de ses immatriculations. Les cinq premiers marchés confortent cette hausse excepté la France.
Le marché automobile européen affiche une hausse de 6,5% de ses immatriculations. Les cinq premiers marchés confortent cette hausse excepté la France. (Crédits : reuters.com)
Les chiffres du mois d'octobre montrent que le marché européen sort de sa torpeur. Les constructeurs français ont toutefois réussi à réduire l'impact de la mauvaise performance de leur marché historique.

L'Hexagone, maillon faible de l'Europe automobile? Les chiffres publiés par l'association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) confirment en tout cas que la reprise se fait sentir dans les principaux marchés du continent, excepté en France. Au total, les ventes ont augmenté de 6,5% en octobre, et de 6,1% sur dix mois.

L'Allemagne en hausse, le Royaume-Uni et l'Espagne explosent

En Allemagne, les immatriculations de voitures ont augmenté de 3,7% au mois d'octobre (+3% depuis le début de l'année). En Italie, les livraisons ont progressé de 9,2% le mois dernier, soit 4,2% depuis janvier. Le Royaume-Uni enregistre une véritable envolée des immatriculations (+14% en octobre, +4,2% sur 10 mois). L'Espagne, cinquième marché automobile européen, continue de profite du dispositif d'aide à l'achat et affiche une hausse de 26% des ventes soit un rythme en nette progression puisque la hausse est de 18% sur l'ensemble de l'année.

Les pays du Sud sauvent les marques françaises

Ces résultats tranchent avec la monotonie française. En octobre, les ventes ont baissé de 3,8%. Depuis début 2014 pourtant, les ventes sont parvenues à se stabiliser après plusieurs années de chute. Sur dix mois, les livraisons de voitures avancent de 1,8% seulement. Par chance, les constructeurs français sont bien implantés sur les marchés espagnol et italien ce qui semble avoir permis de relativiser l'impact de la contre-performance française. Ils ont ainsi sauvé les apparences ne serait-ce que sur leurs parts de marché.

Renault s'en sort bien même sans Dacia...

Ainsi, Renault voit sa part de marché passer de 8,9% à 9,7% sur les dix premiers mois de l'année, et passe à 10% en octobre (0,4 point). Ses ventes progressent de 15% sur cette période. Et pas seulement grâce à Dacia (+28,7%), la marque au losange a vu ses livraisons augmenter de 10,4% depuis janvier en Europe. Les ventes au mois d'octobre ont fait mieux que le marché (+10,5%) mais, cette fois, la marque Renault a fait un peu moins bien (+5,5%). De son côté, PSA a un peu plus souffert. Sa part de marché s'érode en passant de 11,1% à 10,9% sur dix mois. Mais les ventes s'inscrivent en hausse 4,4% depuis le début de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2014 à 11:23 :
Les voitures pour les utilisateurs en ayant vraiment besoin, le marché français ne peut que diminuer et c'est normal. Le consommateur attend des voitures vraiment propres avant d'en racheter.
a écrit le 19/11/2014 à 10:35 :
Ne vous inquiétez pas on va inverser la courbe. D'ailleurs, on va inverser toutes les courbes..
a écrit le 18/11/2014 à 20:39 :
J'ai commandé hier une Pijot, ça va faire bondir les statistiques... (ma précédente a fait 7 années, 175 000km mais a un ennui et trop de frais à faire, la 205 essence avait fait 200 000km jusqu'à reprise 'Jupette' !).
Difficile d'en changer 'souvent' (cher..). Dommage car si tous les gens ayant de vieux diesels pouvaient les remplacer, ça irait mieux (celle que j'ai commandé est à 89g CO2, bonus 150E, 3L/100) et avec les aménagements modernes (ABS, airbag, ..), ça pourrait sauver des vies.
En Suède, la taxe carbone est plus élevée pour l'essence car les moteurs consomment plus que les diesels, et génèrent donc plus de CO2. Ils pensent l'augmenter pour essayer de dissuader l'usage des produits pétroliers (ont du biogaz).
a écrit le 18/11/2014 à 20:09 :
Lanterne rouge, que de l'automobile? FH est un champion.
Réponse de le 20/11/2014 à 11:19 :
Commentaire nul!
Réponse de le 02/12/2014 à 10:12 :
COMME LE TITRE DE L'ARTICLE
a écrit le 18/11/2014 à 19:09 :
Il aurait été intéressent de connaitre la moyenne d' age des parcs automobiles , pays par pays pour avoir une analyse plus fine ....
a écrit le 18/11/2014 à 18:55 :
il faut bien avouer que la france est ' car friendly a la francaise', a grand coup de taxes, insultes et autres...
a force d'ecoeurer les gens, soit ils ne changent plus de voiture, soit ils prennent des toutes petites.... bon, quitte a rouler dans un pot de yaout a 25000 euros, autant garder sa vieille voiture
Réponse de le 18/11/2014 à 18:59 :
J'ai revendu mon Suv de luxe allemand avant qu'il ne me mange tout et je m'ai acheté une piscine et deux Clio, j'ai bon ??
a écrit le 18/11/2014 à 18:22 :
Le malus bonus est une catastrophe pour l'industrie française. Il encourage l'achat de petites voitures fabriquées en Europe de l'Est et pénalise les "grosses" voitures fabriquées en France!
a écrit le 18/11/2014 à 18:05 :
mais +4.2% en Angleterre c'est une "envolée" selon notre journaliste. A noter que le +4.2% en Angleterre est une "envolée", mais pas le +4.2% en Italie. C'est un journaliste de Londres qui a fait l'article ?
a écrit le 18/11/2014 à 17:56 :
quand vous aurez mis a la porte tout les parasites fonctionnaires et autres ,la bouffée d’oxygène
a écrit le 18/11/2014 à 17:32 :
il faut bien faire le constat de ce que la France est en plein déclin, amorçé sous Chirac Raffarin DeVillepin puis amplifié gravement sous Sarkozy Fillon Copé et de nouveau amplifié très gravement sous Valls Hollande ;
tous les précités sont d'accord sur une gouvernance pour organiser très activement la popérisation du Peuple de France
a écrit le 18/11/2014 à 17:31 :
J'ai acheté une Peugeot neuve l'année dernière. Je ne vais pas en racheter une autre pour faire remonter les stats. Je fais ce que je peux comme tout les Français(es)
Réponse de le 18/11/2014 à 17:55 :
Êtes vous satisfait (e) de votre achat ?
Réponse de le 18/11/2014 à 22:03 :
Très contente oui
a écrit le 18/11/2014 à 17:28 :
Doit on sacrifier l'avenir de notre espèce sur l'autel du profit à court terme ? Pour beaucoup visiblement, c'est le cas. Tant de personnes bâtissent l'enfer de leurs enfants, s'en est impressionnant.
Réponse de le 18/11/2014 à 17:52 :
+1
Réponse de le 19/11/2014 à 0:36 :
@Thargor : La question n'est pas judicieuse car notre espèce n'a aucun avenir :)
a écrit le 18/11/2014 à 17:16 :
Les allemands vont sentir passer le vent du boulet français, s'ils avaient pas eu les marchés de l'est que nous avons financés, nous serions en train de racheter leurs constructeurs.. Enfin comme la qualité n'est plus au RV, l'un dans l'autre, ce n'est pas une grosse perte...!!!
a écrit le 18/11/2014 à 16:52 :
Trop d'impôt tue le dynamisme économique !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :