Automobile : forte baisse des immatriculations en France et aux Etats-Unis en octobre

Si le mois d’octobre 2016 accuse une baisse de 4,4% comparé à celui de 2015, le marché français devrait croître de 5% sur l’année. Les chiffres du marché américain (-4,4% voire jusqu'à -8%) ne sont pas définitifs, Ford ayant reporté la publication de ses chiffres.
Malgré les mauvais chiffres d'octobre, les immatriculations de voitures neuves en France devraient croître de 5% en 2016.
Malgré les mauvais chiffres d'octobre, les immatriculations de voitures neuves en France devraient croître de 5% en 2016. (Crédits : SHENG LI)

[ Article publié le mardi 1.11.2016, à 17:10 mis à jour le 2.11, à 9h33 ]

Selon les chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), les immatriculations de voitures neuves en France ont diminué de 4% en octobre par rapport au même mois de 2015, ce qui correspond à 155 202 voitures particulières neuves.

Sur dix mois en revanche, le marché automobile français s'est accru de 4,7%, avec       1 657 652 immatriculations.

Pour l'année 2016, l'organisme table toujours sur environ 5% de hausse, avec plus de deux millions de voitures immatriculées, a indiqué sur BFM Business François Roudier, directeur de la communication du CCFA.

Outre des ventes "en général assez mauvaises en octobre", il a évoqué un effet 'nouveau modèle' responsable d'un "trou d'air entre les anciens modèles et les nouveaux."

Les marques françaises en recul de 7,3%

Les immatriculations du groupe Renault reculent de 9,2%, correspondant à une hausse de 3,7% de la marque low-cost Dacia et une baisse plus forte de 12,2% pour la marque Renault. Celles de son partenaire Nissan sont en repli de 18%.

Celles du groupe PSA sont en baisse de 5,8%, (-4,2% pour Peugeot, -5,6% pour Citroën et -26% pour la marque DS).

Toutes marques confondues, les immatriculations des constructeurs français baissent de 7,3%, celles des groupes étrangers restant quasi stables (-0,2%).

En France, le diesel continue à perdre du terrain

Autre enseignement des chiffres d'octobre : le diesel continue à perdre du terrain, avec une part de marché de 52,33% de janvier à octobre, à comparer avec 57,76% sur la période correspondante de 2015, selon les chiffres de la société DataNeo.

Sur les mêmes périodes de dix mois, celle des véhicules à essence est passée de 38,16% en 2015 à 43,74% en 2016.

Aux Etats-Unis, une baisse de 4,4% voire de 6% à 8% ?

Aux Etats-Unis, selon l'AFP, environ 1,39 million de voitures ont été vendues le mois passé, en baisse de 4,4% sur un an, estime l'institut spécialisé Autodata, qui ne dispose pas de chiffres définitifs en raison du report de la publication des ventes de Ford suite à un incendie au siège social du groupe à Deaborn (Michigan, nord).

Cependant, selon des analystes spécialisés, les ventes de voitures toutes marques confondues devraient avoir baissé de 6% à 8% en octobre par rapport au niveau record de la même période de 2015, malgré les remises commerciales.

Même en tenant compte d'un mois d'octobre qui comptait cette année deux jours de moins qu'en 2015, sans le recours à d'importantes remises (de 16% plus élevées qu'en octobre 2015 selon le site internet spécialisé TrueCar), les analystes estiment que le marché aurait probablement accusé un fort repli.

Concernant Ford, les analystes s'attendent à une baisse de 9% à 11% de ses ventes sur un an.

General Motors (GM) et Fiat Chrysler (FCA) ont annoncé mardi une baisse moins forte que prévu de leurs ventes de voitures en octobre, alors que Ford a reporté la publication de ses chiffres en raison d'un incendie touchant son siège social.

Premier constructeur automobile américain, GM a vendu 258.626 véhicules le mois passé, en baisse de seulement 1,7%, contre une chute de 6,3% anticipée par le cabinet spécialisé Edmunds.com

Le géant de Detroit explique que la hausse de 3% des ventes destinées aux particuliers lui a permis de contrer les difficultés rencontrées auprès des loueurs dont les ventes ont chuté de 19%.

Volkswagen devrait accuser une chute de 17,6%

FCA US, ex-Chrysler, a pour sa part écoulé 176.609 véhicules en octobre, en chute de 10,3% sur un an. Les analystes attendaient un plongeon légèrement plus marqué de 10,6%. La marque Jeep, 39% des ventes de FCA US, a enregistré un recul de 7% de ses immatriculations, tandis que les voitures sous marque Chrysler ont accusé une baisse de 45% de leurs ventes et celles des SUV et pickups frappés de la griffe Dodge ont diminué de 16%.

Du côté des constructeurs étrangers, le japonais Nissan a vendu 113.520 voitures, en baisse de 2,2% contre un recul de 2,6% anticipé par Edmunds.com

Les chiffres de Volkswagen, qui a soldé une partie du scandale des moteurs diesel truqués, sont attendus dans la journée. Le groupe allemand et sa filiale de haut de gamme Audi devraient accuser une baisse de 17,6% de leurs ventes, selon les analystes.

(avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 02/11/2016 à 17:37
Signaler
Pourquoi moins de ventes d'automobiles? Au 1 er semestre 2017, il y a beaucoup de nouveaux modèles dans toutes les marques. A quoi cela sert-il de changer durant l'hiver? Peut-être faudrait- il aussi que les constructeurs produisent des véhicules don...

à écrit le 02/11/2016 à 11:41
Signaler
article FT de ce jour sur l'augmentation des saisies de voitures aux US.

le 02/11/2016 à 17:31
Signaler
Les subprimes auto là bas sont légions, encore une belle crise à venir.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.