PSA rachète la marque automobile indienne Ambassador

 |   |  340  mots
La marque automobile indienne Ambassador est connue pour avoir fourni les taxis du pays, mais également l'élite.
La marque automobile indienne Ambassador est connue pour avoir fourni les taxis du pays, mais également l'élite. (Crédits : Reuters)
Le groupe automobile français qui a annoncé le mois dernier son retour en Inde, vient de racheter la célèbre marque Ambassador, anciennement marque de l'élite indienne et des taxis, mais aujourd'hui disparue.

Le groupe indien Hindustan Motors a vendu à Peugeot pour 11 millions d'euros sa marque Ambassador, un montant dérisoire pour une légende automobile indienne qui équipait jadis l'élite du pays. Cette marque est aussi connue pour avoir été le principal fournisseur des taxis indiens.

Une marque disparue

Plus vieux constructeur automobile indien, Hindustan Motors, qui appartient au groupe CK Birla, a mis fin en 2014 à la production de l'Ambassador, en raison notamment du tarissement de la demande.

"Nous l'avons vendu pour 800 millions de roupies, mais nous avions déjà cessé la production il y a près de trois ans", a déclaré un porte-parole de CK Birla. "L'usine est fermée depuis."

Le groupe PSA confirme cette information. Il ne précise toutefois pas quels sont les projets qui suivront. Le mois dernier, le groupe automobile français avait annoncé avoir fondé avec CK Birla deux co-entreprises de véhicules et de moteurs pour prendre position sur un marché automobile de taille encore modeste mais à fort potentiel.

A l'horizon 2020, PSA souhaite se doter d'une capacité initiale de fabrication de 100.000 véhicules par an, en coopération avec CK Birla qui investira avec lui près de 100 millions d'euros dans ce projet.

L'Ambassador fut pendant des années la voiture des hauts fonctionnaires et membres des gouvernements en Inde. Mais la voiture n'a pas su résister à la concurrence, notamment des SUV.

Un marché à fort potentiel

Le taux de motorisation en Inde reste faible, à 22 véhicules pour 1.000 habitants en 2014, soit 30 fois moins qu'en Europe occidentale. La croissance des ventes, bridée notamment par des infrastructures insuffisantes, est encore loin d'atteindre celle qu'a connue la Chine, devenue premier marché mondial en l'espace de 20 ans.

Conglomérat industriel siégeant à New Delhi, tenu par une famille issue de la communauté marchande du Rajasthan, CK Birla est notamment présent dans le secteur de la construction ainsi que la production d'engins mécaniques et de pièces détachées.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2017 à 18:31 :
PSA est capable de fabriquer des moteurs puissants , la 308 R hybride fait dans les 400 CV reste à la produire mais ça c'est une autre histoire .
a écrit le 14/02/2017 à 13:20 :
ils veulent racheter GM Europe aussi, apparemment.
a écrit le 13/02/2017 à 18:41 :
PSA ferait mieux d'investir dans la recherche de vrais nouveaux "moteurs" afin d'arrêter de nous vendre du diesel relooké mode écolo et au final très pollueurs ....plutôt que d'investir en Inde en espérant quoi ? Que l'Inde roule Peugeot ? Les rêves d'ailleurs qui coûtent chers...
Réponse de le 13/02/2017 à 19:36 :
c' est sûr qu'en allant polluer les chinois comme le fait VW avec ses diesels, PSA y gagnerait bien davantage.
Réponse de le 13/02/2017 à 21:52 :
PSA n'aura pas les moyens d'investir dans vos "vrais" nouveaux moteurs s'il reste un petit constructeur coincé dans un marché européen atone. Il doit se développer à l'international, et il doit le faire en Inde tant qu'il est encore temps.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :