Tesla proche d'un accord pour construire sa première usine en Chine

Ventes multipliées par trois, entrée au capital d'un géant chinois de la tech... toutes les conditions sont réunies, semble-t-il, pour que le constructeur californien lance sa tête de pont de l'autre côté du Pacifique. Ce qui lui permettrait de s'offrir un meilleur accès au premier marché mondial automobile.
Elon Musk, au vu du triplement du chiffre d'affaires de sa marque Tesla dans l'Empire du milieu l'année dernière - il a franchi le cap du milliard de dollars soit 896 miillions d'euros - a de quoi se sentir pousser des ailes.
Elon Musk, au vu du triplement du chiffre d'affaires de sa marque Tesla dans l'Empire du milieu l'année dernière - il a franchi le cap du milliard de dollars soit 896 miillions d'euros - a de quoi se sentir pousser des ailes. (Crédits : Reuters)

Chine, nouvelle terre promise de la voiture électrique ? En tout cas, Elon Musk, au vu du triplement du chiffre d'affaires de sa marque Tesla dans l'Empire du milieu l'année dernière - il a franchi le cap du milliard de dollars soit 896 millions d'euros - a de quoi de réjouir. Et d'envisager une tête de pont de l'autre côté du Pacifique. En l'occurrence, rapporte l'agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier, Tesla serait proche de conclure un accord pour construire sa première usine en Chine, ce qui lui offrira un meilleur accès au premier marché automobile mondial.

Un accord avec la ville de Shanghai, qui permettra au constructeur américain de voitures électriques de bâtir une usine dans la zone de Lingang, pourrait intervenir cette semaine, précise l'agence. Pour concrétiser l'opération, Tesla devra créer une coentreprise avec au moins un partenaire local, selon la réglementation chinoise en vigueur. Personne chez Tesla n'était immédiatement disponible pour commenter cette information.

En mars, Tencent avait déjà misé gros sur le californien

Un important premier pas dans cette direction avait été franchi en mars 2017, avec la participation "passive" de 5% au capital de Tesla prise par le géant technologique chinois Tencent Holdings. Montant investi : 1,8 milliard de dollars.

Après la diffusion de cette information sur l'usine Tesla en Chine, le titre du constructeur a gagné jusqu'à 2% à 377,15 dollars lundi 19 juin dans la soirée dans les échanges d'après-Bourse à New York.

Pollution atmosphérique : Pékin passe à la méthode coercitive

Pékin, dans sa lutte contre la pollution atmosphérique, entend désormais forcer la main aux constructeurs: un projet publié en septembre esquisse un quota de "voitures propres" qui s'imposerait dès 2018.

Il s'agirait d'un système complexe où chaque véhicule vendu représenterait un certain nombre de crédits, plus généreux pour les voitures électriques. Avec pour obligation pour un constructeur d'accumuler 8% de crédits "véhicules verts" sur le total de ses ventes.

De quoi affoler certains: Volkswagen a vendu 4 millions d'unités en Chine en 2016, dont seulement quelques centaines de véhicules propres. Pour rattraper son retard, l'allemand entamera l'an prochain la production en Chine d'une voiture électrique en coentreprise avec le chinois JAC.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 06/11/2017 à 5:04
Signaler
les réserves mondiales de lithium sont estimées à 16 millions de tonnes peut-être 40,c'est pas énorme,il ne faudra pas attendre trés longtemps pour qu'elles soient épuisées

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.