Bricorama contre-attaque après la confirmation de sa condamnation pour travail dominical

 |   |  570  mots
Mi-décembre, l'enseigne Bricorama saura si elle doit verser 37 millions d'euros à FO. Copyright Pascal SITTLER/REA
L'enseigne de bricolage a déposé le 21 novembre des assignations en référé à l'encontre de 24 points de vente appartenant à ses concurrents Castorama et Leroy Merlin. Elle dénonce une concurrence déloyale, ces magasins continuant d'ouvrir le dimanche alors qu'elle-même a été condamnée le 31 octobre pour cette infraction.

Si nous sommes condamnés pour ouverture de magasins le dimanche, pourquoi nos concurrents pourraient-ils continuer à la faire ? Voilà en substance la question que pose l'enseigne de bricolage Bricorama à la justice en déposant des assignations en référé à l'encontre de 24 points de vente appartenant à Castorama et Leroy Merlin, situés en région parisienne.

L'enseigne dénonce "une distorsion de concurrence manifeste" dans un communiqué publié ce vendredi, deux jours après le dépôt de ces assignations auprès des différents tribunaux de commerce concernés.Ce type d'action généralement est utilisé pour demander à la justice que soient prises toutes les mesures conservatoires dans le but de prévenir un dommage ou un trouble imminent. A la différence des procédures habituelles, il n'est pas signifié à la partie adverse et l'affaire qui en découle est en principe traitée sous quelques semaines. Le président de Bricorama, Jean-Claude Bourrelier, met ici en application une menace qu'il avait brandie en octobre dernier, juste avant sa condamnation par la Cour d'appel de Versailles en dénonçant ainsi une "rupture d'égalité devant la loi".

Bricorama condamné en première instance dès janvier

Cette action en justice prolonge le feuilleton sur le travail du dimanche, un débat relancé par la condamnation de Bricorama en janvier dernier par le Tribunal de Grande Instance de Pontoise, suite à une plainte déposée par le syndicat Force Ouvrière (FO). La décision du juge actait "l'interdiction faite à la société Bricorama France d'employer des salariés le dimanche dans tous les magasins visés par les demandeurs sans avoir obtenu au préalable une dérogation administrative".
» L'affaire Bricorama ravive le débat sur l'ouverture des magasins le dimanche

Le risque d'une amende de plus de 37 millions d'euros

L'enseigne de bricolage, qui détient 3% du marché français - contre 70% par Castorama et Leroy Merlin - avait fait appel de cette décision. Cette dernière a été confirmée par la Cour d'appel de Versailles le 31 octobre dernier. Reste la décision d'application de cette condamnation, qui doit être rendue le 17 décembre prochain. En jeu, le versement d'une amende de 37,77 millions d'euros au titre des ouvertures contraires à la loi. Une somme considérable qui atterrirait alors dans l'escarcelle du syndicat à l'origine de l'action en justice, FO. Elle correspond au montant des astreintes auxquelles Bricorama s'est exposée en ouvrant des magasins durant 43 dimanches entre le 10 janvier 2012 et le 31 octobre, date de confirmation de sa condamnation. En janvier, il lui avait été signifié que 30.000 euros pourrait lui être demandés par infraction et par établissement. Pour rappel, le résultat net de Bricorama a été de 24,1 millions d'euros en 2011.

300 salariés concernés

La direction de Bricorama s'oppose donc depuis plusieurs mois aux représentants de FO et a tenté de convaincre les responsablespolitiques d'accorder aux spécialistes du bricolage une dérogation à la loi du 10 août 2009, dérogation qui serait applicable à l'ensemble du secteur d'activité, comme c'est aujourd'hui le cas pour les spécialistes de l'ameublement et du jardin. Cette tentative est pour l'instant restée sans succès.

Sur les 2.614 salariés français de Bricorama, 300 personnes étaient amenées à travailler le septième jour de la semaine.

Un sondage Ipsos réalisé début novembre indique que 63 % des Français se disent favorables à l'ouverture des magasins le dimanche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2012 à 8:35 :
Voilà un bon moyen d'aider les entreprises (et les consommateurs) en temps de crise! Que diraient les représentants de la FO si Brico paye cette amende et met en péril tout le résultat de l'entreprise? Au lieu d'être payés le double pour le travail dominical les même employés risquent de ne toucher que 55% de leur salaire en Assedic et ceux 7 x7 et 365jrs sur 365 par an. Il faut se réveiller un jour, car les bons vieux temps sont révolus.
a écrit le 24/11/2012 à 17:02 :
Certains magasins specifiques comme le bricolage , le jardinage devraient pouvoir ouvrir le dimanche....au delà de la sanction idiote c'est des emplois pour des étudiants, pour des chomeurs pour des gens qui ont besoin d'un job...en pèriode difficile il est dommage de pénaliser des entreprises qui peuvent encore offrir des emplois!
Réponse de le 25/11/2012 à 6:26 :
Gardons le dimanche férié. Il suffit d'étendre les horaires d'ouverture en semaine jusqu'à 22h00. Ainsi, tout le monde est content.
Réponse de le 30/11/2012 à 10:53 :
Et pourquoi empêcher des salariés de travailler, pour le double de leur salaire horaire normal, si ils en ont envie ?
Réponse de le 30/11/2012 à 11:20 :
hélas votre solution brimerait une partie de ceux qui n'ont vraiment que le dimanche de libre. Ceci dit le dimanche n'est pas un jour férié...
Concernant le problème des enseignes ouvertes le dimanche, il me semble, en fait, qu'il s'agit plutôt d'une organisation interne non satisfaisante pour les salariés : serait-il possible et même rentable de ne faire appel qu'au volontariat avec incitation monétaire ? un syndicat ne doit-il pas se soumettre à la volonté des travailleurs qu'il est sensé défendre ??
a écrit le 24/11/2012 à 14:18 :
Syndicats rétrogrades, gouvernement coincé dans son dogmatisme, droite à genoux... Quand on pense que ces gens là sont censés ?uvrer pour le bien du pays et des Français. Je voudrais bien savoir ce que FO fera de ces 38M?? Va-t-il les re-distribuer aux salariés de Bricorama qui risquent de perdre tout ou partie de leurs revenus?
Réponse de le 24/11/2012 à 15:17 :
propose au patron de mettre un 13 eme mois
pas sur que la patron veuille sa mise en place pour ses salariés, alors qui est rétrograde?
Réponse de le 24/11/2012 à 18:48 :
Il se trouve que j'ai personellement rencontré le fondateur de Bricorama. Les conditions ne sont pas du tout celles-que tu décris. Maintenant si tu trouves que le combat d'arrière garde des Komrads FO est juste, inscrits toi rapidement ils vont distribuer des dividendes!
Réponse de le 25/11/2012 à 7:21 :
oui ils ont raison de se battre pour que le dimanche ne soit pas travaillé . blabla les syndicat c'est des mechants , c'est des pas beau , sans les syndicat on serait corveable a merci , pas de congé payé , pas de salaire decent etc etc . Les patrons se sont pas levé un matin en se disant "tiens si on donné tout ce qu'il faut a nos employés pour qu'ils vivent bien" . Tout a été gagné par la lutte , les greves et c'est grace a des mecs qui en avait entre les jambes que aujourd'hui on a le minimum pour vivre
Réponse de le 25/11/2012 à 8:07 :
Et c'est aussi grâce aux syndicats que la SNCM est en train d'agoniser, que les ports du Havre et Marseille sont désertes par les armateurs qui préfèrent Gènes et Hambourg, quitte à faire transiter les marchandises ensuite par camions. On devrait avoir en France les deux ports les plus importants d'Europe avec des milliers d'emplois à la clé. Les syndicats ont tout détruit. Pourquoi croyez-vous qu'ils ne représentent même pas 10% des salariés, un des taux les plus bas d'Europe? Corporatisme, copinage, financements occultes, transmission du pouvoir digne d'une monarchie, opposition systématique, vote à main levée pour repérer et ''traiter'' ceux qui ne suivraient pas la ''ligne''. Vos syndicats sont en France des armes de destructions massives pour l'emploi. Voyagez un peu et regardez comment les autres fonctionnent, particulièrement dans les pays nordiques... On rêve que ces reliquats de guerre froide deviennent partie prenante de l'entreprise et forces de proposition, on rêve...
Réponse de le 25/11/2012 à 17:46 :
et en plus ebn cas de licenciement économique, le ou les délégués syndicaux (dans certaines entreprises) sont plus protégés qu'un salarié normal.
Réponse de le 25/11/2012 à 22:52 :
parce que les autres sont "moins cher" , donc comme les autres sont moins chers nous devons tous accepté !!! Les autres ont peut etre compris que le syndicat c'est les salariés et qu'ils votent eux !! ne me parlez pas de voyage , j'ai travaillé en france en allemagne et en suisse et partout les syndicats étaient tres fort sauf en france , le jour du vote les francais sont a la peche mdr .
Réponse de le 26/11/2012 à 12:32 :
Depuis quand les syndicats sont du coté des salariés ? ( chez les bisounours ! )
Réponse de le 26/11/2012 à 15:47 :
depuis toujours !! peut etre dans votre tete ce n'est pas le cas pourtant c'est la realité :p Un monde sans syndicat , sans lutte , sans greve , sans debrayage et sans manifestation !!!! c'est vous qui etes dans un monde de bisounours ou les patrons donnent genereuseument de quoi vivre a leurs employés . C'est bien connu les patrons se sont levés un matin et ils ont decidé gracieusement de donner des congés payes , jours ferié , la semaine de 35h , la retraite , ils defendent l'assurance maladie ..... bisounours quand tu nous tiens
a écrit le 24/11/2012 à 11:38 :
tout à fait d'accord avec bricorama , c'est malheureux en france , on interdit aux personnes de travailler même le dimanche , la justice , c'est elle qu'il faut fermer , et réformer , virer tous c'est incompétents , mr taubira , en est le reflet
Réponse de le 24/11/2012 à 14:14 :
Et pourquoi ne travaillez vous pas le dimanche alors ? Et les jours fériés ? Et pourquoi prenez vous des vacances ? Vous devriez travailler tous les jours.
Réponse de le 24/11/2012 à 20:16 :
Gargame, votre réponse est d'un niveau d'analyse affligeant...elle renifle le fonctionnaire.....enseignant par exemple ?
Réponse de le 25/11/2012 à 0:59 :
Gargamel a raison !
La société a besoin d'un jour de calme par semaine pour récupérer. Les dépenses faites le dimanche ne sont pas faites en semaines, il n'y a donc aucun emploi créé, seul un déoplacement de clientèle.
Réponse de le 25/11/2012 à 1:12 :
@gargamel: réponse typique du fonctionnaire moyen. Figure-toi que quand on est patron d'entreprise, on travaille quand le boulot est là, y compris le dimanche et les jours fériés et parfois on saute même les vacances.
Réponse de le 25/11/2012 à 6:29 :
D'accord avec Gargamel. Il suffit d'étendre les horaires d"ouverture en semaine jusqu'à 22H00. Le dimanche permet aux familles de se retrouver tous ensembles.
Réponse de le 25/11/2012 à 11:17 :
@raison gardée : et permettons aussi aux salariés de la restauration de manger avec leurs enfants, en famille : fermeture obligatoire des restos entre midi et 14h ... non ??
a écrit le 24/11/2012 à 9:36 :
L'ouverture le dimanche devrait pouvoir se faire suite à des accords de branches ou par référendum dans les lieux de ventes concernés. À partir du moment ou un certains nombre d'employés sont pour et pour peu que ce nombre soit suffisant, pourquoi les empêcher d'améliorer un peu leur pouvoir d'achat?
Réponse de le 24/11/2012 à 10:23 :
Faignants Organisés...
Réponse de le 11/09/2014 à 19:38 :
une faible inflation profite aux acheteurs donc aux ménages (quoiqu' on fasse) suivant leur panier de consommation...c'est tout
a écrit le 24/11/2012 à 8:55 :
Des juges payés pour arbitrer ce type de situation, des syndicalistes; et les députés payés pour faire les lois de référence. Pour quel résultat? réduction d'efficacité économique, distorsion de concurrence.
La loi (et nos impôts) utilisés par certains pour défendre leur petits intérêts particuliers.
Soutien au PDG de Bricorama et aux salariés disposés à travailler le dimanche!
a écrit le 24/11/2012 à 8:54 :
Si les magasins ouvrent le dimanche alors il faudrait aussi ouvrir les banques le dimanche.
Réponse de le 24/11/2012 à 10:48 :
non non !!
a écrit le 24/11/2012 à 7:34 :
c'est pas coluche qui disait ' on est tous egaux, mais plus ou moins'?
Réponse de le 25/11/2012 à 1:14 :
@churchill: pathétique pour qulequ'un qui prend le nom d'un illaustre britannique :-) c'est George Orwell (dans « Animal farm ») qui disait (bien avant Coluche) qu'on « est tous égaux, mais que certains sont plus égaux que d'autres »
a écrit le 24/11/2012 à 7:19 :
je suis surpris qu'aucun journal n'a signalé que le personnel de bricorama majoritairement favorable à l'ouverture le dimanche a manifesté DEVANT LE SIEGE DE FO ;nous avons vraiment un décalage nocif de nos syndicats pas étonnant que les patrons ne veulent plus embaucher
Réponse de le 24/11/2012 à 7:36 :
la tribune l'avait ft; cela dit, effectivement, je n'ai pas souvenir que ca ait ft grand bruit; les journalistes etant a 80% a gauche, ils ne vont pas se foutre la pagaille chez eux!
Réponse de le 24/11/2012 à 15:18 :
ben non c'était du personnel à la botte de l'employeur cela dit il n'y avait pas grand monde
Réponse de le 24/11/2012 à 17:20 :
@churchill
Les choses sont pas aussi simple dans le partage gauche droite. Valls s'est prononce pour l'ouverture des commerces, Bayrou et Lepen contre par ex.Autour de moi pas mal de gens ayant vote à gauche sont pour. Et c'est pas non plus clive entre categories sociales. Les plus demandeurs sont souvent les categories populaires.
Ancien cadre dans la grande distrib. (Je m'en suis sorti,) J'avoue etre un peu surpris par les commentaires. Ou du moins cela confirme que: nous vivons dans le chacun pour soi. Bon l'idee du "volontarisme" m'a fait beaucoup rire. Ceux qui y croit n'ont pas du bosser depuis longtemps ou alors ils font partie de categorie privilegies et sont d'une naivete confondante. Un stage en grande distrib de 6mois devrait les faire changer d'avis. Ce qui est lamentable c'est de prendre les salaries du commerce pour des citoyens de seconde zone. On sait tous que ce sont des emplois de m.....pour un salaire de misère. Que les horaires dans la semaine sont deja très contraignants que les jours feries deviennent des jours ouvres. Alors que dans un meme temps les debats sur les rythmes scolaire pour permettre aux parents de partir en W.E. sont recurents, que l'on parle du besoin de se retrouver en famille, de la necessite de s'occuper de ses gosses.
Mais la crise a du bon. Nos concitoyens vont devoir se serrer la ceinture et de plus en plus.Peut etre auront ils d'autre soucis que faire chauffer la carte bleue le dimanche.
a écrit le 24/11/2012 à 7:15 :
une nouvelle politique pour Bricorama fermé définitivement ses enseignes et aller vers d'autres cieux pour investir. Il serait intéressant de voir ce que propose FO pour reclaccer les salariés. Il faut lire le parcours salarial du triste sieur Mailly pour mieux comprendre que ce personnage à la t^te d'un syndicat payé par le contribuable, qui annonce des milliers de militants pour avoir une subvention payée par le contribuable grâce aux apports de l'Etat mais qui refuse tout contrôle. Le travail 7/7 avec des contrats spécifiques pour 2 jours, ceux en général octroyés à chaque salarié, permettrait à certains chômeurs qui ont envie, comme la +part car ceux qui profitent ne sont pas la majorité, de retrouver un job m^me s'il n'est pas à plein temps. Je crois également que l'on, pourrait pour les stes qui le souhaitent faire travailler l'outil 24/24 avec des contrats spécifiques pour les salariés. il y apossibilité de faire tomber une partie du ch^maoge à condition que nos imbéciles de syndicalistes voaygent et comprennent que le monde à changer et que ce n'est pas notre "petit"Pays en déclin qui va révolutionner le monde du travail. Il est égaleemnt clair que lorsque nous avons à la t^te du Pays un énarque, avant un avocat que nous avons un premier ministre prof, avant un énarque avec l'image réelle de sa vision de la France dans cette UMP pas plus capable de sortir des gens de valeurs pour la France comme au PS avec à la t^te un condamné pour abus de bien sociaux, des ministres du com extérieur ou de l'industrie dans le m^me moule dont AUCUN n' a connu le monde de l'Entreprise. La France se meurt doucement mais surement depuis 40 ans "grâce" à cette caste de politique et de syndicaliste dont la vision s'arr^te à Paris dans des ministères de dorures et des sièges de syndiacts payés par le contribubale pour que des nullité gèrent ce Pays et laissent sur la route des millions de nos copmpatriotes. La honte de la France nos Institutions qui rapportent à ceux qui en ont verrouillé l'entrée à leur profit.
Réponse de le 24/11/2012 à 7:37 :
fo est surtout un syndicat... de la fonction publique; dite vous bien que les pbs des gens, c'est pas leur pb ( quand on comprend a quoi sert un syndicat francais, on comprend bcp de choses...)
Réponse de le 24/11/2012 à 14:28 :
Plutôt d'accord sur le point de vue mais quand on écrit aussi mal le français on devrait avoir la pudeur de s'abstenir !
a écrit le 24/11/2012 à 6:18 :
Soit Bricorama a de tres mauvais avocats, soit les juges sont F.O ! (ce qui en anglais ne signifie pas Force Ouvriere! ....excuse my french !!!)
Il est evident qu'il y a discrimination!
Si 63% des Francais sont favorables a l'ouverture des magasins de bricolage le Dimanche, 37 % n'ont pas d'enfants, pas de maison, ni d'appartement, ni de jardin ni d'animaux domestiques ni de vie sociale..ils sont scotches a leur TV le week end dans leur fauteuil en attendant ll'annonce de l'arrivee de "la lutte finale " et en consommant leur frustration maximale dans la plus grande deprime ! Leur plus grande satisfaction est d'avoir fait ch..r les autres au nom des principes revolutionaires anarcho-syndicalistes du debut du siecle desquels F.O est issue !
Réponse de le 15/01/2013 à 10:32 :
Yessss!!!!
a écrit le 24/11/2012 à 3:57 :
ce qu'il y a de formidable, dansle travail du dimanche, est que des millions de français sont pour les 35h voire les futures 32 heures, mais sont d'accord pour que "les autres" travaillent le dimanche pour les servir ! !mort de rire ! ! et franchement, ceux qui ne sont pas capables de faire leurs courses en semaine, sont franchement un peu "désorganisés" ! ! ! ( dans leur tête??) l'argument du travail dominical "en plus" pour mettre un peu de beurre dans les épinards ne tient pas, puisque cette journée du dimanche est "récupérée" en semaine... reste la prime ..
Réponse de le 24/11/2012 à 7:40 :
vous avez raison sur le fond, vu que d'ordre general personne ne veut travailler le dimanche; cela dit chez bricorama, c'etait sur la base du volontariat avec ' conditions adequates' ( de memoire salaire +50%, repos compensateur, repos supplementaire, etc...); tt depend comment les choses sont organisees !
Réponse de le 24/11/2012 à 9:25 :
Peut être que le salaire de la semaine n est pas assez élevé?? Donc tous veux qui sont pour le travail dominical sont forcement près à travailler ce jour la!!!!Les usines ,l administration,et,et.Mais qui s occuper de certains milieu associatif rien qu en sport seront ils près à employer un salarié(e) et à le payer en conséquence ??? Dans cette histoire il est surtout pas normal que les.autres enseignes puissent libère le dimanche alors qu elles sont des fois juste de l autre cote de la rue et dans la bonne zone!! Pour tout veux qui sont pour demain vous ne pourrez pas vous balader chez brico,VOTRE PATRON VOUS DEMANDE DE TRAVAILLE CE JOUR LA!!!!!!!!!
Réponse de le 24/11/2012 à 16:53 :
@ syndicaliste
J'apprécie travailler le dimanche, de temps en temps. Salaire + 100% et récup. Ca permet de faire les courses la semaine, lorsque les magasins sont vides.
SUIS JE UN MAUVAIS FRANCAIS ???????
ps : merci de relire vos messages, la communication passe aussi par là
Réponse de le 24/11/2012 à 16:56 :
Il me semble logique que les horaires d'ouvertures ne soient pas les mêmes que l'on soit plombier, employé de bureau ou serveur. Les restos sont bien ouverts le dimanche (et même le soir tard il paraît!!!). Dans cet esprit, il n'est pas illogique de considérer qu'une majorité des gens, qui ne travaillent pas le dimanche, disposerait ainsi de plus de temps pour pouvoir consommer. Étudiant, j'avais un petit et très utile job le week end, le CA du dimanche représentait 2.5 fois le CA d'un mardi ou mercredi,et en plus, il était payé double. Quand le centre commercial a été contraint de fermer le dimanche (sous "l'amicale pression" de quelques syndicalistes), des magasins ont mis la clés sous la porte et des salariés ont pointés à l'ANPE.
Beau résultat!!!!
Réponse de le 25/11/2012 à 7:27 :
les gens croient qu'ils vont etre payés a 100% si le dimanche est un jour comme les autres :)
a écrit le 24/11/2012 à 0:04 :
Si des salariés veulent travailler le dimanche, à condition que cela se fasse sur la base stricte du volontariat, et que cela soit mieux payé, je ne vois pas au nom de quoi ces syndicats rétrogrades empêchent les gens de bonnes volontés, de travailler. C'est juste scandaleux. Rien n'évoluera dans ce pays avec des interlocuteurs dogmatiques qui ne représentent qu'eux mêmes.
a écrit le 23/11/2012 à 23:46 :
Il y a aussi, parfois, des boulots alimentaires. Si vous avez assez pour manger tous les jours, tant mieux pour vous. Ce n'est pas le cas de tout le monde. Le travail le dimanche, çà peut aussi servir à payer les factures, les études des enfants. Si Bricorama doit fermer le dimanche, ce sont tous les magasins de bricolage et autres qui doivent fermer. Dommage pour les bricoleurs "du dimanche" !
a écrit le 23/11/2012 à 22:19 :
Un boulot de m.....paye une misère et certains en redemandent le dimanche. C'a prouve qu'on a pas à faire à des intello dans ces boutiques.. Mais attention tous les employes ne sont pas très enthousiastes à l'idee de sacrifier leur dimanche. Seulement y a la direction. Et dans la grande distrib il s'y connaisse pour manipuler leur personnel. J'en parle en connaissance de cause. Dans les années 90 un grand groupe de distrib avait lance une OPA sur un autre. La direction de l'opeable avait decide de contrer les "agresseurs" notamment en associant les salariés qui devaient montrer leur hositilite à cette idee. Les delegues du syndicat maison F.O.(etonnant non ?) motivait les salaries à participer à une manif oraganise par la direction. Bien organise d'ailleurs (transport, restau....) On peut imaginer l' hilarite des principaux actionnaires du groupes voyant le cortège de smicard gueulant des slogans en leur faveur et louant leur altruisme. C'etait unique, surrealiste.
Tout ca pour dire qu'un salarié qui aurait la mauvaise idee de ne pas se porter "volontaire" a plutot interet à avoir les epaules solides. En general après lui avoir "pourri" la vie pendant quelques temps soit il rentre dans le rang, soit il demissionne et il va prendre sa carte chez Besancenot ou Lepen. Bon W.E. à tous et une pensee pour les caissières du dimanche quand meme.
a écrit le 23/11/2012 à 20:14 :
Ce n'est pas grave. Les syndicats préfèrent les chômeurs aux travailleurs. Bientôt, Bricorama mettra la clef sous la porte à cause de FO. Mais que va donc faire Monte à Rebours ???
Réponse de le 24/11/2012 à 9:37 :
JAMAIS dans les commentaires, il est fait mention des salariés, de leur "obligation-volontaire" de travailler le dimanche, et des clients qui, s'ils devaient travailler le dimanche ne pourraient fréquenter les magasins......
Hypocrites et égoïstes, sont ces commentaires venant de personnes qui ont la chance de se reposer le dimanche. La contradiction est telle que par faute de temps, les clients préfèrent les e-courses, mais quand ils s'ennuient voudraient des vrais magasins ouverts 24H/24.
Réponse de le 25/11/2012 à 11:21 :
@at974 : et des salariés qui ont INTERDICTION de poser leurs vacances comme ils le souhaiteraient ... à cause des syndicats ?? on en parle pas non plus, mais moi 100% de mes salariés sont mécontents des contraintes posées par les exigence syndicales !! idem pour pouvoir faire des heures sups : un plafond à 130h annuel est imposé par les syndicats : pas de dérogation possible, même si ce sont les salariés qui le demande !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :